Thomas d'Aquin en questions

 
 
Charte du forum
 
 Nouveau sujet  |  Remonter au début  |  Retour au sujet  |  Rechercher  |  S'identifier   Nouveau sujet  |  Anciens sujets 
 Rapport entre essence et fin
Auteur: Alcor 
Date:   06-01-2017 15:12

Cher tous,

D’abord les définitions :

Relatio Transcendentalis – Praedicamentalis :

« La relation transcendantale n'est autre que l'entité d'une chose énonçant dans son essence un rapport à une autre chose. Ex : La relation qui existe entre la matière et la forme. Cette relation prend le nom de transcendantale parce qu'elle dépasse tous les genres elle appartient à toutes les créatures, car tout être créé renferme dans son essence un rapport avec un autre. La relation prédicamentelle est un accident réel dont tout l'être consiste dans le rapport d'une chose à une autre. Ex : La paternité, la filiation. » (Dictionnaire de Terminologie Scolastique par Pierre Nova, Directeur de Grand Séminaire)

Ainsi la matière est dans son essence même ordonnée à la forme : elle n’est qu’à être déterminée.

Question 1 : peut-on généraliser cela à toutes les essences et affirmer qu’elles sont toutes ordonnées transcendentalement à une fin, ou dit autrement qu’elles ne sont qu’à atteindre leur fin ?

Question 2 : Si oui, alors la définition d’une essence ne devrait-elle pas nécessairement énoncer sa fin ? (de même que la notion de matière renferme celle de forme)

Ainsi la définition de l’humanité par le genre (animal) et la différence spécifique (raison) serait incomplète, d’une incomplétude païenne en quelques sortes, et la définition complète serait « animalité raisonnable qui n’est qu’à glorifier Dieu ». (ce n’est que pour la gloire de Dieu que l’homme a une raison, que l’homme est homme…)

Corollaire : assigner à l’homme une autre fin que la gloire de Dieu, ce n’est pas seulement faire offense à Dieu, c’est œuvrer contre l’humanité, en voulant détruire son essence, détruire l’humanité, c’est prendre un marteau pour vouloir serrer une vis, c’est prendre un tablier pour aller faire le pitre dans une loge maçonnique.

Répondre à ce message
 
 Re: Rapport entre essence et fin
Auteur: Olivarus 
Date:   07-01-2017 09:10

Alcor a écrit:

> Question 1 : peut-on généraliser cela à toutes les essences et
> affirmer qu’elles sont toutes ordonnées transcendantalement à
> une fin, ou dit autrement qu’elles ne sont qu’à atteindre leur
> fin ?

Fin : Ce en vue de quoi une chose est faite. La fin a raison de cause et se trouve être au principe de tout processus causal.

La fin peut être intentionnelle objet de désir et donc l'être peut échouer dans sa fin intentionnelle.

La fin peut être ordonnée dans la nature même de l'être sans intention de l'agent.

Conclusion: vous avez raison; les êtres qui nous paraissent sans fin évidente pour nous ont des raisons d'être que nous ignorons souvent mais Que Dieu lui connait. Nous en connaissons les fins au fur et à mesure que notre science progresse.

> Question 2 : Si oui, alors la définition d’une essence ne
> devrait-elle pas nécessairement énoncer sa fin ? (de même que
> la notion de matière renferme celle de forme)


On peut toujours perfectionner la connaissance que nous avons de l'essence d'une chose, la connaissance de sa fin fait partie de l'intelligence que nous en avons, à titre essentiel d'ailleurs.



(J'aime bien votre humour terminal).



Répondre à ce message
 
 Re: Rapport entre essence et fin
Auteur: Delaporte 
Date:   07-01-2017 16:13

Cher Alcor,

Si votre propos consiste à dire que la philosophie ne donne pas le dernier mot de la connaissance de l’Univers, de l’homme, des anges et de Dieu, vous avez parfaitement raison.

La gloire de Dieu n’est pas seulement la finalité de l’homme. Elle est celle de la Création tout entière, qui chante ses louanges. Etant commune à toute créature sur Terre et dans les Cieux, elle ne peut donc entrer comme partie spécifique de la définition de telle ou telle réalité particulière, si noble soit-elle.

Ce qu’il faut dire, en revanche, c’est que “l’animalité raisonnable” est la façon propre à l’homme de glorifier Dieu. L’animalité, déjà, est un mystère si profond et si grandiose : mystère de la vie, de la connaissance, de l’autonomie ; mystère de l’embryologie, du cerveau, du moindre organe de la plus répugnante des bêtes. Le vrai savant veut éclaircir ces mystères par sa science, mais plus il progresse et plus il tombe à genoux devant tant de complexité inexplicable.

Et que dire du mystère de la rationalité ? Mystère de l’immatérialité, de l’incorruptibilité, de la “capacitas Dei”, la capacité à connaître Dieu et à l’aimer.

Oui cette définition d’“animal raisonnable” est véritablement une louange à la gloire de Dieu, si l’on ne s’en tient pas à une association de mots, mais que l’on va chercher derrière eux, les réalités insondables qu’ils expriment.

Cordialement

L'animateur

Répondre à ce message
 
 Re: Rapport entre essence et fin
Auteur: Stagire 
Date:   07-01-2017 22:22

Cher Alcor,

Le problème que vous soulevez est discuté à De veritate, Q 21 Art 1 : Sic ergo primo et principaliter dicitur bonum ens perfectivum alterius per modum finis ; sed secundario dicitur aliquid bonum, quod est ductivum in finem : prout utile dicitur bonum ; vel quod natum est consequi finem : sicut et sanum dicitur non solum habens sanitatem, sed et faciens et conservans et significans.

Traduction -- Ainsi donc, en premier et principalement, on appelle « bon » l’étant qui cause la perfection de l’autre à la façon d’une fin ; mais secondairement, on appelle « bonne » une chose qui mène à la fin, comme l’utile est appelé « bon » ; ou une chose qui est de nature à obtenir la fin, comme on appelle « sain » non seulement ce qui a la santé, mais aussi ce qui la produit, la conserve et la signifie.

Cordialement

Répondre à ce message
 Liste des forums  |  Vue en arborescence   Nouveau sujet  |  Anciens sujets 


 Liste des forums  |  Besoin d'un identifiant ? Enregistrez-vous ici 
 Connexion
 Nom utilisateur:
 Mot de passe:
 Retenir mon login:
   
 Mot de passe oublié ?
Veuillez saisir votre adresse e-mail ou votre identifiant ci-dessous, et un nouveau mot de passe sera envoyé à l'e-mail associé à votre profil.
Page sans titre