Questions disputées

 
 
Charte du forum
 
agrandir
 Nouveau sujet  |  Remonter au début  |  Retour au sujet  |  Rechercher  |  S'identifier   Nouveau sujet  |  Anciens sujets 
 Corps astral
Auteur: Hannia Djour 
Date:   12-11-2004 22:14


Ami du soir bosoir,

j'aimerai si vous me le permetter vous faire part de deux expériences effectuées sans les avoir recherchées. les deux se situe à 4 ans de distance.

Ces expériences sont réels mais peuvent dérouter celui qui ne peux analyser que ce qu'il touche elle sont vraie je ne rajoute rien et ne diminue rien de ce qui est arrivée.

Le 17 07 77 Dans un tournant de mon existence j'ai eut un accident de voiture à cause d'un chauffard ivre mon ami qui conduisé a été éjecté de la voiture quand à moi je suis restée à l'intérieur de l'épave qui cmmoncée à prendre feu des passants assistant à la scène affollés viennent à mon secours le choc qui c'est produit à fait sortir de mon corps mon être ou tout du moins ce que je prenai comme telle.

Heureuse de ce que je suis entrain de vivre je tente vainement d'informer les passants que leur aide est inutile que cela ne sert à rien mais ils ne pouvaient m'entendrent je décide de les laisser et de m'éloigner de cette endroit.

Je me trouve dans un espace qui ne ressemble en aucun cas au notre il ne possède pas de pesanteur ni de climat de plus il était comme un elastique marchant au hazard je vois venir de loin 7 petites sphères blanches comme la neige qui vient de tomber et pas plus grande que des balles de tennis.

Je pouvai éprouver tout ce qu'ils pouvaient ressentir en s'approchant leur impressions changa ils éprouveaint de la peine car voyant mes intentions ils savaient que cela ne sera pas facile de me faire changer d'avis ils me dirent que mon heure n'est pas encore achevée et quoi je dois réintegrer mon corps.

Pour moi cela était inconcevable je me refuse de réintegrer mon corps car enfin je me sentait bien et chez moi avec des êtres qui paraissent bien me connaître.

Voyant mon refus ils n'instèrent plus je me disais que peutêtre les choses aller s'aranger devant mon refus de retourner à la vie.

Une grande sphère de la taille d'un soleil tout blanc comme les autres petites sphères vient vers moi alors que je ressentai que les petites sphères étaient féminine celle de la grande sphère se trouve être masculine le ton lui se veux ferme il m'intime l'ordre de rentrer dans mon corps chose que je me refuse de faire les petites sphères s'approche de la grande je ne sais comment mais j'ai eut juste le temps de voir la grande sphère m'envelopper tendrement avec une infinie délicatesse avant d'être totalement enveloppée les petites sphères me dire pardon pour ce que l'ont va faire contre ton gré mais un jour tu nous remercira.


Plus tard je me réveille dans un lit d'hopital avec plusieurs contusions.

Fin de l'expérience d'un autre espace.

La seconde 4 ans plus tard se fait d'une façon plus abordable profitons de l'abscence de mon mari je décide de faire de la méditation le soir juste avant de dormir la méditation pendant près de trois progresse d'une façon expotentielle sans que je m'en rende compte par moi-même ne connaissant pas les conséquences je travaille chaque soir sur la respiration profonde un soir je vois sortir de mon corps de mon embryon plus précisément une spirale énergitique grise qui se met à flotter dans les airs juste au-dessus de moi cela m'amusa je me sentai flotter et pour cause regardant méduser ce qui se passe l'énergie épouse la position de mon corps organique arrivé à la conscience elle réalise que je ne dort pas c'est là que cela devient drôle j'étai en communication pour la première fois avec mon être ou tout du moins ce que je prenai pour telle.

Médusé je m'entend lui répondre et non je ne dors pas.

Quelque chose me dit que sans le vouloir j'ai provoquée une situation sans issue de là ou elle se trouve elle ne epux pas faire grand chose.

Je décide d'agir je lui dit que j'ai compris et que j'aller fermer les yeux pour dormir elle me répondit oui fait donc ça.


Je ferme les yeux juste pour le faire croire je la voie reprendre sa progression pour de nouveau réintégrer mon corps puis se fut le sommeil profond jusqu'au lendemain du réveil.

Depeuis j'ai bien entendue cherchée à reproduire l'expérience mais sans succés car elle ma tout simplement bridée.

Je ne cherche plus à la reproduire car je sais pourquoi je ne peux pas la reproduire.

Je sais grace à un livre tibéthain de monsieur Losbang Rampa que j'ai efféctuée ce qu'il appelle le voyage du corps astral.


Si je suis d'accord avec lui sur beaucop de chose mon expérience elle m'éloigne de la suite de son raisonnement il décrit le corps astral comme quelque chose qu'il maîtrise alors que pour moi c'est totalement l'expérience inverse par la suite la matière ne peux maîtriser l'énergie elle nous maîtrise mais nous ne pouvons la maîtriser.

Voilà j'en ai terminée avec mes deux expériences pourquoi vous les avoir révélée tous simplement pour que celui qui cherche véritablement Dieu sache que si Dieu est foncièrement bon il n'en reste pas moins que notre existence dans ce monde et dans un seul but nous édifier vers une nouvelle forme que pour le moment nous sommes pas en mesure de concevoir car notre perception ne nous le permet pas.

Je vous salue bien bas

Hannia Djour

Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: Hafid 
Date:   13-11-2004 00:45

Chère Hannia, bonsoir.

N’ayant jamais vécu ce genre d’expérience je ne sais pas s’il convient que je me mêle de ce que je n’éprouve pas du moins consciemment, mais présumant que ce genre de sujet n’est pas la tasse de thé des thomistes je me permets donc d’animer un peu le débat. Cependant, comme je vous le disais, l’animation ne pouvant se référer à une connaissance pratique établie sur une expérience personnelle je ne vois d’autre moyen qu’intervenir en me référant sur une connaissance théorique établie sur ma culture arabo-islamique.

D’abord, permettez-moi d’éclairer certaines réalités fondamentales que vous connaissez dans votre culture et dont le sens j’estime qu’il dépend de la langue qui les décrit. Je commence d’abord par la réalité que vous appelez « matière », cette réalité est définie essentiellement par le fait de la pesanteur, c'est-à-dire qu’est matière tout ce qui est soumis à la pesanteur, la pesanteur étant naturellement la force d’attraction exercée par un corps principal sur un corps annexe, le premier tournant sur une orbite autour du second. Dieu, nous apprenant que l’homme verra assurément au ciel la moindre quantité [charge, poids] de bien ou de mal qu’il aura fait ici bas, utilise le mot arabe durrat pour désigner la plus petit petite particule de la matière. Jusque là rien de spécial.

Mais ce qui est intéressant de savoir c’est que de ce même mot de durrat les arabes désignent l’enfant dans un certain contexte, disons matériel ou astral. Ainsi dans ce contexte là, le rapport de l’enfant à son parent est perçu chez les arabes dans le même ordre que celui de la particule à son corps attractif. Il n’y a évidemment pas que le seul mot durrat pour désigner l’enfant, il y aussi le mot walad qui est utilisé dans le contexte de la génitalité. Enfin bref, l’idée principale qui en ressort est que l’infime matière est essentiellement identifiée non pas dans le corps central autour duquel tournerait d’autres corps mais dans le corps satellitaire tournant indéfiniment autour d’un corps central. Et c’est dans cette perspective là que toute la pensée arabo-islamique s’inscrit.

Cordialement, Abdelhafid.

Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: Hafid 
Date:   13-11-2004 00:48

Erratum.

Au lieu de lire : <<< la pesanteur étant naturellement la force d’attraction exercée par un corps principal sur un corps annexe, le premier tournant sur une orbite autour du second. >>>

Il y a lieu de lire : <<< la pesanteur étant naturellement la force d’attraction exercée par un corps principal sur un corps annexe, le second tournant sur une orbite autour du premier. >>>

Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: Sâmkhya 
Date:   13-11-2004 00:57

Bon ben moi j'aimerais étudier ce qui se passe dans votre cerveau lors d'une «out of body experience»... si seulement il se passe quelque chose de spécial.

Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: Hannia Djour 
Date:   13-11-2004 09:12

Chère Hafid bonjour,

Je viens de lire ton mesage je le trouve très intéressant pour la bonne raison qu'il a décris mieux que moi ce qui c'est réellement exercé dans cet espace je te demande de me laisser un peu de temps pour que je te répond.

Chère sâmkya,

Vous dite "out of body expérience" ? Mes connaissances sont humbles et limités je vious de mande donc de développer votre penssée .

Si seulement il se passe quelque chose de spécial. Je n'ai aucune prétention et vous pourrez même à votre guise si celà vous plaît me considérer comme bon il vous semblera que vous désirer que je sois.

Mais il y a une chose qui me déplaît c'est les personnes qui m'attaquent sur un sujet qu'ils ignorent .

Je vous demande donc avant de me lâcher vos chiens de vous munir des livres qui se rapporte à mes expériences je vous conseille plus particulèrement celui de Monsieur Losbang Rampa "Les Sécrets de l'Aura".

Je vous salue bien bas

Hannia Djour

Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: Hannia Djour 
Date:   13-11-2004 10:06

Cher Hafid,

Je reviens vers vous comme promis il ma fallut un bon café bien chaud pour vous lire et vous relire ce que vous avez dit se rapproche à une seconde près de ce que j'ai vécue dans ma première expérience.

Pourrez -vous avoir l'amabilité de me décrire en détail de façon plus simple ce que vous savez sur ce sujet oui je suis d'accord quand vous dites que les mots changent de sens selon comment ont les approchent pour la première fois d'une langue à une autre leur signification peut être intérprés d'une autre façon.

Ce qui est intéressant aussi c'est cette phrase" ce n'est pas la tase de thé des thomistes " Comment toi tu te vois ?

Pour ma part je vous direz que je n'aime pas faire la vaisselle, mais pourtant je la fait en chantant car il faut la faire.

Ce que je veux dire c'est que dans le domaine de recherche philosophique que l'ont soit thomistes sctientifiques ou tout simplement chercheur comme moi sans autres but que d'atteindre Dieu le chemin que l'on a pris lui seul a de l'importance pourvue que l'on atteignent notre doux voeu qui est d'être Conforme à sa Merveilleuse Volonté en faisant notre possible pour la faire Notre.


Je vous salue bien bas

Hannia Djour

Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: Hannia Djour 
Date:   13-11-2004 13:02

Chère Sâmkya,



Je suis surprise de ne pas vous lire encore il me semble qu'à partir du moment ou vous tenter une salve que je vous la renvoie avec douceur et même des fleurs si cela peut vous faire plaisir.

J'attends de vous une réponse ou alors cesser de faire ce genre de remarque désobligente qui ne font rire que vous.

Je vous salue bien bas

Hannia Djour

Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: Sâmkhya 
Date:   13-11-2004 15:20

Dites donc, vous faites erreur. Ce n'est pas une «attaque».

J'ai fait cette remarque parce que c'est précisément le genre de problème que je risque d'étudier dans mon éventuel travail de psychobiologiste.

Je ne prétends pas que toutes les «out of body experiences » s'expliquent par une anomalie dans le cerveau: ce serait une affirmation métaphysique. Mais dans le cadre de la recherche scientifique, il faire comme si c'était vrai. Avec cette supposition, on a déjà expliqué certaines OBE en les reliant à une zone du cerveau droit dont le nom m'échappe, qui est impliquée dans la perception qu'une personne a de son corps. Ce qui n'est pas expliqué , autant que je sache, c'est comment, dans certaines OBE, la personne peut voir des choses réelles hors de son corps autrement que par ses sens.

Et le «si jamais il se passe quelque chose de spécial», ça signifie: est-ce que l'activité du cerveau est anormale en quelque chose au moment de l'out of body experience? On sait que oui, dans les expériences mystiques. S'il n'y a pas d'activité du tout dans le cerveau pendant que la conscience se promène, alors là ce serait une découverte sensationnelle sur les rapports esprit-cerveau.

Cordialement,
Y M

Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: Hannia Djour 
Date:   13-11-2004 16:11

Chère Sâmkyra,

Je vous prie du fond du coeur de me pardonner mais je l'ai pris effectivement pour une attaque.

Par ailleurs je ne crois pas que je suis prête pour que l'ont fasse des expériences sur mon cerveau (je plaisante).


Ce que vous faite comme étude est surement très intéressant mais je doute que la science puisse répondre à tous ce que l'ont a du mal à discerner, comme par exemple le corps astral qui pendant le sommeil sort se rendre Dieu sait où et qui de plus peut brider le corps de matière pour pas que celui-çi ne réussise le tour de forçe.

Losbang Rampa dit qu'il a put faire plusieurs voyages dans l'astral moi je n'ai fait que l'apercevoir dans une rencontre fortuite de plus il me semble et c'est là ou l'ont se sépare du raisonnement il décrit le coprs comme quelque chose qu'il contrôle hors la matière ne peut contrôler l'anti-matière.


Les études mystique m'ont toujours fait un peu sourire. même dit avec sérieux.

Je vous salue bien bas

Hannia Djour

Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: polaire 
Date:   13-11-2004 23:16

chère Hannia

Le savez-vous, mais le spécialiste ici des expériences du genre de celle que vous avez vécu c’est Arnaud Dumouch le spécialiste théorique ( sans ironie ) c’est à dire qu’il a beaucoup lu sur la question ,sans avoir vécu cette expérience spécifique ( mais une autre en fait ) .

Pour ma part je lis toujours cela avec beaucoup d’ intérêt, mais que c’est un peu hors de mon travail philosophique habituel
Pas en contradiction non plus ,cela exerce une certaine influence .nous vivons tous des expériences certes plus modestes auxquelles nous devions être plus attentifs ..ce ne sont pas des expériences qui changent profondément la psyché telle que celle que vous décrivez .mais elle peuvent inciter à la prudence en matière de philosophie .

Bien ,je bavarde .

j’avais une QUESTION précise à laquelle vous ne répondez pas en fait: après l accident avez vous senti un changement dans votre façon de voir les choses . ?Etiez vous( mentalement ) après, comme avant ?

au plaisir de vous lire .
j luc polaire

Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: Hannia Djour 
Date:   14-11-2004 00:06

Cher Polaire bonsoir,
Je suis toujours heureuse de pouvoir en disctuter avec des personnes qui connaissent la chose car quand on vie ce genre de chose hors du comun cela boulverse notre entedement que l'on le veuille ou non.

La seule que j'ai remarquée c'est le temps qui passe sans riein qui viens car je voulao qu'une chose repartir puisque elle mon assurées que cela ne durera pas il apparait que leur vision du temps diffère de la mienne(je les taquinent).

ma vie mes préocupations, ont fait que je me refuser de vouloir accorder une attention particulière sur tout que je ne possèdai pas d'élément pour me faire ne serai-ce qu'une toute petite idée.

Les choses se sont un peu plus compliquée avec la rencontre de mon corps astral et de ce qui c'est passée le contact télhépathique avec soi-même , mais plus important c'est de vivre ce genre de chose et que vous ne pouvez rien y faire soit d'espérer qu'une chose surviennent et que cette soif de comprendre s'apaise enfin.


C'est plus tard bien plus tard quand j'ai fini de faire certaine recherche qui se font dans l'espace philosophique, et que j'ai répondu à des choix et des actions quand mon étude atteind celle de Monsieur Descartes je pense donc je suis sans véritablement saisir toute la portée de cette phrase que j'entend malgré moi en boucle pour trouver une réponse je suis entrer dans un travail de recherche par l'intérmédiaire de la méditation jusqu'à l'époque de celui qui a défini l'espace philosophique, je suis revenue avec une petite chose qui ma éclairée comme un soleil "réflexion".

Je compris que je dois faire mon propre entendement à tort ou à raison de l'histoire de mon humanité et non pas de celle que l'ont nous reflète sans pour cela suposser de complot ou de quoi que ce soit .

Pour savoir qui je suis il a fallue que ont quelque sorte je réponde à l'innoncence ou à la culpabilité de l'Ange de Lumière quand j'ai répondu les chose par la suite en une année d'intervalle se sont décantées.

Pour la première fois de mon existence après plus de 40 ans enfin j'ai une évidence ce que nous sommes je put comprendre le travail de recherche de Descartes, pourquoi je ne pouvais pas perçevoir car je n'ai pas encore atteind ma constitution qui dépendai de mes choix et de mes actions.

Chaque ombre avait enfin sa réponse même celle des petites sphères qui m'ont évitées une mort certaine en m'aidant malgré moi.

Non je peux répondre que cela n'a pas changée grand chose dans la prise de mes choix et actions car très souvent si l'ont observent ont réalise que très souvent nous disposons de peu de temps pour nous incliner vers un balancement ou vers l'autre.

Je ne sais pas si j'ai répondu à votre question je souhaite de tout mon coeur l'avoir fait au début je ne voulai pas faire part de mes expérience mais pour faire un bout de chemin ensemble comme c'est le cas avec des amis motivés eux aussi par la même inclinaison je ne peux faire autrement que d'être sincère.

Je vous salue bien bas

Hannia Djour

Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: polaire 
Date:   14-11-2004 01:30

cher Hannia

je ne sais pas depuis combien de temps votre accident a eu lieu .Où se situe- t-il dans ces quarante années ?

Avant l'accident , étiez- vous aussi mystique ou aussi préoccupée des réalités spirituelles . C'est possible, c'est à vous de me le dire .
j'ai lu des relations d'expériences semblables à la vôtre , mais Arnaud vous en parlerait mieux que moi puisque c'est son cheval de bataille .

Non la science ne peut pas certaines choses, comme » faire l’expérience » , laquelle est exceptionnelle . Elle peut observer de l'extérieur ce qui se passe dans le cerveau au moment de la mort par exemple **
Mais ce ne sont que des observations sur écran absolument ininterprétables quand au contenu de l'expérience vécue .
Vous comprenez bien que si vous avez une vision l écran d’un scanner ne va pas la restituer .........on en est loin on est à des années lumières de savoir par un scanner ce qui est pensé .On sait à la limite que la personne pense ou rêve ou est dans un état particulier de visions ,. mais cela on le sait parce que le voyant ledit .
D'où l’intérêt des témoignages vécus .

Jean- luc polaire

** ( si Arnaud sait des choses là dessus???? ou Yves qui est étudiant dans la partie maintenant .A quel niveau d'images cérébrales en est on ?**) .

Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: Sâmkhya 
Date:   14-11-2004 06:45

Hannia Djour: si vraiment il y a un corps astral qui s'échappe du corps, alors en effet son étude n'est pas du ressort de la divine Science. Du moins, conçue comme elle l'est présentement.

Paul Herr: Je commence mon université dans deux mois.

Je suis supposé avoir un cours de psychophysiologie. Je pourrais demander.

Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: Cristian de Leon 
Date:   14-11-2004 07:40

Cher Sâmkhya,

En effet, l'expérience du ''corps astral'' n'est absolument pas perceptible, je veux dire pas analysable du point de vue neurologique, car c'est une expérience de l'âme. Cela inclut le cerveau, donc aussi le corps, mais il est impossible, selon la science, d'analyser le phénomène dans ce qu'il a de spécifique. C'est une expérience réelle, pas inventée, et rien ne fait supposer qu'elle soit une anomalie du cerveau.

Il y a d'abord le contexte expérimental que fait la personne en état de ''voyage astral''. Le corps subit une sorte de léthargie, le sujet a l'impression réelle de quitter toute sensation normale, mais son esprit reste alerte et il lui arrive parfois de ''sentir'' des sensations étranges, voire contradictoires. Se sont des impressions sensitives qui peuvent inclure la sensation d'être tout en feu, en glace, en papier, en bois ou autres, et parfois il arrive même que toutes ces sensations soient vécues en même temps !

Le sujet peut ressentir une très grande peur, ou un sorte d'extase très agréable, même parfois une sorte de plénitude inéffable. La vue aussi est très augmentée, il arrive parfois que l'on soit devant des objets d'une telle intensité optique que le sujet a l'impression de voir des couleurs qu'il n'a jamais vu. Sans parler de toute la gamme des émotions que le sujet traverse, allant de l'horreur à la joie la plus pure, et parfois horreur et joie se fondent ensemble.
L'écoute aussi. Certaines expériences sont essentiellement auditives. Pour tout dire tous le sens y passent. C'est une sorte d'amplification de ce que le corps peut ressentir. Mais le plus étrange de l'affaire c'est que le sujet a vraiment l'impression qu'il sort littéralement de son corps, qu'il vole, qu'il voyage ''sans corps''.

Sans parler qu'il arrive parfois, en plein ''voyage'' que le sujet tombe sous ce ''charme'' en plein rêve nocturne, et que le ''voyage'' reprenne les motifs du rêve, en les amplifiant d'une manière hallucinante. On a alors l'impression de vivre des siècles. Et quand on se réveille pour de bon, cela peut prendre quelques jours à réaliser que on est dans la réalité.

Je n'en dis pas plus, pour le moment.

Cordialement

de Leon

Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: Hannia Djour 
Date:   14-11-2004 10:06

Bonjour cher Polaire,


Je vais tenter de vous répondre point par point à vos demandes je détaillerai par la suite.

Mon accident je l'ai eut le 17 07 77 vers 15 h 30 un dimanche près de Arpagon.

j'avais vingt et un ans.

Le sens de l'existence à toujours étais présent en moi mais je ne possédai à ce moment là que des sacs et des sacs de questions sans réponse.

Quand je suis venue en France en 63 j'avais 7 ans mes parents eurent du mal à se situé dans un nouvel espasce spirituel ma curiosité malgré l'interdit de mes parents me conduit instinctivement pour la première fois vers le culte chrétien ma première rencontre avec le Christ sur la sainte Croix je ne peux l'oublier car ne sachant pas qui il est est je croyais qu'il était aussi comme satan que Dieu et les hommes ont punie.

Je courus de l'église pour ne plus y revenir mais ce fut une rencontre en même temps qui ma permit de faire sa rencontre comme il me fallait comprendre car le cerveau en tout cas a besoin de trouver les réponses en tout cas le mien fonctionne de cette façon.

Ne les trouvant pas dans les gens qui gravaitent mon espace et que je ne pouvai les poser à mes parents je trouve un jour je ne sais comment un livre qui va devenir mon livre de chevet qui m'apprit en même temps à lire des témoinages de Soeur Thérèse elle a boulversée mon coeur et elle est pour toujours mon amie, car grace à son enseignement j'ai pus prendre la voie qui ma conduit vers celui que je veux atteindre plus que n'importe quoi dans ce monde.

(C'est une période aussi très dure car comme je ne correspond pas aux aspirations de mes parents il s'en suivie une lutte sans merçi entre le rachat de ma liberté de penser et de celui de m'en remettre à mes parents.

Dans l'absorbtion du Pain Amer Béni de Dieu donné par ma mère croyant bien faire j'appris grâce à Soeur Thérèse à me nourrir de ce pain et de pardonner.

Voila mon adolescence en réalité je le sais aujourd'hui j'ai rachetée mon droit à mon édification futur comme je le ressent et non pas comme ont veut me le dissiner.

Le cout à étais hors de prix mais j'ai sus m'acquitter de ce que l'ont attend de moi comme ont l'attned de moi.)

Avant de venir en France mon père car c'est le seul repère spirituel que je possède quand il me prépara à rentrer à l'école coranique il me parla de Dieu et ce qu'a fait l'Ange de Lumière alors que je n'avais pas encore 5 ans j'avais mon inclinison dans mon lit avant de dormir je parle à Dieu et aussi à l' Ange de Lumière en lui demandant d'être patient car Dieu est Amour et sur tout qu'il pardonne toujours.


Voilà l'état d'esprit que je reflétai déjà enfant.

Dire qu'ont l'occulte ce n'est pas vrai, mais ont apprend à vivre avec cela a été plus dire avec l'expérience du corps astral à ce moment je ne possèdai aucune bride de ce que je suis entrain de vivre aucune notion rien que mon équilibre pour m'éviter de sombrer dans la folie c'est bienplus tard quand je me mis à étudier le mécanisme humain qu'une rencontre fortuite me remis "les secrets de l'aura" de Rampa Losobang.

Enfin en le lisant une paix s'installe en moi malgré que par la suite ses recherches divergent de mon expérience il est indéniable qu'il connaît bien le corps astral.

Je vous invite à le lire, et surtout Sâmkya qui étudie.

Je pense que dans un temps futur l'homme surment sera en mesure de crée l'outil qui permet de voir l'énergie déjà ont commence à voir les radiations qu'ele émet à travers celle des plantes.

La différence entre celle qui est en nous et de celle qui se trouve dans les plante c'est sa variation dans ses ondes et les couleurs nous possèdons plus de couleurs et d'ondes que celle des animaux, végétaux, minéraux, ect.

Je vous salue bien bas

Hannia Djour

Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: Hannia Djour 
Date:   14-11-2004 10:15

Bonjour chère Sâmkya,

Oui je vous rejoint totalement il sera difficile de pouvoir tenter l'approcher avec les outils d'aujourd'hui que la science possède. Mais peut être dans un temps futur qui sait ?

Je vous salue bien bas

Hannia Djour

Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: a.dumouch 
Date:   14-11-2004 10:37

Cher Polaire,
Ce que vous dites est juste: jamais je n'ai rien pu expérimenter moi-même de cela. Ce n'est que par un cheminement intellectuel que j'y ai adhéré.

Ma formation de départ était Aristolécienne. Et c'est cette formation qui, curieusement, m'a fait d'abord rejeter ces expériences comme fausses puis ... m'a obligé à les reconnaître.

La première phase (mon refus de les considérer) venait d'une cetaine logique: """Puisque les facultés psychiques (la vision, l'audition etc.) sont produites par le cerveau, ces facultés NE PEUVENT SUBSISTER APRES LA MORT DU CERVEAU. C'est encore la position de la grande majorité de mes amis chez les frères de Saint Jean.

La seconde phase (mon acceptation): """puisque des dizaine de milliers de personnes rapportent la même expérience qu'Hannia et que, par une simple enquête de police, on peut vérifier qu'elles ont vu LA REALITE de ce qui se passait autours d'elles ALORS QU'ELLES ETAIENT DANS LE COMA (ou parfois en mort clinique), c'est qu'il se passe une vraie décorporation psychique.

Chère Hannia, j'ai moi-même lu les livres de Lobsang Rampa. Mais, à la suite d'un avis ironiuque du Dalaï Lama sur ce romancier, j'ai fini par m'en détourner. C'est pourquoi je préfère maintenant les études du psychologue américain, le Docteur MOODY.

Cher Sâmkhya,
Il est vrai que, si ce phénomène est réel, c'est que QUELQUE CHOSE DE PHYSIQUE SORT DU CORPS DU MOURANT. EN EFRET, IL VOIT, IL ENTEND PHYSIQUEMENT. Si donc ce corps "astral" existe, il est certain que la science expérimentale doit l'étudier.
Plusieurs voies d'études sont à aborder:
1- Est-il vrai que cela ne se produit qu'avec un arrêt de l'activité électrique du cerveau (mort clinique temporaire)?
2- En quoi est fait ce corps astral. Peut-on inventer une "machine" pour le voir?

Chère Hannia,
la découverte de la survie du psychisme après la mort (donc le fait que les mort emmènent avec eux TOUS LEUR SOUVENIRS SENSIBLES) doit, selon moi, révolutionner certaines conclusions thomistes (pour saint Thomas, les morts n'emmènent que l'essence profonde de leurs choix moraux).
D'autre part, la Parousie (apparition des anges et du Christ, des saints à l'heure de la mort (les sept sphères me semblent être des anges se rendant visibles au plan sensible) permet de comprendre qu'une dernière planche de salut nous est donnée à l'heure de la mort.

Polaire vous a parlé de mes travaux fondés sur ces découvertes. J'aimerais beaucoup que vous lisiez le livre "L'HEURE DE LA MORT" (http://eschatologie.free.fr charger le livre en entier en format Word.

Je vous signale que Hafid trouve ridicule (pour le moment) que le Christ puisse venir nous faire une dernière prédication à travers son apparition sensible et glorieuse dans ce passage de la mort. Mais, après discussion, il évoluera peut-être.
Amicalement
Arnaud

Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: Hannia Djour 
Date:   14-11-2004 10:51

Bonjour cher Cristian de Léon,


Ce que vous écrivez sur les sens est vrai, leur amplification dépasse celle que l'ont connaient habituellement en commençons par celle de l'écoute.

Quand j'ai commencée mon travail de méditation je ne recherchai qu'une chose "la relaxation" en trois mois intensif qui dure un peu plus de 15 mn par soir voicçi comment je l'ai perçue j'ai observée que les séances me réussisait je remarque une diminution importante de ma consommation de cigarettes, je change sans l'avoir programmée deux choses dans ma façon de vie ma toilette une douche froide et chaude, plus tôt qu'un bain, et mon alimentation je l'ai changée préférant un bon petit déjeuner plus tôt qu'un repas normal.

Travaillant à quelque kilomètre de mon domicile je laisse ma voiture pour la marche à pieds et la course.

Je sentai une transformation en moi bénéfique que je n'étais pas en mesure d'analyser mais que je pouvais observer.


La nuit de l'expérience voilà ce que j'observe avant de voir l'apparition de l'astral, dès que j'entre dans la phase méditative j'observe dès quand j'ai finie mes resirations profondes un fourmillements qui débute par mes doigts de pieds la sensation n'étant pas douleureuse je la met sur le compte d'un état sensitive sans y faire plus attention les fourmillements continuèrent à montaient en des milliers de fourmillements jusqu(à mon embryon pour s'y arrêter j'obseve un état de flottement j'ouvre les yeux et je vois de façon claire et nette une forme nuageuse comme elle d'une cigarette grise sortir de mon embryon, je la regarde médusé sans crainte car ma curiosité était plus forte que ma peur.

Je venais de surprendre une chose incroyable et inexplicable sans pouvoir être en mesure de mettre des mots dessus.

C'est à ce moment qu'elle s'aperçoit que je ne dors pas elle arrêtte sa progression et attend combien de temps je ne suis pas en mesure de le dire.

ressentant sa gêne et voyant que je viens de la mettre sans le savoir devant une situation sans issue car de là ou elle se trouve je voyais bien que je l'empêche d'agir je lui dis que j'ai compris et que j'allais fermer les yeux pour dormir elle me répondis fait donc ça.

Je croyais enfin que ma soif de question aller enfin être abreuver il n'en fit rien au contraire je n'en est pas eut une seule.

Ele me brida tout simplement pour que je ne sois plus en mesure de la surprendre.

Rampa Losbang définie le fonctionnement comme d'une chose qu'il est en mesure de maîtriser et de faire des voyages dans l'astral pour moi ce ne fut pas le cas.

Aujourd'hui je sais que la matière ne contrôle pas le corps astral qui possède sa propre intelection.


Je vous salue bien bas

Hannia Djour

Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: philippe 
Date:   14-11-2004 12:56

CHERE Hannia Djour.

Il y a des phénomènes médiumniques, et d'autres d'ordre mystiques. Mais si pour le théoricien la distinction est claire, elle l'est moins pour celui qui vit cela.
Moi aussi je subis des phénomènes médiumniques comme l'ouverture des chakras du front, du cœur, de la gorge ou au-dessus de la tête ; qui me font voir des enfants avortés etc...
Je subis aussi des phénomènes plus d'ordre mystique.....une multitude.

-Comme quand j'avais vingt ans où j'ai vu dans un train à midi tapant des paysans qui dans un champs récitaient l'angélus. J’ai cru à une blague. Sauf que j'étais le seul dans le compartiment à voir, et un autre voyageur était terrifié.... j'ai du m'enfuir à l'autre bout u train.

- Ou bien ce songe où je gagnais un désert gardé par deux léviathans antiques, qui allaient se réveiller si je franchissais le seuil du désert. Je le franchissais ; les deux monstres partaient à ma poursuite, et je devais gagner le cœur du désert où il y avait un escalier secret et invisible constitué de trois marches. A peine avais-je posé le pied sur la première marche que les monstres tombèrent en poussière. Puis, je revenais, afin de montrer le chemin de l'escalier aux autres.

Mais j'ai gardé deux leçons de tout ceci :
1: Je suis écrasé par ma médiocrité. C'est ma première douleur. D’autant plus que si j'étais plus humble, je me moquerais bien d'être nul et je me soucierais davantage des douleurs de notre Seigneur.
2: Dans toute la mesure du possible, il faut rejeter tout ceci. Et je crois qu'un simple Ave récité dans la rue vaut mieux que démons et merveille. Mais c'est difficile, car plus on rejette et plus ça vient. Et il ne faut pas rejeter non plus pour faire venir les choses (lol). D'autre part, on peut aider l'Eglise par notre témoignage. Disons que les choses se mettent en place dans l'Esprit Saint, d'abord par un rejet franc et sincère.

Maintenant, Après la tempête(et encore quelque coup d'éclaire ici et là) j'entre dans une nuit profonde et calme, où je perds tout, tout, et absolument tout. Y compris la propre estime de moi-même qui était mon bien le plus précieux. Mais le calme est là, et bientôt la PAIX, j'espère.

NE T'ARRETE PAS A L'EXTRAORDINAIRE.

En amitié.
Philippe.
PS.
Pour ce qui est de Lobsang Rampa, j'ai eu le loisir d'interroger le lama supérieur, du monastère d'Antony sur le sujet. Il a éclaté de rire. Ce doit être l’œuvre d'un Orientaliste Européen, et je pense au frère du Cardinal Daniélou.



Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: Delaporte 
Date:   14-11-2004 13:38

Cher Arnaud,

Je me souviens d'avoir lu, je ne sais plus où, une proposition d'expérimentation scientifique de l'existence du corps astral.

C'est très simple, si le corps astral est vraiment un corps, il doit avoir un poids. On devrait donc peser constamment les personnes qui seraient dans les conditions propices. Au moment de l'extériorisation du corps astral, le corps terrestre devrait accuser une baisse de poids, et s'alourdir à nouveau si le corps astral repénètre l'enveloppe mortelle.

Cordialement
L'animateur du forum

L'animateur

Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: polaire 
Date:   14-11-2004 13:43

cher Arnaud
ma position est celle de Spinoza ( dont le débat avec Boxel est connu ).

Le deuxième argument dont Boxel fait usage est : "Qu’il est vraisemblable que le Créateur a créé ces êtres qui lui ressemblent plus que les créatures corporelles."26

Spinoza y répond en rétorquant qu’il ne sait pas dans quelle mesure les spectres expriment Dieu mieux que les autres créatures. Il fait alors la remarque qu’il n’y a d’ailleurs pas de comparaison possible entre l’infini et le fini. Il continue alors en ajoutant qu’on ne peut pas comparer Dieu avec les autres créatures.

cela dit je suis moins sceptique que Spinoza sur les phénomènes . Ils sont cependant interprétables par la raison ordinaires de diverses manières .Ce que vous montrez bien en introduisant Jésus dans le débat .ce qui ne peut que faire bondir un musulman, un juif ou un bouddhiste.

Il y a accaparement culturel du phénomène par projection d'un imaginaire .
Imaginaire catholique dont on sait qu'il gouverne votre discours en général .

Comment pouvez vous imaginer que le Christ ait pu apparaître et être reconnu comme tel dans ces phénomènes ( de NDE)avant son incarnation ?

Je demande :alors à quoi servit- elle ?
Et sinon qui apparaissait ?

bien à vous quand même .
.( je dis quand même... c'est à dire: en dépit de nos PROFONDES divergences de vue sur bien des choses )

Jean- Luc polaire


polaire

Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: Hannia Djour 
Date:   14-11-2004 13:50

Cher André Dumouch?

Je suis ravie que vous me conforter par rapport à Monsieur Rampa Losbong qui rejoint mes convergences et me conforte de ce fait dans mon positionnement il n'en reste pas moins qu'il a révélé et sut décrire non seulement le mécanisme mais aussi l'identité du sorps astral en le décrivant de façon claire je ne sais pas si vous avez lu ce livre spécialement "les secrets de l'aura" il est vrai que les autres ont a du mal en tout cas c'est ce qui c'est produit avec moi à les comprendre je m'en suis aussi éloignée.

Ceci étant dit c'est un homme qui a tout mon respect car il ma permit d'avancer chose que je n'ai pas put faire avant la lecture de son témoignage.

Vous citer la mort clinique je suis d'accord avec vous mais dans la seconde expérience il ne sagit pas de mort clinique mais d'une baisse profonde d'un endormissement d'une fonction cébrébrale qui ma permit de voir le corps astrale.

Je ne sais pas comment l'expliquer je voudirai comme image d'observer mentalement un homme qui court puis au bout de quelques mètres vous le voyez s'attêter net et restant debout sans bouger ce n'est plus qui court après le temps mais c'est le temps qui le ratrappe et le traverse.

Car surpris par l'arrêt il n'a pas eut le temps de s'arrêter ce que je veux dire mais cela reste encore à vérifier c'est que le temps dans la vue du corps astrale joue un rôle décisif donc si l'ont peut crée cette machine il faut aussi l'adapter à la mesure de l'échelle du temps.

Je vous salue bien bas

Hannia Djour

Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: Hannia Djour 
Date:   14-11-2004 13:57

Cher Delaporte votre déduction est tout a fait juste et j'avoue ne pas y avoir pens !!

Encore faut il faire de l'endroit ou dort la personne une balance inclut dans le lit à ce moment oui je pense que l'ont voir une différence de fait du poids de la personne fait un départ de voyage astral.

Par ailleurs après avoir étudier les énergies j'ai une petite idée qui explique ou se trouve le corps astrale.

Je vous salue bien bas

Hannia Djour.

Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: Hannia Djour 
Date:   14-11-2004 14:10

Cher Polaire,

Le message ne m'est pas adressée mais je ne peux m'empêcher d'y répondre car je suis dorigine arabe musulmane qui inclut que je reconnait ce qui dérange une grande majorité de musulman car il considère le culte comme une chose qu'il adore alors qu'il ne représente qu'un outil divin au service de l'homme il en va de même pour le catholique qui refuse de voir son culte autrement que comme un outil tant que l'homme ne réalisera pas que les deux religion sont indiscosiable et complémentaire il ne pourront pas avancer dans leur évolution.

Pour le reste j'avoue ne pas très bien comprendre.

Je vous salue bien bas

Hannia Djour

Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: Hannia Djour 
Date:   14-11-2004 14:17

Cher André Dumouch,


J'aimerai si il vous est possible avoir une définition de vos études car les nominations ne me parle pas je n'ai pas votre niveau d'intelection (je le dis sans ironie et avec beaucoup de sérieux c'est d'ailleurs le cas de l'ensemble des personnes qui sont présentent sur ce forum.

Devant vous je me sens bien humble, ce qui me fait dire que les gens qui me lisent ne sont pas préocupés par le niveau intelectuel que je possède cela me fait beaucoup de bien et je vous en remercie.

Je tenai à le souligner chose faite je ne le dirai plus de peur que vous en preniez l'habitude (je taquine).

Je vous salue bien bas

Hannia Djour

Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: Hannia Djour 
Date:   14-11-2004 14:28

Cher André Dumouch,

j'ai bien l'intention de lire votre livre depuis que j'ai lue votre message que vous avez adresser dans la fenêtre de la logique de l'Amour le 13 de ce mois.

Par ailleur j'aimerai beaucoup que vous puissiez répondre à mon message sur les questions que je me pose.

Votre message quand j'ai finie de le lire ma fait penser à un autre livre celui de Monsieur Danté "La divinina Comédia".


Je vous salue bien bas

Hannia Djour

Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: polaire 
Date:   14-11-2004 16:06

"""Pour le reste j'avoue ne pas très bien comprendre.
"""""""
chère hannia

il y a de mon côté bien des choses que vous dîtes que j' avoue ne pas très bien comprendre .
chacun son domaine .

polaire

Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: Hannia Djour 
Date:   14-11-2004 17:43

Cher Polaire,

Je vous remercie m'est n'empêche que je ne suis pas plus avancée je voudrai bien pourtant sans vous obliger car vos avez succitée ma curiosité que vous me développer votre penssée.

Je vous salue bien bas


Hannia Djour

Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: Hannia Djour 
Date:   14-11-2004 17:52

Cher Polaire,

Je vous avoue que vous avez succité ma curiosité et je serai ravie de vous lire sur se sujet sans vous obliger bien entendu.

Au plaisir de vous lire

Je vous salue bien bas

Hannia Djour

Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: a.dumouch 
Date:   16-11-2004 14:31

Cher Guy,
"""Vous écrivez: """"Je me souviens d'avoir lu, je ne sais plus où, une proposition d'expérimentation scientifique de l'existence du corps astral.
C'est très simple, si le corps astral est vraiment un corps, il doit avoir un poids."""""
Pour ma part, je doute que cette expérimentation puisse marcher et ce pour plusieurs raisons.
1- Si c'est un corps "psychique", sa masse existe certes mais de manière analogue au fait qu'il existe une masse pour des photons. C'est donc infinitésimal.
2- En comparaison, le simple poids des molécules d'air dans les poumons doit être immense. Comment distinguer ce qui relèverait des restes de la respiration...

pourtant, ce que vous dites est pour moi intuitivement vrai: Si le corps astral existe, c'est un état de la matière. Ce n'est pas un pur esprit. Donc il existe une poids...
Arnaud

Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: a.dumouch 
Date:   16-11-2004 14:43

Cher Polaire, vous écrivez à propos des NDE et de l'interprétation catholique que j'en fais:""""Vous introduisez Jésus dans le débat, ce qui ne peut que faire bondir un musulman, un juif ou un bouddhiste."""""
A vrai dire, les musulmans comme les juifs ne bondissent pas. C'est même curieux.

Vous vous souvenez:
1- Les Juifs attendent la venue du MESSIE (un Messie de Gloire, pas de douleur).
2- Les musulmans attendent le retours du Messie, pour l'heure de la mort comme pour la fin du monde. Ce messie est bien Issa (Jésus), mais il est homme et non Dieu fait homme...
3- Les chrétiens attendent le retours de Jésus dans sa gloire physique. Bref, les trois chemin mênent, semble-t-il, au même mystère.... et ce n'est sans doute pas autre chose, pour moi, qu'une volonté de Dieu: "J'ai beaucoup de brebis dans d'autres enclos. ils faut que je les réunisse" (Evangile de saint Jean.)

Vous dites ensuite:""""Il y a accaparement culturel du phénomène par projection d'un imaginaire ."""""
Certes. Et les seuls qui pourraient bondir sont les Bouddhistes, hindouistes etc. En effet, la NDE révèle, semble-t-il, une théologie occidentale et non orientale:
1- Les ancètres, loin d'être réincarnés (donc absent) , sont INDIVIDUELLEMENT LA...
2- Curieux, l'Etre de Lumière révèle, dans une apparition de lumière PHYSIQUE ET SPIRITUELLE A LA FOIS (un chrétien l'appèlerait la GLOIRE), un mystère PERSONNEL (et non un grand Tout), d'intelligence et d'amour unis.. Aucun bouddhisme là dedans, sauf L'HUMILITE et la COMPASSION des bouddhistes.
Ca, c'est pour moi l'Evangile et en aucun cas le New Age, comme vous le suggériez quelque part. Par contre, toute trace de religion (au sens cultuelle du terme) a disparue. Il ne reste plus que le mystère de la charité, contemplé face à face...
Arnaud

Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: a.dumouch 
Date:   16-11-2004 14:48

Chère Hannia,
Ce qu'écrit Philippe sur Philippe de Lobsang Rampa, m'a été confirmé, comme je vous le disais, par une réaction tout aussi amusée vue à la télévision du Dalaï Lama.
Je pense que les bouddhistes ne l'aiment pas car il s'est plus attaché aux phénomènes merveilleux quà la spiritualité bouddhiste en elle même. Apparement, pour eux, il est comparable à ce que serait pour nous les coureurs d'apparitions.

Mais il n'en reste pas mopins qu'il décrit dans la décorporation qqchose dont témoignne:
Toute la tradition de l'Egypte antique (le fameux "corps double, le "Ka" qui sort du mort) avec son esprit (son "bah").
Un philosophe comme Karl Gustav Jung., mais aussi Emmanuel Swedenborg
Les animistes du monde entier.
etc.
Pourriez vous me dire en quelques mots quelle questions restent encore en suspens pour vous sur ce sujet?
Arnaud

Répondre à ce message
 
 une question
Auteur: dominique 
Date:   16-11-2004 15:47

. Et les seuls qui pourraient bondir sont les
> Bouddhistes, hindouistes etc. En effet, la NDE révèle,
> semble-t-il, une théologie occidentale et non orientale:
>

y a-t-il des exemples de NDE vécues par des bouddhistes ou des hindous?

Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: Hannia Djour 
Date:   16-11-2004 19:56

Cher Philippe, et Arnaud bonsoir,

Je suis au courant de la position du DaÏla Lama, et des boudhistes, je ne suis pas d'accord avec leur jugement sur monsieur Rampa Losbang si ils sont si élevés dans l'édification spirituelle je pèse mes mots à défaut de dire autre chose ils ne jugerai pas un homme qui ne fait que ceux qu'ils font vivre et tenter de s'élever vers l'Impérissable.

Si il y a bien quelqun qui a fait beaucoup pour les hommes qui l'ont lus c'est bien lui.

Mais je ne cherche pas à ouvrir une nouvelle polémique par ailleurs cela n'a aucune importance.

Le Daïla Lama lui même se fourvoye dans sa voie et je le dis avec tous le respect qui lui est dû.

Si il est vrai que la religion qui n'en ai pas une mais qui se trouve être une méthodologie Elle est une clé qui permet de s'hamorniser avec la religion catholique, et la religion Islamique toutes deux sont indiscosiable l'humanité pour évoluer doit étudier les deux avec bien entendu la troisième méthodologie boudhiste.

Comme l'humanité s'agrippe à son culte en refusant de voir l'autre il se passe se que nous apercevons actuellement ils s'entredéchir car leur inclinaison découle d'une négativié le résultat ne peut être différent.

Que celui qui n'a jamais pêché lui jette la première pierre.
(J.C.)

Je vous salue bien bas

Hannia Djour

Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: polaire 
Date:   16-11-2004 22:52

"rep à Arnaud

"""""A vrai dire, les musulmans comme les juifs ne bondissent pas. C'est même curieux. """""

Si vous introduisez Jésus,en personne , si ils bondissent .Pas ici mais là où ils sont .

Quand au bouddhisme , le bouddhisme profond ( philosophique ) n'est pas spirite . Il ne s'inscrit pas dans cette ancestrale tradition du spiririsme .
Maintenant il a du faire avec les traditions des pays où il s 'est implanté et en asie un culte traditionnels étaient (et est )réservés aux ancêtres , la croyances en leur présences est plus où moins existante selond les régions (fortes dans le japon traditionnel par exemple )


Ce que dit Moody se résume à cela ( et Jésus n'est pas expréssément mentionné ).

""""""""""""" Le Dr Moody déduit de 150 cas de NDE (Near Death Experiments = Expériences au seuil de la mort) un parcours en 9 étapes:

1) le "mort" a la certitude d'être mort;

2) entend un bruit et entre dans une région obscure (tunnel);

3) est séparé de son corps, peut observer ce qui se passe autour de lui et rencontre des parents ou amis décédés;

4) un "Etre de lumière" vient à sa rencontre et

5) fait défiler devant lui sa vie entière;

6) heurte contre une limite infranchissable;

7) voudrait prolonger indéfiniment une expérience qui le comble de sérénité et de paix;

8) est ramené de force sur terre;

9) se trouve transformé spirituellement et n'a plus peur de la mort.

On ne voit pas seulement tout ce qu'on a fait dans le plus petit détail, mais on ressent, en même temps, les effets de ses actions sur les autres. L'humiliation, la peine qu'on a causées, ou au contraire la compréhension, la joie. On devient l'autre. Tous les gens qui ont vécu ce bilan en reviennent persuadés que l'amour est la chose la plus importante de la vie.

Et le Dr Moody déclare: "Il y a beaucoup de vrai dans les religions mais aucune ne détient la vérité. A travers ces expériences, c'est la spiritualité propre à l'espèce humaine qui s'exprime sans discrimination de croyances ou de confessions, que les sujets soient musulmans, juifs, athées, agnostiques, boudhistes, catholiques ou protestants. "Dieu ne s'intéresse pas à la théologie", m'a dit un prêtre qui avait franchi la frontière."""""""""""

polaire

Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: Hannia Djour 
Date:   16-11-2004 23:02

Cher Polaire bonsoir,


Je rejoint entièrement votre message Dieu ne sintéresse pas à la théologie, oui mais nous nous devons apprendre à évoluer dans l'accomplissement de l'Amour de Dieu et comment sinon en apprenons à approcher Dieu et cultiver notre échelle comparative dans celle de l'équité, du juste, du droit logique de celui qui est défini par Dieu nous saurons en mesure d'évoluer vers le se,s de notre existence.

Je vous salue bien bas

Hannia Djour

Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: Hannia Djour 
Date:   17-11-2004 14:01

Ami du jour Bonjour,

Je reviens sur ce sujet car il me semble que si nous sommes pas en mesure aujourd'hui de le situer (sctientifiquement ) sans se référér = aux expérieinces des uns et des autres.

Nous tentons de glanner des brides qui pour l'instant reste en suspend car il nous permettent pas de nous poser sur quelque chose d'irréfutable.

Je reconnais par rapport à mon expérience de l'homme qu'il a du mal et je le comprend car je ne suis pas en mesure de dire quelle serais ma réaction face à de telle messages que je vous est communiquée.

Mais étant donné qu'il existe et que j'en fais l'expérience je ne peux le remettre en question.

Le point important que nous n'avons pas soulevés et qui est important c'est aussi non seulement son poids mais aussi sa localisation dans le corps.

Par rapport au poids je ne suis pas en mesure pour le moment de répondre car je ne possède pas d'éléments .

Arnaud soulève "la matière" je ne sais pas....?

Je l'est soulevée mais je ne peux le confirmer.

Sa localisation par contre je peux la définir pour le peux de ce que j'ai put observer.

1) Fourmillement dans les jambes qui se continue de façon plus vibrante au fur et a mesure du délpoiement.

j'ai d'abord crue qu'il se situe par rapport au sang dans certaines cillules, puis j'ai rejetée cette hypothèse.

Ce qui me laisse dire que elle se situe dans la totalité de l'organisme.

Un jour j'ai vue un reportage sérieux d'un scientifique américain qui relate une découverte importante mais qu'il ne peuvent pas non plus expliquer.

Ils ont découverts si l'ont suit leur analyse dans je ne sais plus quelle partie je ne veux pas dire n'importe quoi je pense que qyelqun dans le forume aura la gentiellesse de nous éclairer il me smble qu'il sagit de "l'ADN".

Une fraction d'une matière qui ne peuvent analyser car elle ne provient pas de la terre.

Ce point est intéressant .....?

Car il répond à certaines de mes questions restées ont suspends.

Ceux qui reste :

*La localisation précise.

*La concordence tlépathique entre elles de ce qui semble être des céllules, mais qui ne le sont pas.

* C'est d'ailleurs à ce moment que j'ai ouvert les yeux, pour voir le déploiement de ce corps étranger évoluer au-dessus de mon corps.

*Une chose importante et pas des moindres si je suis moi, comment expliquer la communication thélépathique?

*C'est cette question qui me fait dire que monsieur Rampa Losbong ne possède pas une maîtrise totale de son suget car sinon coment expliquer la communication avec soi-même tout en restant réaliste sans sombrer dans la folie?


J'ai la confirmation d'une chose qui non seulement parle mais il semble qu'elle possède une intelection qui dépasse mon raisonnement mais qui évolue sans que je sois en mesure de pouvoir m'y oposer de quelque manère que se soit totalement impuissante.

C'est à ce moment que j'ai commencer mes études sur l'énergie vital seul hypothèse qui me reste et par la suite dans mon étude me rencre compte qu'il y a plusieurs essences énergitiques.

J'en découvre trois.

Il c'est passé entre temps près de vingt ans.

Mes analyses me renvoies à Monsieur Descartes et de son travail sur l'être.

La question que je me suis posée c'est et si l'être dont parle Descartes et ni plus ni moins que le corps astral donc c'est lui qui parle et non Descartes dans cette phrase"Je pense donc je suis".

N'ayant pas put glaner autre chose qu'une autre question je rentre dans un travail de méditation pour tenter de trouver certaines réponses ou tout du moins une qui puisse m'expliquer le reste d'une façon logique et cohérente.

C'esst à ce moment que je fait un travail d'archivisation globale de notre idéologie de la pensée philosophique et que je décide d'entrer dans cette enseignement en étudiant la découverte des Pères de nos Pères ils me donnent d'une façon imprévue une lumière un éclairage plus intensif de celui que je possède.

Ce qui signifie mettre de côté tous ce que je sais sur l'humanité en repartant de zéro et l'observant de l'extérieur.

Le sens de ma définition de la réflexion s'en ai vue métarphosée, car elle ne se base plus sur les édifices de son humanité mais sur les siennes ce point et très important.

Car il me révèle que à tort ou à raison ce n'est pas ce qui est important.
Mais tout simplement que mon raisonnement c'est vue transformé par rapport à ce que j'ai constituée.

Je possède ma constitution qui est construite par mon bâtit et qui ne reflète pas celle de la vision de mon humanité.

mais qui se rapproche et qui adhère au fur et à mesure que j'avance dans mon travail de réflexion et de discernement beaucoup plus à Platon, Arstote, Homère, Descartes.

*Le premier édifice l'instruction de l'enseignement du Verbe.

*Le discernement de la définition de l'équité, dans une étude du droit .


*Qui m'éclaire sur la motivation de St Charlemagne donner à son peuple chéri l'instruction obligatoire pour leur permettre de voir la lumière qui est sous l'ignorance et l'obscurantisme.

*Celle qui ensuivie se ptolonge par Richelieu à son inssue en instaurant pour la première fois le Code l'igiférant par une ordonnace l'interdiction du duel.

C'est cette ordonance qui a permit à ceux qui ont reçue une instruction et qui ont fait travaillés leur réflexion assimiler le pouvoir du droit comme pouvoir suprême en prenant bien plus tard la bastille et instaurer dans le même temps la première Chartre Constitutionnelle.

Ils ont pércés de façon expotentielle la brèche ouverte par St Charlemagne pour éclairer l'humanité dans ce qui est son sens de l'existence.

Mais les hommes l'ont transformés pour des fins que l'ont connaient aujourd'hui.

L'enseignement du Droit est indispensable comme mesure comparative du choix du libre arbitre.

Et ce que l'ont cherche a cacher depuis toute notre civilisation et pour tant sans droit nous sommes ni plus ni moins qu'un animal.

Ont avoncons dans l'étude du droit telle qu'il est perçue par Dieu qui nous la remit nous sommes en mesure de pouvoir nous constituer, et nous construire.

Puisque le choix et le balancement qui nous permet de nous incliner soit d'un côté soit de l'autre côté du versant que vous retrouver dans le sens de l'existence.

En remontant palier par palier dans notre humanité j'arrive de nouveau à Descartes je réalise que je viens de faire enfin la connaissance avec "je pense donc je suis".

et qui me eprmet de savoir en quoi consiste le sens tant recherché du sens de notre existence.

Une recherche Identitaire mais qui pour se montrer à la Lumière Divine a besoin de se construire ce qui est logique.

Nous connaissons tous la différence entre un emryon, et un foetus, et de celui du bébé ou bien "de la chenille qui se transforme en papillon.

L'homme passe lui aussi par une initialisation qui va dépendre de ses inclinaison.

Révélant dans cette transformation une Vérité de notre Concepteur L'homme ne reçevra que la juste mesure once par once de se qu'il aura accompli.


Il me faut vous quitter mais je serai ravie de revenir plus tard en soirée.

Je vous salue bien bas

Hannia Djour.

Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: Arnaud Dumouch 
Date:   18-11-2004 13:47

Cher Polaire, vous avez tout-à-fait raison, le Docteur Moody ne parle pas de Jésus pour l'identifier à l'Etre de Lumière, du moins dans ses deux premiers livres ("La vie après la vie" et "Lumières nouvelles sur la VAV").
Cependant, ces livres datent des années 70-80. J'ai maintenant et je la passe à mes élèves, une cassette vidéo où il dit explicitement: "CET ETRE DE LUMIERE EST JESUS. Des dizaines de témoignages le confirment...".

Vous oubliez en plus la phase de la rencontre avec les proche décédés. C'est essentiel. Vous savez que la foi catholique a toujours dit que "Jésus reviendra dans sa gloire, à la fion du monde, accompagné des saint et des anges, pour juger les vivants et les morts". (Credo)

AUTRE REMARQUE: LES MUSULMANS ATTENDENT EXPLICITEMENT LA VENUE DE JESUS. Je dis bien Jésus, Fils de Marie. Il n'attendent pas la venue de Mohamed.

Pour les Juifs, Jésus est un faussaire quyoique beaucoup disent de nos jours qu'il peut être considéré comme un vrai Juif fidèle.

Arnaud

Répondre à ce message
 
 re-question
Auteur: dominique 
Date:   18-11-2004 17:51

Arnaud? j'ai posé une question le 16/11 à 15h 47
merci d'avance

Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: Polaire 
Date:   18-11-2004 23:31

rep à Arnaud

"""""""On retrouve l’idée( si pas le vocable) chez Augustin-Thomas d’ aquin -Duns ScotCET ETRE DE LUMIERE EST JESUS. Des dizaines de témoignages le confirment..."""""""""""".
sauf ceux qui l 'infirme .
Car il ne faut pas qu' un certain nombre le confirme mais que la totalité le confirme
et encore pour être plus logique ce ne serait preuve de rien du tout .

Les bouddhistes doivent voir Bouddha .

Mais Vous n'avez pas répondu à ma question
Avant la venue de Jésus quel était donc l'être qui apparaissait dans les NDE ?

Dans tous les cas de figures que voulez- vous que cela change à mon existence hic et nunc ?.
réponse :rien .

Rien .
Rien de tout cela n' a de rapport avec notre vie ici et maintenant .
Rien de tout cela n'a de rapport avec la connaissance de Dieu .
Mais tout cela a bien des rapports avec l idolâtrie .

polaire

Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: dominique 
Date:   19-11-2004 13:33

cher Polaire,

je ne suis pas de votre avis. Pour moi ça change quelque chose concrètement. La lecture du livre d'Arnaud m'incite à plus de charité et d'humilité, pas tellement à cause des NDE mais plutôt en me rappelant que tout ça est sérieux et que toute notre vie est un temps à consacrer à nous entraîner à aimer notre prochain, non pas abstraitement, mais à chaque instant en remplaçant les pensées d'indifférence ou de jugement par des pensées bienveillantes. Je me dis par exemple que de l'autre côté il y aura tout le monde, même les gens qui m'énervent (et...ça fait du monde)(mais non, pas vous!) et j'ai intérêt à m'entraîner dès maintenant!!!

Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: Arnaud Dumouch 
Date:   19-11-2004 14:14

Cher Polaire,

"""Avant la venue de Jésus quel était donc l'être qui apparaissait dans les NDE ?""""
Reponse chrétienne (selon moi): n'importe quel habitant du Ciel, dans la mesure où il est devenu à l'image de Dieu, peut provoquer le même effet que la Parousie du Christ en personne. Je veux dire que si demain vous mourrez et si votre arrière grand-mère déjà décédée vient vous chercher TOUTE SEULE, revètue de la Lumière de son amour de Dieu, si vous la rejetez en disant: "Rien à faire de cette humilité et de cet amour", vous choisissez en pleine lucidité l'enfer. C'est bien un péché contre l'Esprit et vous ne reviendrez jamais sur votre choix tant la vision de sa gloire suffit à TOUT vous dire. Je l'ai écrit explicitement dans "le Traité des fins dernières" et cela m'a vallu, de la part d'un théologien de Toulouse, la mention marginale : ""Ridicule"". Mais je l'ai maintenu.

Je réponds maintenant à votre question: Tout indique que, avant l'incarnation du Christ, Dieu déléguait sous FORME SENSIBLE un ange de la mort, un de ses archange probablement. La plupart des grandes traditions anciennes en témoignent, sous diverses dénominations 'Anubis, Osiris en Egypte antique, un bouddha dans le bouddhisme, un "esprit parfairt" dans l'hindouisme etc. Et l'effet sur les âmes de cette époque était, selon moi, le même qu'aujourd'hui: cela séparait la lumière des ténèbres, l'égoïsme de l'amour.
Dans l'Evangile, on en a une "preuve" théologique. C'est l'histoire du riche et du pauvre Lazare: "Le riche fut conduit dans le "Sein d'abraham" où il buvait une eau très pure (la grâce probablement). "Le riche fut conduit dans un lieu de douleur" où il pria pour ses frères. Ce riche n'est donc pas en enfer (où l'on n'a aucun amour) mais dans un purgatoire. Vous le voyez, le choix était déjà fait et la seule différence acvec aujourd'hui, c'est que nul ne voyait Dieu face à face "car le Verbe éternel n'avait pas encore ouvert, par la lance du soldat romain, la porte de son coeur".
Arnaud

Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: POlaire 
Date:   19-11-2004 17:15

à Arnaud

"""""" Je veux dire que si demain vous mourrez et si votre arrière grand-mère déjà décédée vient vous chercher TOUTE SEULE, revêtue de la Lumière de son amour de Dieu, si vous la rejetez en disant: "Rien à faire de cette humilité et de cet amour", vous choisissez en pleine lucidité l'enfer. """""""""""

Non mais franchement, sérieusement , sans rire .imaginez- vous que dans ces moments là on soit en pleine lucidité .. que c'est le moment de choisir , entre l 'enfer et le paradis .....
et qui choisirait l'enfer ?.Je vous le demande ...
..........................................................................................

IL y a chez vous une certaine façon inactuelle de mettre en scène ces choses là ,une manière très imagée, assez réaliste (realistiche ) là où en notre époque on est tenté par l’abstraction et l’épure en arts ,,vous nous repeignez tout ça à la manières de maîtres flamands .
Mais le catholicisme est une religion de l'image .

Ce que ce théologien ne voit sans doute pas . Vise t-il sans doute un point précis de votre doctrine .
S'il vise l'ensemble il a tort ,car elle découle en droite ligne du catholicisme médiéval ,de l’imaginaire médiéval jamais effacé, toujours vivant, de l'imagerie médiévale ,consubstantielle au catholicisme ..

Il ne lui reste plus qu 'à changer de religion .
.....................................................................................................

Votre vision des choses est une vision c’est à dire que le visuel l’emporte et dans les grandes largeurs ....... vous avez pour référence la vision face à face .
Votre vision est de plus poético -mystique ,chargées en présences diverse et variées d' anges et d' archanges intercesseurs , ce qui n'est pas nécessairement gnostique mais s'en rapproche fort......... quand même .

Mais après tout la gnose pourrait avoir raison et ce ne serait alors qu'un catholicisme gnostique qui aurait raison .
........................................................................................


Existeraient-ils des anges sous certaines formes d' existence , toutes leurs existences ne seraient rien pour moi ici et maintenant .

Je ne soucie pas plus des anges que des galaxies éloignées (et même des proches )VOus voudriez me préparer au monde des anges , mais que connaissez -vous donc du monde des anges.... de leur logique ???I

il y a une infinie distance entre la finitude des anges et l'infinité de Dieu ...



Polaire

Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: POlaire 
Date:   19-11-2004 17:16

à Arnaud

"""""" Je veux dire que si demain vous mourrez et si votre arrière grand-mère déjà décédée vient vous chercher TOUTE SEULE, revêtue de la Lumière de son amour de Dieu, si vous la rejetez en disant: "Rien à faire de cette humilité et de cet amour", vous choisissez en pleine lucidité l'enfer. """""""""""

Non mais franchement, sérieusement , sans rire .imaginez- vous que dans ces moments là on soit en pleine lucidité .. que c'est le moment de choisir , entre l 'enfer et le paradis .....
et qui choisirait l'enfer ?.Je vous le demande ...
..........................................................................................

IL y a chez vous une certaine façon inactuelle de mettre en scène ces choses là ,une manière très imagée, assez réaliste (realistiche ) là où en notre époque on est tenté par l’abstraction et l’épure en arts ,,vous nous repeignez tout ça à la manières de maîtres flamands .
Mais le catholicisme est une religion de l'image .

Ce que ce théologien ne voit sans doute pas . Vise t-il sans doute un point précis de votre doctrine .
S'il vise l'ensemble il a tort ,car elle découle en droite ligne du catholicisme médiéval ,de l’imaginaire médiéval jamais effacé, toujours vivant, de l'imagerie médiévale ,consubstantielle au catholicisme ..

Il ne lui reste plus qu 'à changer de religion .
.....................................................................................................

Votre vision des choses est une vision c’est à dire que le visuel l’emporte et dans les grandes largeurs ....... vous avez pour référence la vision face à face .
Votre vision est de plus poético -mystique ,chargées en présences diverse et variées d' anges et d' archanges intercesseurs , ce qui n'est pas nécessairement gnostique mais s'en rapproche fort......... quand même .

Mais après tout la gnose pourrait avoir raison et ce ne serait alors qu'un catholicisme gnostique qui aurait raison .
........................................................................................


Existeraient-ils des anges sous certaines formes d' existence , toutes leurs existences ne seraient rien pour moi ici et maintenant .

Je ne soucie pas plus des anges que des galaxies éloignées (et même des proches )VOus voudriez me préparer au monde des anges , mais que connaissez -vous donc du monde des anges.... de leur logique ???I

il y a une infinie distance entre la finitude des anges et l'infinité de Dieu ...



Polaire

Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: Philonous 
Date:   19-11-2004 18:52

Cher Polaire,



Vous vous demandez à quoi tout cela peut vous servir ? Si vous ne croyez, vous avez vous-même la réponse.

Vous vous limitez à une idéalité pure et illusoire du "hic et nunc", pensant que cela ne peut rien vous apporter. Nous verrons à limite plutard peut-être est-ce là ce que vous pensez ou ceux qui suivrez votre pensée sur ce point...

Vous vous placez, inséré dans ce maintenant que nul ne peut retenir même par son idée.

Pour ce qui est du régime visuel de la réalité, je ne vous donne pas tout à fait tort, car de Nietzsche à Michel Henry, c'est une critique de la vision comme prédominant dans nos régimes de pensée. Et je la rejoins par mes propres recherches "aveuglés" sommes-nous paradoxalement dans ce régime exclusif du voir. Pour moi il existe en un autre mode de savoir.

Mais si je m'en tiens à la distinction trés intéressante de Jean-Luc Marion à travers le couple Idole / Icône ( et son concept d'idôlatrie conceptuelle ), je pense qu'il répond de manière originale à ce problème du régime du voir ou de l'image comme vous dites.

Par ailleurs, il me semble avoir lu ailleurs que vous vouliez montrer que l'amour était un attribut de Dieu d'un point de vue spinoziste. Les travaux de Marion sur l'Amour ( dans Dieu sans l'être de Marion par exemple ou dans "phénomène érotique" ) pourrait sans doute vous aider quelque aide.
j'ai eu moi-même une idée similaire sur l'amour mais pas en tant que attribut mais plutôt en correction du troisième genre de connaissance, l'idée de l'idée, et l'amour intellectuel de Dieu. Sur ce dernier point, Il y a comme une aberration langagière mais je ne suis pas allé plus loin dans la réflexion.

Ceci dit, cet aparté n'est pas sans lien sur ce que je vous ai dit avant.


Cordialement.

Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: POlaire 
Date:   19-11-2004 23:45

à Philonous

« « « « « « "Par ailleurs, il me semble avoir lu ailleurs que vous vouliez montrer que l'amour était un attribut de Dieu d'un point de vue spinoziste." » » » » » » » »

Tentative assez hétérodoxe dans l 'esprit du spinozisme (ou dans celui des spinozistes ).Spinoza ne se réfère qu' aux deux attributs auxquels nous ayons accès la pensée/l'Etendue .
POur moi tel que je le sens donc le conçois Dieu est amour - pensée -étendue .on me conteste sur l’amour alors que Spinoza dit expressément que les distinction entre les attributs sont des distinctions de raisons autant dire des manières de voir les choses .
Ce sont donc ces manières de voir les choses qui motivent les distinctions et ces manières s' apparaissent ou pas .
C'est à dire que l'amour apparaît ..et qu'il est difficile pour moi de le ramener à une manière de penser ..c'est faire de la pensée un lieu trop vaste ,trop universel .c’est tomber dans l’intellectualisme alors que les Spinozistes s'en défendent mordicus .

Parce que si la pensée est conçue (en fait )comme un ensemble d' idées ( de formes ), on verse alors dans le formalisme généralisé celui que doit défendre Plante (que je n'ai pas lu )
On retombe dans le dualisme ( que Spinoza refuse pourtant )forme /matière .
( mais l'affaire est très très complexe )
...................................................................................

je ne suis pas fervent de J-luc Marion .,ni des textes d'inspiration heideggerienne en général .(ce n'est pas mon style de pensée )
.....................................................................


Je peux très bien croire au plérôme anges et archanges, chérubins et séraphins sans que cela ait une incidence sur ma vie ici bas .

j luc Polaire

Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: Philonous 
Date:   20-11-2004 00:01

Cher Polaire,


D'abord sur Marion. Il s'inspire c'est vrai de problématique Heideggérienne mais c'est pour proposer d'autres solutions ou problématisations phénoménologiques.

Sinon, je serai intéressé si cela vous dit, de reprendre le débat ici. Pourquoi pas ?

Faites-moi signe

Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: Hannia Djour 
Date:   20-11-2004 21:19

Cher Ami bonsoir,

J'aimerai que l'on me confirme une chose sur le sens de l'étude philosophique il me semble peut être à tort que les analyses effctués découlent soit de nos pères comme st d'Aquin, mais très rarement résulte d'un travail fait dans la réflexion et la compréhension de soi de ce fait le réqultat ne peut être que incertain.

Les références proviennent pratiquement de tel ou tel mais peu proviennent d'un travil rendu hors le sens de l'existence ne peut se traduire et prendre sa forme que par des paramètres qui inclu entre autres la sphère sphilosophique.

Tant que se travail sur soi est nul la transformation ne peut se concrétiser que par ce travail obligatoire le fait de glaner des réponses à droite et à gauche sur certaines des questions que l'on se pose ne sert qu'a nous conformer dans notre voie mais ne peut aucunement contruire pour nous notre édifice.

C'est ce que je crois fermement.

Je vous salue bien bas

Hannia Djour

Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: philippe 
Date:   21-11-2004 13:10

Cher Hannia Djour.

Personnellement je te rejoins. La philosophie comme la théologie, doivent nous impliquer, tout comme notre relation aux autres aussi, d'ailleurs. Sinon mieux vaut fabriquer d'énormes ordinateurs qui réfléchiront pour nous et mieux que nous ; et n'en parlons plus.
C'est drôle comme le sujet le plus éctoplasmique débouche sur la question la plus concrète.
Cordialement.
Philippe.

Répondre à ce message
 
 Re: Corps astral
Auteur: Hannia Djour 
Date:   21-11-2004 15:04

Cher philippe,

Ce qui est vraie m'a frappée au moment j'ai éffectuée des recherches sur l'histoire de notre humanité.

Il m'a fallut mettre de côté l'héritage transmis par notre humanité et fonder mes propres édifices.

Ce travail d'investigation j'en ai compris le sens grace à Platon qui nous suggère de faire un travail en nous approchant plus de notre définition de la réflexion et de celui de la compréhension de soi.

Car au moment ou Platon , Arsitote, Homère ont efféctués leur recherche spirituel la sencure exictée dans la société leur empêchant de faire des témoignages concret sur ce que nous traversons. qu'on en étudie leur témoingnages on s'aperçoit qu'ils mettent l'accent par des moyens détournés sur le développement de la réflexion sur le sens de la compréhension de soi.

On peut voir la maneouvre par l'art crée notament dans celle de la statue nous invitons à faire de même.

Aujourd'hui non seulement la sencure existe par des moyens plus malicieuse mais nous avons grace aux médias un conditionnement et une reconversion de notre mental qui nous incite à détruire nos valeurs nobles acquis en les remplacant par d'autres qui se veulent plus libérale plus démocratique.

Notre ère est encore plus insinueuse que celle de nos pères philosophiques notre vigilence ne peut qu'être sur ses gardes 24 h sur 24 .

Je vous salue bien bas

Hannia Djour

Répondre à ce message
 Liste des forums  |  Vue en arborescence   Nouveau sujet  |  Anciens sujets 


 Liste des forums  |  Besoin d'un identifiant ? Enregistrez-vous ici 
 Connexion
 Nom utilisateur:
 Mot de passe:
 Retenir mon login:
   
 Mot de passe oublié ?
Veuillez saisir votre adresse e-mail ou votre identifiant ci-dessous, et un nouveau mot de passe sera envoyé à l'e-mail associé à votre profil.