Questions disputées

 
 
Charte du forum
 
agrandir
 Nouveau sujet  |  Remonter au début  |  Retour au sujet  |  Rechercher  |  S'identifier   Nouveau sujet  |  Anciens sujets 
 Un bon filon?
Auteur: Alcor 
Date:   23-11-2016 15:42

Bonjour à tous,

En lisant le témoignage de Gloria Polo (*), une « rescapée » de l’enfer, je n’ai pu m’empêcher de songer à ces abominables crapules politiciennes qui non contentes de passer leur temps à nous bonimenter, utilisent en plus, frauduleusement, le label catholique à des fins électoralistes, alors qu’en réalité ce sont des réprouvés manifestes et notoires, promoteurs des crimes les plus abominables.

Alors justement, ces derniers temps, à ce qu’il paraît, les cathos se seraient trouvés un nouveau champion en la personne de Fillon, et notamment Henri de Lesquen a appelé à voter pour lui afin d’abattre les deux autres créatures de l’enfer, « l’abominable Sarkozy » et « Ali Juppé le cosmopolite ».

Au début, cette stratégie me semblait faire sens, surtout face à un FN de plus en plus philippoisé et montelisé, et en passe de devenir le parti des bougres, des avorteurs et des laïcistes. (et des parricides, si l’on tient compte de la façon dont la fille traite son père, infraction au 4ème Commandement).

Or, qu’est-ce que je découvre aujourd’hui, je découvre la réponse de Fillon, réponse qui est une véritable saloperie antéchristique :

« Je suis catholique oui mais réactionnaire ou conservateur certainement pas (...) J'ai voté tous les textes qui voulaient améliorer l'accès pour les femmes à l'IVG, y compris le dernier qui était proposé par la gauche. Faire planer un doute, c'est inqualifiable (...) »

Alors c’est ça, c’est ça le mec être censé moins pire que Sarko et Juppé ?

Combien de nigauds vont tomber dans l’escarcelle de ce suppôt de Satan à la gueule de Saint ?

Du reste je ne me faisais pas trop d’illusion, j’étais sûr que tôt ou tard il allait y avoir un lézard, simplement je ne savais pas quand, maintenant c’est chose faite.

Que tous ces imposteurs ne se fassent pas d’illusion : l’avortement ne sortira pas du débat politique, parce qu’on ne se débarrasse pas aussi facilement d’une lèpre aussi abominable, elle leur collera même à la peau jusqu’en enfer.

(*)

« Quand l'on en vint au 5ème commandement, le Seigneur me fit voir l'assassin horrible que j'avais été en commettant le plus horrible des crimes: l'avortement. De plus, j'avais financé plusieurs avortements parce que je proclamais qu'une femme avait le droit de choisir d'être enceinte ou pas. Il me fut donné de lire dans le Livre de Vie et je fus profondément meurtrie, car une fillette de 14 ans avait avorté sur mes conseils. J'avais également prodigué de mauvais conseils à des fillettes dont trois d'entre elles étaient mes nièces, en leur parlant de la séduction, de la mode, en leur conseillant de profiter de leur corps et en leur disant qu'elles devaient utiliser la contraception.

C'était une sorte de corruption de mineures qui aggravait l'horrible péché de l'avortement. Chaque fois que le sang d'un bébé est versé, c'est un holocauste à Satan, qui blesse et fait trembler le Seigneur. Je vis dans le Livre de Vie, comment notre âme se formait, le moment où la semence parvient dans l'œuf. Une belle étincelle jaillit, une lumière qui rayonne du soleil de Dieu le Père. Dès que le ventre de la mère est ensemencé, il s'éclaire de la lumière de l'âme.

Pendant l'avortement, l'âme gémit et crie de douleur et on entend un cri au Ciel car il est ébranlé. Ce cri résonne également en enfer mais c'est un cri de joie. Combien de bébés sont tués chaque jour! C'est une victoire pour l'Enfer. Le prix de ce sang innocent libère chaque fois un démon de plus. Moi, j'ai trempé dans ce sang et mon âme devint totalement enténébrée. A la suite de ces avortements, j'avais perdu la conscience du péché. »

http://enfer-catholique.blogspot.sk/search/label/07%20-%20Gloria%20Polo



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   23-11-2016 20:37

"On" s'en fou ... le principal est atteint à savoir Sarkout ... pour ma part je préfère Fillon même s'il ne file pas droit sur certain aspect ... mais il est pro-Russe pro-Assad pour nous débarrasser de l'EI.

Concernant l'avortement ... bon un peu plus à droite un peu plus à gauche si cela vous chante ... mais en France, même l’Espagne n'y ait pas arrivé c'est dire, revenir sur cet "acquit" féminin est quasiment IMPOSSIBLE.


Cordialement, Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   23-11-2016 20:51

...



Message modifié (24-11-2016 08:36)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   24-11-2016 08:50

La Prudence

Vertu de celui qui gouverne.



1) voter pour Fillon et Poisson

Mon frère a voté pour l'un , moi pour l'autre.

Succès d'estime pour le moins mauvais, efficacité pour l'autre.

Eliminer le traître et escroc Sarkozy, éliminer le repris de justice et traître à sa patrie Juppé.

Fillon pèche par formulation détestable contraire à sa conviction intime, mais Trump qui était favorable à l'avortement naguère prend maintenant une position qui ne lui a pas porté préjudice et ce qui explique la rage des sataniques d'en face. On peut gagner avec un principe détesté par les sataniques.

2) ne pas croire que la défaite sera toujours pour celui qui affirme des valeurs divines et humaines vraies.

Il faut sentir en tatant le terrain ce que fait Fillon.

3) l'adversaire socialiste est pris en otage par son milieu mais il cherche parfois à s'émanciper sans perdre sa place.

Le maire socialiste de XXX grande ville de l'ouest de la France était à la manif pour tous dans une autre ville pour suivre sa conscience sans être vu par son conseil municipal pour ne pas perdre le pouvoir. (vous me croyez ou, pas, je m'en fous, je le sais par sa femme). ils ont peur entre eux de leur propre totalitarisme, cela ne sert à rien de les humilier, il faut leur montrer que l'on peut avoir des ambitions légitimes en se rapprochant progressivement des valeurs divines sans forcément tout perdre. C'est aussi au populo de suivre par ses votes les moins mauvais pour les encourager.


Ce n'est pas glorieux mais prudent. Il faut aussi des audacieux qui sacrifient toute ambition même légitime pour la plus grande gloire de Dieu.



Message modifié (24-11-2016 08:55)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Alcor 
Date:   24-11-2016 16:41

Cher Olivarus,

« -Ou quel roi, s'il va faire la guerre à un autre roi, ne s'assied d'abord pour examiner s 'il peut, avec dix mille hommes, marcher à la rencontre de celui qui vient l'attaquer avec vingt mille?

- S'il ne le peut, tandis que cet autre roi est encore loin, il lui envoie une ambassade pour demander la paix. » (Saint Luc 14, 31-32) »

Alors si un homme politique a la force de mener le combat de Dieu, qu’il le mène, sinon qu’il se retire de l’arène politique afin de ne pas avoir à payer tribut à Satan sur son âme et celles de ses électeurs.

Et les lamentables palinodies de Fillon et de toutes ces brebis galeuses qui prétendent condamner au for interne ce qu’elles approuvent et favorisent au for externe, n’y changent rien, car la présomption de la loi va contre eux : «La violation extérieure de la loi étant posée, le dol est présumé au for externe jusqu’à preuve du contraire. » (Code de droit canonique de 1917, can. 2202.2).

Par suite, de par la publicité de leurs actes en faveur de l’avortement, ils ne doivent plus être considérés comme des catholiques, mais comme des hérésiarques en matière morale, des loups dangereux entraînant un grand nombre d’âmes à leur perte.

En outre le fait d’utiliser un argument consistant à dire « je réprouve le meurtre à titre personnel, mais le concède aux autres» ne mérite rien d’autre que trois claques dans la gueule, car c’est bien du foutage de gueule.

Et puis si ces pleutres manquent de la mâle vertu pour tout simplement affirmer leurs convictions et préfèrent baisser leur culotte face aux gauchos et au Philippo pipo homo, il ne reste plus qu’à les faire avancer comme les mules à coup de pieds au cul. Le voïvode Vlad savait comment y faire avec ce genre de couards : supplice du pal pour les soldats blessés dans le dos, c’est-à-dire ayant tourné le dos à l’ennemi. Quand vous avez affaire à un poltron, vous ne pouvez le faire avancer dans la bonne direction que si vous exercez une terreur plus grande sur lui que celle qu’exerce l’ennemi.

Du reste il va falloir m’expliquer pourquoi les gauchos ont les couilles de faire l’apologie de leurs ignominies et pourquoi à droite on fait dans son froc chaque fois qu’il suffit d’affirmer quelque chose d’aussi simple et naturel que la protection de la vie humaine de sa conception à son terme naturel. A la limite la gauche des sans-dents mérite davantage le respect que la droite cornue des sans-couilles.

Maintenant je reviens sur la remarque epsilonesque : « on s’en fout ». A noter que Gloria Polo s’en foutait aussi, jusqu’au jour où, cliniquement morte, elle s’est retrouvée dans un gouffre infernal et que Dieu lui a fait comprendre que Lui il ne s’en foutait pas.

Pourquoi ne pouvons-nous pas négliger la question de l’avortement ? Parce qu’elle est cruciale et bien plus importante et fondamentale que tout le reste, et ce quelque soit l’angle sous lequel on l’envisage :

1) En tant que chrétiens nous savons que la plus infime des grâces dépasse à elle seule toute la nature créée, ainsi le baptême ou le retour en grâce d’une âme est infiniment de fois plus important que le cosmos, l’histoire de l’humanité et tous les anges réunis. Songez à Sainte Thérèse de Lisieux et à la façon dont elle plaçait le salut des âmes au cœur de ses préoccupations. Or l’avortement prive l’enfant du baptême, donc de la vie de grâce, infiniment de fois plus importante que la vie naturelle, tout comme il tue spirituellement les avorteurs et avorteuses faisant d’eux des réprouvés tout juste bons à servir de combustibles éternellement renouvelables en Enfer.

2) En tant qu’hommes, nous avons cette loi naturelle inscrite dans notre cœur, qui nous fait haïr le meurtre de l’innocent, et nous fait rejeter de toutes nos forces cette abjection, consistant à sacrifier le tout petit sur l’autel de l’idéologie gauchiste ou du libéralisme le plus sordide. Si nous violons cette loi nous ne sommes plus des hommes, mais des bêtes.

3) En tant que Français, nous savons que la France a une vocation spéciale, vocation catholique, que même les non-chrétiens peuvent reconnaître et admettre, alors si nous nous mettons à accepter le meurtre de l’enfant à naître, nous ne sommes plus dignes de notre vocation, et pour tout dire nous ne sommes plus dignes d’être de la race de Clovis, que ce soit par le sang ou par l’esprit.

4) En tant qu’homo œconomicus nous savons qu’une société a besoin de jeunes pour pouvoir se perpétuer et prospérer, donc les pratiques abortives et contraceptives et plus généralement la déliquescence des mœurs et l’effondrement de la famille sont catastrophiques pour l’équilibre démographique, donc pour l’économie. Celui qui prétend pouvoir redresser l’économie du pays en faisant abstraction des sujets « sociétaux », donc aussi du facteur démographique, est soit un con, soit un escroc. L’est également celui qui inverse l’ordre des facteurs et subordonne la démographie à l’économie, ne voyant pas que les forces vitales doivent précéder et faire l’essor économique, pour qu’à son tour celui-ci conditionne positivement (mais ne détermine pas) l’essor démographique.

Donc pour résumer l’avortement nous vaut la réprobation de Dieu, tant dans l’ordre surnaturel que naturel, nous fait perdre toute dignité en nous ravalant au rang de damnés et d’homicides, nous fait déchoir de notre francité et nous vaut cette société de vieillards (1 inactif pour 4 en 1960, 2 pour 4 aujourd’hui), avec une économie et une immigration de merde, et avec l’Islam et le communautarisme en tâche de fond, et après ça on dira qu’on s’en fout…



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   24-11-2016 18:27

Epsilon est chrétien de gauche gaulliste par son père. Assez moderno sur les bords face à un dinosaure comme moi cela équilibre.

Personnage original avec qui je me heurte courtoisement de façon récurrente depuis 10 ans. Pas toujours en désaccord d'ailleurs.


Je partage vos analyses mais je suis ma stratégie sur l'échiquier.

J'ai les mains sales mais j'ai des mains contrairement aux dévots les mains pures.

1) tour: flinguer Sarkozy un cadavre exquis; notez aussi que deux autres égarés en France sont à la poubelle NKM et Copé avec aussi Baroin le maçon destiné à être premier ministre du nabot.

2) tour : flinguer Ali Juppé

3) tour flinguer Fillon l'avorteur, on peut subodorer que Bayrou va lui piquer son aile gauche et Dupont Gnan Gnan son aile droite. Ils vont se neutraliser tout seuls au profit de Marine si celle ci module un peu sa position avec le nouvel échiquier.

On préfèrerait un Villiers ou une pointure de ce type mais en termes de rapports de force , les choses étant ce qu'elles sont , on ne peut espérer grand choses de plus dans l'immédiat. N'oubliez pas que l'ennemi est d'abord le système dans sa composante sociétale certes mais aussi cosmopolite (pour ne pas être sulfureux) et globaliste. le FN même bien vermoulu est influençable de l'intérieur, il faut infiltrer, neutraliser et dévier dans le sens inverse des maçons, là ou ailleurs.

Bompard fait des scores extraordinaires avec des positions viriles sur l'avortement c'est un signal pour Poisson et les autres que de faire monter les enchères ne nuit pas forcément.


les débats sur le vote actuel sont biaisés par des gens qui ne tiennent pas compte de la chronologie. Il faut flinguer par étapes sans se tromper de priorité.


Cordialement



Message modifié (24-11-2016 18:42)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Stagire 
Date:   24-11-2016 19:20

Epsilon/2 a écrit:

> Revenir sur cet "acquit" féminin
> est quasiment IMPOSSIBLE.

Le prédicat «impossible» est trop fort.

«Cet "acquit" féminin» va se heurter au déclin démographique qui, lui, est inexorable, comme le souligne Alcor: «Celui qui prétend pouvoir redresser l’économie du pays en faisant abstraction des sujets « sociétaux », donc aussi du facteur démographique, est soit un con, soit un escroc.»

Or, il semble bien qu'il ne manque pas de cons, ou d'«escrocs» ;-))

Cordialement

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Alcor 
Date:   25-11-2016 13:49

Cher Olivarus,

Dans votre jeu de « tontons flingueurs» il faudra aussi songer à flinguer la tante pour mettre la nièce, sans quoi les tantes du FN vont nous le faire regretter.

Enfin que de bassesses dans tout cela, c’est vraiment un jeu de dupes : prendre une baudruche pour en déquiller une autre, y a plus qu’à espérer que dimanche notre baudruche n’explose pas avant celle du système.

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   25-11-2016 15:34

Les jeux putrides de la démocratie.


le FN des sodomites est partiellement dédiabolisé. Soyez constructif, Marine est dans une démarche d'apaisement.

Sodome est le nouveau paradigme du FN bien en phase avec les campagnes d'affichages LGBT.

Le ridicule les tuera car le peuple est très loin de sciences Po Paris.

Le système en perdition voit le peuple devenir imprévisible. Ils croient qu'en passant Fillon de 44% à 65% ils auront une autorité pour redresser. Mais la concurrence va se redéployer dans le prurit de changement entre soi.

Le peuple zappe très vite désormais, qui sait si la prochaine étape ne sera pas encore plus imprévisible? je vote pour l'explosion.

Le peuple réel secoue de plus en plus vite le cavalier qui épuise sa monture. Baffons, baffons , baffons dans un mouvement dextrogyre de plus en plus insolent.


Israël Adam Shamir parle de la fin du siècle juif. Il peut s'exprimer sans procès lui, le système vit une métamorphose qui dépasse les marionnettes de l'échiquier.
La France suit l'Amérique avec décalage rapproché: "Je félicite Trump d’avoir choisi Stephen Bannon. Il est si lourdement diabolisé par les forces du Nouvel Ordre mondial, traité d’antisémite avec une telle ferveur, que c’est forcément quelqu’un de bien !" Shamir.

Il a le culot stupéfiant nécessaire à la période.


la libération des esclaves

Delenda est systema.



Message modifié (25-11-2016 16:06)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   26-11-2016 11:54

Bon revenons à l'essentiel à savoir Fillon.


Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: ouiouioui 
Date:   26-11-2016 12:41

Olivarus a écrit:
>
> J'ai les mains sales mais j'ai des mains contrairement aux
> dévots les mains pures.
>

Il vaut mieux ne pas avoir de mains qu'avoir les mains sales. Mt 5:30 est plutôt éclairant à ce sujet.

Cependant le principe moral du double effet permet de voter pour un mauvais candidat sans se salir les mains, si c'est pour empêcher un candidat encore plus mauvis d'être élu.

Je suis en tout cas rassuré de ne pas être français.

D.

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Jean-Marie Brodin 
Date:   26-11-2016 15:59

On peut trouver sur le site "dedefensa.org", un article intéressant sur la possibilité d'un deuxième tour inattendu : Marine Le Pen / Mélenchon

http://www.dedefensa.org/article/le-bouleversement-francais-jusquau-bout


Un commentateur fait cette remarque intéressante : on sous-estime peut-être trop l'importance que les Français accordent à la politique extérieure, et leur inquiétude vis-à-vis du clan pro-guerre et hostile à la Russie.

L'importance accordée à cette question a peut-être aussi été sous-estimée en Amérique par les stratèges du parti démocrate, et constitue peut-être un de ressorts de l'élection, non seulement de D. Trump, mais aussi, de la popularité de Sanders. Les sondages montrent en effet que Trump doit en grande partie sa victoire au non report des électeurs de Sanders vers Clinton, voire à leur report sur Trump. Or ce défaut de report vers Clinton peut largement s'expliquer par la question de la politique internationale, et du caractère extrêmement dangereux pour la paix mondiale du clan néo-conservateur.

Nous avons trois candidats pro-Russes : Fillon, Marine Le Pen et Mélenchon. Et nous risquons d'avoir une finale entre ces trois-là. Est-ce bien un hasard ?

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Jean-Marie Brodin 
Date:   26-11-2016 16:07

Je crois que fondamentalement, les Français ne considèrent pas la Russie comme une puissance ennemie. Il faut tout l'acharnement médiatique pour leur faire croire un tout petit peu à une Russie potentiellement dangereuse. Un candidat qui aurait la trempe de Trump aurait vite fait d'annuler tout le mensonge médiatique ...

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: ouiouioui 
Date:   27-11-2016 02:53

Jean-Marie Brodin a écrit:

> la trempe de Trump

C'était fait exprès? ^^



Message modifié (29-11-2016 06:54)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Jean-Marie Brodin 
Date:   27-11-2016 12:04

C'était fait exprès.?

ouiouioui

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Jean-Marie Brodin 
Date:   27-11-2016 22:46

Il ressort un fait très clair, c'est que les candidats choisis par le media et les appareils de partis, ne sont absolument pas ceux choisis par le(s) peuple(s) (Copé, 0.3%, Sarkozy-Juppé éliminés)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: ouiouioui 
Date:   29-11-2016 06:53

Jean-Marie Brodin a écrit:

> C'était fait exprès.?
>
> ouiouioui

Pardon, je corrige la poncuation de suite. Mais inutile d'être désagréable.

D.

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   29-11-2016 08:34

Alcor a écrit:

> Or, qu’est-ce que je découvre aujourd’hui, je découvre la
> réponse de Fillon, réponse qui est une véritable saloperie
> antéchristique :
>
> « Je suis catholique oui mais réactionnaire ou conservateur
> certainement pas (...) J'ai voté tous les textes qui voulaient
> améliorer l'accès pour les femmes à l'IVG, y compris le dernier
> qui était proposé par la gauche. Faire planer un doute, c'est
> inqualifiable (...) »
>


Les députés courageux qui ont amendé le texte sur l'extension du délit d'entrave à l'avortement.



Ils sont peu nombreux à avoir réagi sur ce texte qui sera débattu jeudi :

Jacques Bompard (53)
Marion Maréchal Le Pen (6)
Yannick Moreau (4)
Philippe Gosselin (3)
Véronique Besse (2)
Hervé Mariton (1)
Jean-Frédéric Poisson (1)
Patrick Hetzel (3)



François Fillon est député de Paris. Vu ses déclarations précédentes, je ne le vois pas rejoindre Poisson sur cet amendement. Autrement dit même le conseil à des alternatives à l'avortement doit être interdit sur internet grâce à l'abstention du nouveau leader de la "droite". Notez aussi l'abstention du franc-maçon Gilbert Collard député soutien de Marine Le Pen.

Les contradictoires sur les valeurs supérieures par l'autorité immorale de Fillon et Marine Le Pen.



Cela signifie que leur autorité est sous le magistère immoral vigilant de la gauche sur les valeurs supérieures. Pour les valeurs économiques subalternes, ils peuvent l'être plus ou moins et s'émanciper un peu.

On voit que peu échappent au pouvoir de chantage de ceux qui accordent les investitures car la direction de la droite sera filloniste sur les valeurs immorales de la gauche de façon latente. la direction du FN sera de même type. Les valeurs divines et humaines sont mises en balance permanente avec les intérêts subalternes légitimes.

Le catho doit accepter l'allégeance à l'autorité supérieure maçonnisée pour être supplétif du système ou perdre son mandat. Il doit apporter son soutien à un magistère fondamentalement immoral. Quand au roi électeur on peut lui faire confiance pour prendre la moyenne arithmétique de toutes les médiocrités. Le peuple vote Barrabas. Entre le parfait et le truand, il vote truand...


Le reste est enfermement dans le système. Vous voulez être efficaces soyez peu ou prou apostats.

Les signataires de l'amendement sont dans la contre révolution, consciemment ou pas.


"N'aimons pas seulement en paroles mais en actes et en vérité." Jean.



Message modifié (29-11-2016 09:27)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Jean-Marie Brodin 
Date:   03-12-2016 19:57

On ne peut pas héberger le site dans un pays libre ? Comme la Russie, par exemple ?

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   04-12-2016 10:01

Ou les Etats Unis.

Oui , il faut que le responsable officiel du site soit inatteignable par la justice républicaine.

ils n'ont pas fini de souffrir fausse droite et vraie gauche confondues, car la dissidence attire mécaniquement par sa liberté de ton.



Message modifié (04-12-2016 10:04)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Jean-Marie Brodin 
Date:   04-12-2016 14:26

Le totalitarisme n'en finit pas de renaître de ses cendres. Vaincu à l'Est, il refait surface à l'Ouest, et chez nous prend la forme de toutes ces lois liberticides, de toute cette manipulation sémantique avec tous ses qualificatifs en "phobe", et de l'art de la nouvelle sophistique, enseigné officiellement à Sciences-Po, qui ont pour objectif l'emprisonnement de la pensée. Mais ce genre de situation, historiquement, a toujours suscité une résistance intellectuelle, qui non seulement a vaincu le totalitarisme, mais en a même tiré profit pour faire progresser la Pensée humaine. Le fait d'être dans l'opposition oblige à faire travailler ses cellules grises, tandis que ceux qui détiennent les rênes du pouvoir s'assoupissent. Demain nous appartient (et même aujourd'hui, effectivement, si l'on constate la victoire d'InfoWars et de Breitbart aux USAs.



Message modifié (04-12-2016 17:51)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: ouiouioui 
Date:   04-12-2016 17:47

Mais ce genre de situation, historiquement, il y a toujours suscité une résistance intellectuelle

Jean-Marie Brodin

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Alcor 
Date:   07-12-2016 11:06

Bonjour à tous,

Si je devais décrire le jeu démocratique actuel je dirais que c’est un jeu de casino et j’emploierais la théorie des martingales.

La martingale peut se définir comme une stratégie de jeu pour laquelle à chaque coup joué l’espérance de conserver son capital ne varie pas. De même, que je suppose, qu’il existe une stratégie, basée sur une certaine hygiène de vie et recommandations médicales, pour conserver la même espérance de vie tout au long de son existence terrestre.

Par exemple si à la roulette je mise tout le temps sur la même couleur ou la même parité (sans compter le zéro…), donc que j’ai à chaque fois une chance sur deux de doubler ma mise ou de la perdre, je sais qu’à chaque tour de jeu et en moyenne je conserve mon capital de départ. Du coup c’est tout bénef pour le joueur, il peut se refaire à chaque tour et arrêter de jouer lorsque son capital a augmenté.

Bien sûr les casinos interdisent les martingales, et n’autorisent que des sous-martingales, c’est-à-dire des stratégies pour lesquelles l’espérance de conserver son capital diminue à chaque tour de jeu, étant bien entendu que le but du casino est de plumer le joueur et pas de le laisser repartir avec son capital de départ…

Et voilà donc que fin XIXème, les autorités ecclésiastiques, et jusqu’à aujourd’hui, vont dire aux catholiques : « Désormais il faut se rallier à la République, il faut aller jouer au casino démocratique, il faut que les catholiques jouent massivement dans ce casino-là ». Bien sûr des protestations se sont faites entendre : « Ce casino nous interdira d’appliquer notre martingale, à savoir miser toujours sur les mêmes couleurs, l’autel et le trône, comme le fit jadis Sainte Jeanne d’Arc ! – Mais non vous verrez la Providence inversera les probabilités– Que nenni Dieu ne tolèrera pas que nous allions jouer dans ce tripot ! etc… »

Alors avec le recul avons-nous bien fait d’aller jouer dans ce casino ?

Notre capital de départ était l’Etat catholique, la société catholique et la conformité à l’ordre naturel voulu par Dieu, et puis et surtout nos âmes !

Depuis nous avons perdu :

- L’Etat catholique, et comme le dit si bien le casino : « nous n’y reviendrons pas » (ritournelle à laquelle nos oreilles sont désormais habituées)

- La société catholique : déchristianisation, laïcisation à outrance avec en plus les fausses religions servant de prétexte et de masse de manœuvre : « nous n’y reviendrons pas ».

- La protection de la vie naissante : « nous n’y reviendrons pas ». Il est d’ailleurs cocasse et pitoyable de constater que des individus taxés de rétrogrades par le casino ne visent pourtant plus désormais qu’à restaurer la loi Veil. (le problème c’est qu’après 30 tours de jeu votre espérance de conserver vos acquis a tellement diminué que même ça vous ne pouvez plus espérer le regagner, même l’inacceptable en deça du pire vous ne pouvez plus y prétendre… )

- Le mariage, L’abominable loi Taubira: « nous n’y reviendrons pas».

- Nos âmes : avec l’apparition de ces « catholiques » dégénérés, qui se disent « agnostiques » comme Juppé, apologistes de l’avortement (et Fillon en fait partie), ou qui ne croient plus en la résurrection (50% des catholiques d’après mon nouveau curé), ou tout simplement apostats comme Hollande ou encore non-pratiquants, divorcés et plaidant pour le statuquo en matière sociétale, comme Marine Le Pen. Eh bien le « nous n’y reviendrons pas » signifiera pour eux l’impénitence finale puis la damnation éternelle. Combien de millions d’âmes ainsi perdues ?

Alors la conclusion c’est que nos parties de jeu dans ce tripot démocratique se sont soldées par un désastre colossal : nous y avons tout perdu, même l’honneur.

Mais quelque part c’était couru d’avance : le but du casino était de nous plumer et de faire fructifier ses abominations à nos dépens, aux dépens de la France, non ?

Je veux bien qu’il y ait des naïfs, mais il y a surtout beaucoup de nigauds et de corrompus. Cela me fait songer aux débats du XIXème siècle entre catholiques libéraux et intégraux : « Laissez donc la presse libre et les erreurs se répandre dans la société, la vérité finira bien par en triompher! » ah oui on a vu, l’erreur est de plus en plus obscène et triomphante…

Il y en a un qui l’a bien compris c’est de Villiers : il a compris qu’il fallait arrêter de jouer au tripot démocratique et qu’il valait mieux capitaliser sur le Puy du Fou et l’anneau de Sainte Jeanne d’Arc. Voilà l’exemple du joueur intègre et intelligent, qui ne s’abaisse pas à supplier la direction du casino ou qui ne s’endette pas à mort comme ces drogués du jeu qui croient toujours qu’ils vont se refaire.

Maintenant je mettrais en garde tous ces cathos qui continuent encore de jouer (à perte) au jeu démocratique : savez-vous ce qui arrive aux joueurs qui continuent à jouer alors qu’ils ont déjà perdu tout leur capital ? Ils s’endettent et au bout d’un moment ce sont les videurs du casino qui viennent s’en charger; le délit d’entrave numérique n’est qu’un commencement, après ce sont les catacombes, le cirque et les lions.



Message modifié (07-12-2016 12:31)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: ouiouioui 
Date:   07-12-2016 13:17

Ce que je me demande toujours c'est à quel stade de dégradation morale un État civil perd son autorité légitime. Il me semble que l'Église n'a pas encore donné un enseignement clair à ce sujet. Les catholiques français doivent-ils encore obéir à l'autorité en place à cause de la légitimité de celle-ci, ou bien seulement pour ne pas provoquer un mal pire en se révoltant (tout en admettant que l'autorité ne soit plus légitime)?

D.

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   07-12-2016 18:38

ouiouioui a écrit:

> Ce que je me demande toujours c'est à quel stade de dégradation
> morale un État civil perd son autorité légitime. Il me semble
> que l'Église n'a pas encore donné un enseignement clair à ce
> sujet.

L'Eglise d'avant les ralliements successifs avait une doctrine claire de contre révolution et j'ajouterai de contre réforme face aux idées dites modernes.





Les catholiques français doivent-ils encore obéir à
> l'autorité en place à cause de la légitimité de celle-ci, ou
> bien seulement pour ne pas provoquer un mal pire en se
> révoltant (tout en admettant que l'autorité ne soit plus
> légitime)?
>
> D.


Je dirai que sans contre réforme dans l'Eglise il ne peut y avoir de contre révolution dans l'Etat. la Russie montre l'exemple d'un itinéraire de contre réforme et de contre révolution, mais il manque l'appui et la réconciliation avec Rome qui se fera pour les raisons annoncées en 1917 au Portugal...


L'espérance est mystique et métapolitique.



Message modifié (07-12-2016 18:38)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: ouiouioui 
Date:   08-12-2016 21:15

Olivarus a écrit:

> L'Eglise d'avant les ralliements successifs avait une doctrine
> claire de contre révolution et j'ajouterai de contre réforme
> face aux idées dites modernes.
>

L'Église a effectivement toujours enseigné qu'il fallait combattre l'erreur. Mais il me semble qu'elle n'a jamais donné une réponse claire à la question précise de savoir en quelles circonstances exactes un État perd sa légitimité. À la place elle n'a donné que des indications qui ne concernaient que des cas particuliers. Ainsi par exemple, elle reconnaissait l'autorité de César, même durant les persécutions. Il y avait donc en ce cas un devoir général d'allégeance à César que tout chrétien devait respectait, et seulement un devoir de résistance face à certaines lois injustes. Par contre, Pie V délia tous les catholiques anglais de leur devoir de soumission envers la reine Elizabeth I. De plus l’Église reconnaissait James Francis Edward Stuart comme le roi légitime d’Écosse.

D.



Message modifié (08-12-2016 22:09)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Alcor 
Date:   09-12-2016 15:31

Aujourd’hui vous ne risquez pas d’avoir une doctrine claire avec un Pape qui utilise la prétérition à étages multiples.

Rappel :

« Celui qui veut construire des murs et non des ponts n’est pas chrétien. Ce n’est pas l’Évangile. Voter, ne pas voter, je ne m’immisce pas. Je dis seulement que celui qui dit cela n’est pas chrétien. » (Pape François février 2016)

« La prétérition (substantif féminin), du latin praeteritio (« action de passer sous silence »), du supin praeteritum, est une figure de style consistant à parler de quelque chose après avoir annoncé que l'on ne va pas en parler. Elle permet de ne pas prendre l'entière responsabilité de ses propos et se reconnaît à l'emploi de formules particulières d'introduction comme « Ai-je besoin de vous dire... ».

C'est une figure de rhétorique par excellence, en ce qu'elle influence l'attitude de l'interlocuteur ; elle éveille son attention, ou attise sa curiosité, commente un raisonnement. »

1er étage : Donal Trump n’est pas chrétien puisqu’il veut construire un mur

2ème étage : sous-entendu, ne votez pas pour ce chien de païen

3ème étage : sous-entendu, votez pour Clinton (puisque qu’il n’y a pas d’autre alternative)

C’est comme le sketch des inconnus :

Inconnu

Du reste le missile balistique intercontinental et pontifical multi-ogives a fait pshiitt, ne faisant que provoquer la colère de Trump et des républicains, et offrant encore une fois de plus l’occasion aux païens de se moquer des nouilles chrétiennes :

« le Vatican diabolise le milliardaire populiste. Mais ces gens-là, charitables, humanitaires, protégés dans leurs palais ou leurs résidences sécurisées des quartiers tranquilles, vivent-ils l’angoisse, l’insécurité de ce peuple qui vote mal, incorrectement ? » (Faye )

Bizarre, quand même, que le Pape n’ait rien dit sur Clinton l’égérie des avorteurs, l’apologiste des mariages sodomites, la promotrice du Gender, l’instigatrice du subversif « Printemps catholique », la pourvoyeuse de guerre en Lybie (elle qui se fendait la poire dans un rire sardonique à la limite de l’hystérie à l’évocation de l’assassinat de Kadhafi, pourtant ancien allié) et qui voulait nous entraîner dans une 3ème guerre mondiale avec la Russie, alors c’était ça la candidate pontificale, cette sorcière belliqueuse ?

Décidément j’ai vraiment du mal avec une certaine forme de jésuitisme post-contemporaine…

Ne parlons même pas de la tribune de la CEF dans le « Monde », c’est d’un creux mais d’un creux… Comme je le disais à un collègue je peux me souvenir bien des années après de l’homélie d’un simple prêtre, mais trois minutes après celle de notre évêque, lors de la messe d’installation de notre nouveau curé, j’avais déjà tout oublié, mon collègue m’a rassuré en me disant que lui il s’était carrément endormi…

Reste la tarte à la crème du « moindre mal », qui est employée d’une façon ultra-simpliste à la limite de la débilité. Bien évidemment que si vous êtes sur une ligne de crête et que vous risquez de verser à gauche dans un magma de lave en fusion et à droite dans l’eau glacée d’un lac, vous allez tout faire pour pencher à droite. Cela relève de l’instinct.

Seulement en politique réagir seulement avec ses tripes peut conduire au pire, car en effet le moindre mal apparent peut conduire au pire, et s’intègre même parfois dans la stratégie du pire, et donc en optant pour le moindre mal apparent on fait le lit du pire.

Songez qu’en 45, au sortir de la guerre, avec encore à l’esprit toutes ses images d’horreur, il était impensable d’imaginer qu’un jour l’Etat autorise, et même plus, offre les moyens d’exterminer massivement les enfants intra-utérins indésirables. (entre parenthèses pour se débarrasser des indésirables l’humanité a toujours procédé de la même façon, quel que soit le lieu ou l’époque, elle commence toujours pas les déshumaniser, sans quoi elle ne pourrait plus se regarder en face).

Songez qu’il y a 30 ans, et ce n’est pas si vieux que cela, si un homme politique avait évoqué le mariage des invertis, on lui aurait ri au nez, de même que la populace parisienne avait bien ri et bien grassement lorsque Coluche s’était « marié » avec Le Luron, ou alors on aurait appelé l’hôpital psychiatrique pour un internement en urgence. C’était impensable.

Alors la question de fond, que tous les cathos devraient se poser, à supposer qu’il leur reste encore un tant soit peu de matière grise : comment en quelques dizaines d’années, l’impensable et l’abominable deviennent pensables, réalisables et se réalisent ?

Voilà une piste de réflexion : souvenez-vous en 1998, la bataille du PACS : Boutin disait « le PACS conduit au mariage homosexuel », la contredisant, Jospin le premier ministre de l’époque, la main sur le cœur, déclarait à l’Assemblée nationale : « c’est au contraire pour éviter le mariage homosexuel ». La suite on la connaît…

Voilà, comme dit Ploncard d’Assac, c’est par petite touche qu’on atteint l’objectif, et même on ne pourrait l’atteindre si l’on ne procédait pas d’abord par petites touches, par petits moindres maux…

De même, et quoiqu’en pense le Comte de Lesquen qui est en train de rompre des lances avec les licreux (ce qui ne manque pas de panache, noblesse oblige), l’effet immédiat de la droite libérale sur les sans-dents est de les pousser dans les bras de l’ignoble gauche des bobos : le phénomène Hollande n’a été rendu possible que parce qu’il était précédé du phénomène Sarkozy, il y a un rapport de causalité. Et Fillon n’est rien d’autre que le Sarkozy 2017 ou Sarkozy n’était rien d’autre que le Fillon 2007, d’un point de vue phénoménologique c’est du pareil au même : la droite libérale une fois au pouvoir valide toutes les abominations sociétales de la gauche (et même lorsqu’elle n’a que le Sénat, voire récemment), elle pratique une politique libérale, même légère, mais cela suffit à polariser le peuple à gauche, et à préparer l’avènement d’un Hollande(bis) promettant monts et merveilles en matière sociale, mais qui en réalité va très peu faire de social, par contre faire beaucoup de nouvelles abominations sociétales, au prochain coup dans 5 ans ce sera le mariage des triolets et des bêtes, la vente libre des bébés en supermarché et l’avortement post-natal, tout ça rendu possible grâce à Fillon qui aura avalé et fait avaler toutes les abominations sociétales de la gauche et qui dans le même temps aura hérissé le poil du peuple avec une politique libérale à la con, qui inéluctablement le refera basculer à gauche, et puis rebelote…

Et donc les cathos en participant à ce jeu grotesque et sinistre, ne font que l’entretenir et le cautionner, et c’est d’autant plus sinistre et grotesque qu’ils n’exigent aucune contrepartie et se font systématiquement cocufier, cela en devient diaboliquement sidérant. Souvenons-nous de l’enseignement du Christ sur l’habileté des fils des ténèbres : « Le maître fit l’éloge de ce gérant malhonnête car il avait agi avec habileté ; en effet, les fils de ce monde sont plus habiles entre eux que les fils de la lumière. » (St Luc 16 :1-8). Eh oui le Christ n’a jamais dit « Soyez des nouilles et des cocus », non jamais, mais au contraire « Soyez rusés comme des serpents et purs comme des colombes » (Mt 10,22).

Eh bien les cathos d’aujourd’hui ils ne sont pas bien malins pour avoir ainsi dilapidé l’héritage. Je me souviens que lorsque l’ancien tennisman et milliardaire Borg s’était retrouvé ruiné on avait dit « oh ces sportifs n’ont rien dans la tronche, ils peuvent amasser des milliards, ils finiront par les perdre… ». Que dire alors des cathos qui ont bradé, dilapidé l’ extraordinaire héritage chrétien et français accumulé depuis des siècles, tout en croyant le défendre en votant pour des mecs comme Chirac, Sarko et Fillon ? Qu’ils sont cons à bouffer du foin.

Voter pour le moindre mal aujourd’hui c’est rendre possible le pire demain, et c’est comme cela que l’impensable se réalise, de même qu’une série de péchés véniels devient l’occasion prochaine du péché mortel et que des augmentations successives mais imperceptibles de la température conduisent à l’ébouillantement de la grenouille.

Finalement je me dis que ce sont encore les étrangers qui comprennent le mieux les gloires passées de la France, parce que quand un Russe ou un Américain vient en France, ce n’est pas pour voir toutes ces gueules d’enfarinés républicains, ce n’est pas pour voir le melting-pot, ce n’est pas pour visiter les avortoirs, ce n’est pas pour voir deux mecs se rouler une pelle, ce n’est pas non plus pour voir le Paris des bobos d’Hidalgo, pour résumer ce n’est pas pour voir toutes ces merdes modernes, lui ce qu’il veut voir c’est Notre Dame, c’est Versailles, c’est la Sainte-Chapelle de Saint-Louis, c’est le palais des Ducs de Bourgogne, c’est la tapisserie de Bayeux, c’est Aigues-Mortes, port d’embarquement pour la croisade, ce sont les crèches provençales, ce sont les anciennes seigneuries avec leurs éperons rocheux et forteresses médiévales imprenables, c’est cela qui l’intéresse et le fait vibrer, c’est de s’imprégner de toute cette France chevaleresque qui jadis se couvrit d’un blanc manteau d’églises, porta à son paroxysme le génie du christianisme et civilisa l’univers. Toute prouesse d’ingénierie que soit la Tour Eiffel on n’y fait somme toute qu’y monter et descendre…

Trump 1000% raison : la France ce n’est pas ça, ce n’est pas ce salmigondis répugnant des Hollande, Fillon et consorts.



Message modifié (09-12-2016 15:46)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Jean-Marie Brodin 
Date:   09-12-2016 23:46

Si l’on considère le monde comme une structure avec des niveaux hiérarchiques, on part de l’homme, la structure supérieure immédiate est la famille, puis l’entreprise, la cité, la nation, puis les regroupements éventuels de nations comme l’UE, l’OTAN, etc.

En général, on a tendance à privilégier, dans l’explication des choses, la causalité horizontale, celle qui se situe au sein d’un niveau hiérarchique donné. Penser, au niveau national, que la loi Macron a pour cause une volonté du patronat français, c’est raisonner en termes de causalité horizontale. Penser que cette loi est en fait imposée par l’UE, c’est raisonner en termes de causalité verticale descendante. Penser que le problème des migrants provient de la misère ou de la guerre dans leurs pays d’origine, c’est raisonner en termes de causalité horizontale. Penser que le problème provient de la destruction systématique de la Libye, de la Syrie et de l’Irak (tous les pays adeptes du nationalisme Arabe laïc) par les USAs, dans le cadre d’un plan visant à l’hégémonie mondiale en utilisant l’Islamisme comme arme de guerre contre l'Eurasie (essentiellement la Russie et la Chine, mais aussi l'Europe), pour soumettre la Russie, et encercler la Chine, c’est raisonner en termes de causalité verticale descendante. La causalité verticale descendante, cela signifie que ce qui se passe à un niveau structurel donné est dû à des causes provenant des niveaux hiérarchiques supérieurs. Cela signifie par exemple que ce qui arrive au Syriens depuis 5 ans, n'a que peu à voir avec la politique intérieure de ce pays, mais beaucoup plus avec le fait qu'il se situe malheureusement pour lui, au centre d'un conflit entre grandes puissances.

A mon avis, dans un grand nombre de cas, c’est la causalité verticale descendante qui est prépondérante par rapport à la causalité horizontale.

Par conséquent, la politique étrangère d’une nation comme la France est plus importante pour ce qui se passe dans le pays, que ce qui ressort de la politique intérieure. Surtout dans un monde globalisé.

Le problème, c’est que les Français ne s’intéressent pas à la politique étrangère. Lors des dernières élections présidentielles, dans le débat Sarkozy Hollande, il n’y a pas eu une minute consacrée à la politique étrangère, alors que nous venions de vivre la destruction de la Libye et la déstabilisation du Mali, du fait de Sarkozy, et que la moindre des choses, eut été de lui demander des comptes. C'est un grand scandale.

La quasi-totalité de nos problèmes aujourd’hui, sont liés à ces guerres que les Américains mènent depuis 15 ans, qui ont consisté d’une part à déstabiliser le Moyen-Orient, suscité l’état Islamique, et soutenir le terrorisme Islamique, et d’autre part à créer un nouveau clivage en Europe entre les Européens et les Russes, en suscitant la révolution du Maïdan en Ukraine, et la guerre dans l’est de l’Ukraine avec les Russophones, et en positionnant des bases et des troupes de l'OTAN à la frontière Russe.

Autrement dit, les Français ignorent totalement les causes des évènements qu’ils subissent.

Par contre les Américains, eux, ont compris. Si l’on considère que Sanders était un candidat anti-système de gauche et Trump un anti-système de droite, les dernières élections ont été un raz de marée anti-oligarchique. Trump, comme Sanders, voulant mettre un terme aux guerres provoquées par le clan néo-conservateur.

Fillon se situe dans ce courant là, du moins c'est ce qu'il affirme en politique étrangère. Et comme les causes verticales descendantes sont prépondérantes, sa volonté de renouer les liens avec la Russie, est un facteur de premier ordre dans le redressement du pays, ce n’est pas du tout quelque chose d’anecdotique ou de secondaire. C’est ce qui, personnellement m’a amené à m'immiscer dans les primaires de la droite, et à voter pour lui, ne connaissant pas l’homme en particulier, quant à son programme en politique intérieure, je suis comme la grande majorité des gens, perplexe devant cette profession de foi d'ultra-libéralisme, à une époque où tout le monde en revient. Je lui suis reconnaissant d'avoir viré Sarkozy et Juppé.

De toutes façons quel que soit le futur président Français, c’est la victoire de Trump qui est l’évènement fondamental. Il vaut mieux que le futur président soit conscient du changement géopolitique majeur qu'implique cette élection, et de l'émergence du monde multipolaire. A priori, je n'en vois que trois qui ont compris l'importance de bonnes relations avec la Russie : Marine Le Pen, Fillon et Mélenchon.

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Alcor 
Date:   12-12-2016 10:21

Cher Jean-Marie,

La Russie nous intéresse à trois titres principaux :

1) Au titre religieux et moral :

« C’est le christianisme qui a fait de la Russie une grande puissance » (Poutine juillet 2013).

« Nous pouvons voir comment beaucoup de pays euro-atlantiques sont en train de rejeter leurs racines, dont les valeurs chrétiennes, qui constituent la base de la civilisation occidentale. Ils sont en train de renier les principes moraux et leur identité traditionnelle : nationale, culturelle, religieuse et même sexuelle. Ils mettent en place des politiques qui mettent à égalité des familles nombreuses avec des familles homoparentales, la foi en Dieu est égale à la foi en Satan.

Cet excès de politiquement correct a conduit à ce que des personnes parlent sérieusement d’enregistrer des partis politiques dont l’objectif est de promouvoir la pédophilie.

Dans beaucoup de pays européens, les gens sont gênés pour parler de leur religion. Les jours de fête sont abolis ou appelés différemment : leur essence est cachée, tout comme leur fondement moral. Et les gouvernements de ces pays essaient agressivement d’exporter ce modèle à travers le monde.

Je suis convaincu que cela ouvre un chemin direct à la dégradation et au primitivisme, aboutissant à une profonde crise démographique et morale. Quoi d’autre que la perte de la capacité de se reproduire pourrait être le meilleur témoignage de cette crise morale ? Aujourd’hui, presque toutes les nations développées ne sont plus capables d’assurer leur renouvellement démographique, même avec l’aide des flux migratoires. » (discours de Valdaï)

Voilà bravo Poutine, à l’adresse de tous les crétins qui s’imaginent qu’il faut faire l’impasse sur les thèmes sociétaux et religieux, voire pire favoriser les dérives en tout genre, et se concentrer uniquement sur les thèmes socio-économiques . Quand on a la carrure d’un chef d’Etat, et Poutine l’a, on ne peut se permettre de faire l’impasse sur les fondamentaux, sur la vie tout simplement. Cela tranche quand même avec tous nos politici mini habentes.

2) Au titre géostratégique : faire pièce à la désastreuse politique US de déstabilisation au Moyen-Orient et en Europe de l’Est, avec tous ses corollaires : exodes migratoires, terrorisme etc…

3) Au titre économique , et c’est relativement récent :

Début de la croisade contre les libéraux en Russie

Très intéressant et instructif de voir pourquoi et comment la Russie revient du libéralisme…


Alors voyons maintenant comment se positionnent nos politicards pro-russes face à ce triple-aspect :

Fillon n’est en phase, ni avec l’aspect religieux et moral, ni avec l’aspect économique, seulement avec l’aspect géopolitique.

Le Pen et Mélenchon sont en phase avec l’aspect géopolitique et économique, mais pas avec l’aspect religieux et moral.

Donc je conclus qu’il y a beaucoup plus à perdre en cautionnant ces individus, qui s’assoient sur le facteur religieux et moral, qu’à gagner, car cela signifie sacrifier l’essentiel pour l’accessoire, et c’est justement cela qu’attend ce diabolique système : « Venez, venez les petits poussins, je vous offre une entente avec la Russie, en contrepartie de quoi laissez-moi continuer à massacrer les tout-petits, marier les homos, louer le ventre des femmes, euthanasier les souffreteux et cracher sur la Croix ».

J’aurais été d’accord avec vous s’il y avait eu une véritable concordance de phase, mais-là non trop de déphasage, l’impulsion verticale se dissipera avant d’avoir atteint les étages inférieurs.

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Jean-Marie Brodin 
Date:   14-12-2016 23:10

Cher Alcor,

dans l'article de Katehon que vous citez, Alexandre Douguine dit ceci :

"La sixième colonne dont un des représentants est M. Oulioukaïev existait seulement grâce à la pression énorme des libéraux-globalistes qui étaient au pouvoir aux États-Unis. Maintenant cela n’a plus de sens."

Ce qui signifie, pour répondre à votre question " Très intéressant et instructif de voir pourquoi et comment la Russie revient du libéralisme…", que le changement de politique intérieure Russe (la sixième colonne ... existait seulement grâce ... aux libéraux-globalistes qui étaient au pouvoir aux Etats-Unis) a eu pour cause un changement du pouvoir aux USAs. Autrement dit, on a là une illustration de ce que j'avançais plus haut : la causalité verticale descendante prime sur les causalités horizontales.

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   15-12-2016 06:26

"Cherchez d'abord le royaume de Dieu et sa justice et le reste vous sera donné par surcroît". NSJC.

"Sans moi, vous ne pouvez RIEN faire". NSJC

Pour résumer Alcor.

Inutiles jeux putrides des élections entre apostats. La majorité veut donc je la suis avec Dieu, sans Dieu ou contre Dieu, malgré moi par enfermement. A quoi sert-il d'être fidèle et minoritaire ? L'oeil sur le sondage, le bien est subalterné à l'opinion. Donc je vote pour l'apostat le moins mauvais en position subalterne. Nous avons plus que quiconque le culte de l'homme, Paul VI est notre maître en démocratie. 1789 notre paradigme. Laissons jouer la vérité avec l'erreur et les hommes trouveront la vérité qui forcément s'imposera. Au fond les hommes sont bons et le péché originel une image pour dire que le mal est ancien, un moment de la théologie. le Rédempteur un parfum dans mon salon, sans monopole d'ailleurs, l'Eglise regarde toutes les religions avec une immense bienveillance qu'elle n'a pas toujours eu malheureusement... Eminente dignité de la personne humaine, par son incarnation Jésus-Christ s'est uni EN QUELQUE SORTE à tout homme....EN QUELQUE SORTE, car je ne trouve pas dans le magistère antérieur une approbation...

Pas de surenchères soyons prudents...



La vieille religion:

Le plus petit effort dans la direction divine est plus payant que l'investissement majeur sur les questions subalternes.

Le mystique est dédaigné par le politique qui le croit inutilement planqué dans sa prière. Dieu partout présent et agissant est partout silencieux.

Jeanne et Charles VII. Le sacre avant toutes choses, Dieu d'abord.

Rome et Fatima. La consécration de la Russie avant Vatican II, Dieu d'abord. Obéissez-moi et votre concile sera éventuellement amendable et fécond.

Les rois et les papes veulent mais Dieu veut éventuellement autre chose.

Le drame est vieux comme le monde.


Dieu veut notre humilité et ne rencontre que notre vanité.


Il veut agir par les petits.


Un enfant dans la crêche, à tuer sous Hérode, à interdire aujourd'hui.

Mais la bergère de Domrémy obéit et les bergers de Fatima obéissent. leur humilité est féconde. La dynastie est restaurée et la guerre de cent ans s'arrête. La Russie se convertira, il y aura dans le monde un temps de paix...
Les hommes d'Eglise brûlent la bergère et les papes résistent aux bergers portugais qui ne font que transmettre l'ordre divin. Moi pape, comment passerai-je par dessus les autorités politiques pour obéir à des petits enfants qui obéissent ? Mais si c'est Dieu qui veut passer par les humbles...

Pourquoi passerai-je par le magistère d'un enfant dans la crêche?

Qui obéit à des désobéissants? On veut sortir de la crise de l'Eglise et du monde avec Dieu comme subalterne. personne n'obéit...

Nous ferons ce que Dieu veut mais après quelles catastrophes ?



Message modifié (15-12-2016 07:32)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   15-12-2016 14:10

.

L’échec mortel de Hollande que cette triste guerre en Syrie.


Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Alcor 
Date:   05-01-2017 10:46

Cher Olivarus,

Mon nouveau curé invoque les « Saints Rois de France » et fustige les «bonimenteurs de la politique» et pour lui le changement ce n’est ni maintenant, ni demain, c’était hier, il y a 2000 ans lorsque Dieu s’est incarné, Deo Gratias ! cela me change du précédent, le Ciel m’a entendu, il y a encore du bon dans l’Eglise conciliaire. Ce signe confirme les conclusions auxquelles j’étais parvenu : Dieu, par le baptême providentiel de Clovis, par la sainteté de sa femme Clothilde, par l’alliance de Charlemagne avec l’Eglise, par la geste de Saint Louis et par la mission de Sainte Jeanne d’Arc, consistant ni plus ni moins qu’à remettre le « petit roi de Bourges » sur le Trône de France, a béni la monarchie française, et bien sûr maudit la république (qui d’ailleurs n’a plus rien d’une « res publica » où normalement nous devrions avoir des chefs entièrement dévoués à la chose publique, allant jusqu’au sacrifice de leurs intérêts privés, ce qui aujourd’hui ne manque pas de faire rigoler…), je dis bien sûr, car quand on regarde tout ce qui nous est tombé sur la gueule depuis la Révolution et surtout depuis 1905, jusqu’à aujourd’hui, on peut dire que la France a été réduite à une vieille peau de chagrin déchirée. Il y a quand même un grand nombre d’abrutis, laïcs et ecclésiastiques, qui ne manqueront pas de nous expliquer qu’il faut continuer dans la voie de la réprobation, en dépit et malgré tous les signes contraires…

Pour le reste, et ce qui me fait dire que toutes les petites combines démocratiques ne serviront strictement à rien, souvenons-nous :

- En 1981, l’homme qui faisait trembler le système, la haute finance, la banque Rothschild et les US (à tel point qu’il avait été mis sur écoute), et qui était décrit comme l’œil de Moscou, et qui d’ailleurs a fait rentrer des communistes au pouvoir, des communistes de la ligne dure, de la ligne stalinienne, eh bien cet homme s’appelait Mitterrand, c’était lui le candidat « antisystème », alors avec le recul on est plié de rire, Mitterrand antisystème ? allons donc…

- En 1988, l’ennemi public numéro 1 du système, celui qui, paraît-il, allait s’allier avec l’extrême-droite, qui avait déjà mis au pouvoir sa bande de gros-bras (Pandraud/Pasqua dits Starsky and Hutch, anciennes barbouzes du SAC) et qui avait fait flinguer les bandits kanaks d’Ouvéa, eh bien c’était Chirac ! Oh je me souviens encore les frémissements de la bien-pensance : « Avec Chirac le FN rentre au pouvoir ! » (allez donc écouter ou réécouter ce que disait le chanteur Renaud et toute sa clique d’ « artistes » sur l’affaire Malik Oussekine). Et là encore on est mort de rire : Chirac antisystème ? Ahahah…

- En 2007, c’était qui le « facho », le « catho », l’homme sécuritaire, le Monsieur tolérance et immigration zéro, celui qui voulait karcheriser la racaille, et qui d’ailleurs a siphonné les voix du FN et a recueilli le vote « catho », eh bien c’était Sarko, combien de nigauds sont allés voter Sarko, pensant qu’ils tenaient là l’homme qui allait faire trembler le système. La bonne blague…

- En 2017, permettez-moi de rigoler d’avance avec votre Fillon…

Je ne comprends pas d’ailleurs que Ploncard d’Assac, qui se pique d’être un neurochirurgien froid et objectif, ne voit pas que les choses ne font qu’empirer : nom d’un chien, on peut voter des millions de fois pour ces prétendus candidats antisystème, le patient est en train de crever ! il faut rectifier le coup de scalpel !

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   05-01-2017 12:52

Alcor a écrit:


> Je ne comprends pas d’ailleurs que Ploncard d’Assac, qui se
> pique d’être un neurochirurgien froid et objectif, ne voit pas
> que les choses ne font qu’empirer : nom d’un chien, on peut
> voter des millions de fois pour ces prétendus candidats
> antisystème, le patient est en train de crever ! il faut
> rectifier le coup de scalpel !


Le chirurgien est parfois confondu par le public avec le boucher et le charcutier.

Mon grand père qui était chirurgien à Cherbourg au moment du débarquement était considéré comme charcutier par une partie de sa clientèle, ce qui lui faisait répondre que des porcs étaient aussi ses clients.

Plonplon a la déformation professionnelle. il faut soigner l'ennemi et l'ami avec la même placidité calme.

Emile, mon grand père soignait entre deux siestes dans les couloirs de l'hôpital Pasteur, ce qui rassurait les patients inquiets de leur sort. Il amputa et sauva la vie du général Karl Wilhelm von Schlieben commandant la "forteresse", avec dans la cour une overdose de cadavres empilés sur huit mètres de haut et cinquante mètres de long. La guerre moderne est tellement efficace ! Ma mère, infirmière ne savait pas quoi faire des jambes amputées. Situation bizarre d'un objet très lourd séparé de son origine.

Le médecin est à écouter dans le chaos actuel plus sanglant pour les enfants à naître que les joyeusetés de la Libération.

Il faut remonter à la cause: le contrat social, la souveraineté populaire, les droits de l'homme et en bref 1789 dans toute sa splendeur.

Cela dit, lire Bonald ou Taine et les contre révolutionnaires les plus réalistes du XIXème siècle nous apprend beaucoup sur la situation actuelle avec ses similitudes et ses impasses insurmontables.


Le roi est mort, la restauration devenue impossible une troisième solution de compromis étant facilement digérable par la révolution, le réactionnaire peut se faire plaisir à bon compte ici ou ailleurs et se faire dire : "Que proposez-vous?"


Plonplon a le mérite de dire les choses sulfureuses les plus radicales sans procès par la police de la pensée, en se contentant de citer l'ennemi.

Soral, Reynouard, Boris et quelques autres bretteurs et pirates devraient en prendre de la graine. (ils mûrissent d'ailleurs).


L'approche scientifique du problème fait mieux pour la guérison que l'approche polémique.

Je vois émerger des compétences après les trublions.

C'est bon signe.


Cordialement



(moins d'indignation vertueuse et plus de pragmatisme peuvent nous aider. La politique est l'art du possible, ce n'est pas enthousiasmant mais il faut aller aux petites choses les moins discutables en espérant les grandes moins probables...)



Message modifié (05-01-2017 13:13)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Alcor 
Date:   06-01-2017 16:04

Cher Olivarus,

En 2012 PDA appelle à voter Hollande contre Sarko, parce que Sarko c’est un ébouillantement imperceptible alors qu’Hollande c’est un électrochoc qui va faire bondir la grenouille et donc la sauver d’une mort certaine.

Fort bien, moi aussi j’y ai pensé, on cherche ainsi à faire réagir une masse de plus en plus abrutie et amorphe, on cherche le sursaut salutaire. Comme dit le Pape François :

« L’absence de réaction est un signe de mort ! Par conséquent, les résistances bonnes – et même les moins bonnes – sont nécessaires et méritent d’être écoutées, accueillies et encouragées à s’exprimer, parce que c’est un signe que le corps est vivant. » (22 décembre 2016, « Pour le pape, les résistances à ses réformes sont bonnes »)

D’ailleurs je me demande si le Pape François ne fait pas tout ça pour faire réagir les catholiques, un peu comme un prof qui au milieu de son cours dit une connerie pour voir ceux qui suivent et ceux qui dorment…

Mais au final la grenouille n’a pas bronché, elle a certes agité fébrilement une patte au moment du pseudo-mariage des invertis, et puis c’est tout : la droite après avoir manifesté a tourné casaque et s’y est résignée ad vitam aeternam.

Donc le coup de l’électrochoc a foiré, dont acte.

Et maintenant PDA change son fusil d’épaule : il ne faut plus voter pour le plus dégénéré, susceptible de provoquer un sursaut salutaire, mais il faut voter pour un type comme Fillon, le politicard le plus fadasse qui soit, qui ne risque de provoquer de sursaut ni dans un sens ni dans l’autre. (dans un sens il est chrétien, dans l’autre avortophilement correct, au moins ça ratisse large).

Donc ma foi, PDA alterne entre la médecine dure et la médecine douce, sans le moindre résultat : le pire n’a pas provoqué un rejet massif mais a été complètement digéré, et l’effet du placebo Fillon s’estompera sitôt la campagne terminée, enfin bref autant pisser dans un violon…

Ceci-dit je vous accorde que ses conférences ne manquent pas d’intérêt.

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   06-01-2017 16:48

Alcor a écrit:


> Et maintenant PDA change son fusil d’épaule : il ne faut plus
> voter pour le plus dégénéré, susceptible de provoquer un
> sursaut salutaire, mais il faut voter pour un type comme
> Fillon, le politicard le plus fadasse qui soit, qui ne risque
> de provoquer de sursaut ni dans un sens ni dans l’autre. (dans
> un sens il est chrétien, dans l’autre avortophilement correct,
> au moins ça ratisse large).

Oui , il a raison chronologiquement car il s'agit de la primaire pas de la finale. Il fallait tuer l'abominable Sarkozy et Ali et autres démons de deuxième ligne. Vous avez Fillon au lieu des pires, faites avec provisoirement car vous n'avez pas d'alternative, si ce n'est MLP avec les mêmes tares ou presque. Vous pouvez aussi vous abstenir s'ils vous font vomir. C'est une solution d'attente.

Vous passez de Brejnev à Poutine par Gorby et Boris l'ivrogne. C'est ainsi, vous sortez de l'enfer de Dante par des bras cassés pas des saints inquisiteurs et libérateurs... Regardez la patiente et douloureuse Russie...

Votre conscience ne vous reproche rien car c'est une chronologie que vous respectez en attendant une fenêtre de possibilité d'action comme De Villiers , Buisson et beaucoup d'autres en attente d'opportunités moins débiles.

Vos parents ont supporté bien pire depuis 1789.

Bien joué à la primaire, jouissez du spectacle de tous ces cadavres exquis fort dévôtement.


Ne faites pas comme si la présidentielle était terminée. Nous pouvons éventuellement envoyer au tapis les pires de l'UMP et du FN aux législatives et voir l'équation évoluer par la pression internationale d'ici Mai-juin.


Nous avons nos taupes infiltrés chez ses sataniques qui attendent comme vous la brèche...(J'en ai dans ma famille).

Agissons sur ce que nous pouvons faire petitement... Plonplon a raison , il faut infiltrer LR et FN avec nos hommes et nos idées, sans le dire.

Faire comme la loge dans l'autre sens et avoir des agents dormants en attente d'opportunités. Il faut collaborer et résister, choisissez le rôle le plus détestable pour le système. les meilleurs feignent la collaboration pour mieux résister. Les plus stupides se font descendre dans des résistances idiotes, cela nettoie le terrain.

Ne pas reprocher aux collaborateurs amis leurs compromissions, pour bouffer tout le monde est obligé d'être au parti. Dans l'Eglise c'est pareil embrassez le système débile pour mieux l'étouffer par votre présence secrètement dissidente.


> Donc ma foi, PDA alterne entre la médecine dure et la médecine
> douce, sans le moindre résultat : le pire n’a pas provoqué un
> rejet massif mais a été complètement digéré, et l’effet du
> placebo Fillon s’estompera sitôt la campagne terminée, enfin
> bref autant pisser dans un violon…

Vous pouvez vous mettre en réserve et frapper quand l'opportunité se présentera.

>
> Ceci-dit je vous accorde que ses conférences ne manquent pas
> d’intérêt.

20000 à 60000 vues par vidéos pour un affreux qui arrive à être plus à droite que nous, c'est sympa.

Attendez un Trump ou un Poutine français vous serez un jour en phase avec l'opinion. On peut préparer le terrain.


Sans trop croire à la divine surprise c'est encore plus sympa.


Cordialement



Message modifié (06-01-2017 17:25)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   07-01-2017 08:37

Alcor rejoint par Villiers.



Villiers sceptique sur Fillon:


Fillon absent du second tour



Message modifié (07-01-2017 08:49)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Alcor 
Date:   09-01-2017 15:58

Cher Olivarus,

Dommage que PDA se soit brouillé à peu près avec tout le monde, du fait de sa propension à voir un peu partout des juifs, des marranes et des gnostiques.

Dommage, parce que tous (Bernard Antony, Henry de Lesquen, feu Serge de Beketch, Philippe Laguérie, Lelay etc…) sont conscients du « Génocide français » (pour reprendre l’expression de Bernard Antony) et de l’importance morale et vitale du combat pour la vie.

Ce que je constate c’est que dans ce milieu tout le monde se brouille avec tout le monde.

Du coup au lieu d’avoir une belle et efficace formation progressant en rang serré pour écraser l’infâme, on a des corps francs et francs-tireurs dispersés, non coordonnés, des snippers embusqués, cela ressemble à Stalingrad ou à Sarajevo : grenadiers voltigeurs avec fusil à lunette longue portée, isolés les uns des autres, chacun dans son trou sous un mètre de neige, cherchant l’opportunité idéale pour faire le coup de feu.

De la sorte on ne peut emporter la décision, seulement parvenir à l’attrition de l’ennemi, à supposer qu’il n’ait pas déjà réduit toutes les poches de résistance.

D’où le désarroi si bien exprimé par Bourbon : « 40 ans de FN pour en arriver là ! », pour en arriver à un FN subverti et une dissidence éclatée.

Une dissidence incapable de prendre le pouvoir et un FN susceptible de prendre le pouvoir, mais transformé à tel point qu’il laissera les lois les plus scélérates de l’ennemi en place.

C’est un échec retentissant, mais c’était prévisible : trahison des clercs (qui auraient dû appuyer une formation combattant pour la vie), trahison de la fille, complaisance électoraliste et approche marketing et putassière consistant à ratisser large en sacrifiant les fondamentaux, exit la morale la plus élémentaire, désormais c’est le règne des salauds où tous les coups sont permis.



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Delaporte 
Date:   09-01-2017 17:05

Cher Alcor,

Je suis assez d'accord avec votre analyse. Mais je verrais bien - dans une certaine mesure seulement - un François Fillon ou une Marine Le Pen, comme un Clovis potentiel avant sa conversion, et une Clothilde prévisible ou encore inconnue, à l’œuvre en ces temps.

Qui sait ?

L'animateur

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   09-01-2017 17:43

Fillon OUI ... l'autre archi NON.


Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Delaporte 
Date:   09-01-2017 18:03

... Peut-être auriez-vous dit aussi "archi-non" à Clovis, qui ne devait pas être un gentil, gentil comme il faut.

L'animateur

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   09-01-2017 19:57

Alcor a écrit:

> Cher Olivarus,
>
> Dommage que PDA se soit brouillé à peu près avec tout le monde,
> du fait de sa propension à voir un peu partout des juifs, des
> marranes et des gnostiques.

Il fait un travail en profondeur sans timidité sur la judéo-maçonnerie et il a raison de mettre en évidence les faiblesses des uns et des autres dans ce domaine. Il influence ceux avec qui il ferraille. Lesquen par exemple est influencé dans le bon sens. La critique pertinente influence.

Cela serait destructeur s'il se contentait de détruire mais au contraire il invite ses partisans à influencer de l'intérieur le FN et autres structures médiocrement contre révolutionnaires en s'y infiltrant. Il y a des tendances partout.

Il ne faut donc pas dire que les boutiques existantes sont totalement ineptes et en sortir en laissant le champ libre aux pires. Jérôme Bourbon que j'ai soutenu par ailleurs quand il était en difficultés a raison de pester mais, c'est ainsi la polémique féroce est nécessaire. Elle influence si elle est argumentée mais pas trop systématique.

Je ne le suis pas sur tous les terrains mais cela virilise les esprits inconsistants qui nous entourent.

> Ce que je constate c’est que dans ce milieu tout le monde se
> brouille avec tout le monde.

Je partage votre avis mais je suis mithridatisé ayant donné mon nom à toutes les campagnes politiques les plus à droite dans les coins les plus pourris pendant 15 ans, comme beaucoup. Cela me laisse froid d'être détesté, au contraire cela influence.
Je ne regrette pas d'avoir éliminé le PC au profit du FN ou MNR et cie dans les endroits où j'ai accepté les missions de sacrifice. Ceux qui passent derrière ont un jeu plus facile. Il faut accepter d'encaisser des résultats à long terme.
Je suis maintenant sur la touche parce que je trouve qu'il est désormais très facile de trouver des noms ou des candidats partout et que j'ai des responsabilités plus importantes à tenir. Donc je trouve que le terrorisme intellectuel et le rapport des forces ont évolué. Je ne suis pas déçu compte tenu des difficultés permanentes. La bagarre est toujours interne et externe partout.

Actuellement je suis sans parti, mais sans regret. Il faut voir d'où l'on vient !

>
> Du coup au lieu d’avoir une belle et efficace formation
> progressant en rang serré pour écraser l’infâme, on a des corps
> francs et francs-tireurs dispersés, non coordonnés, des
> snippers embusqués, cela ressemble à Stalingrad ou à Sarajevo :
> grenadiers voltigeurs avec fusil à lunette longue portée,
> isolés les uns des autres, chacun dans son trou sous un mètre
> de neige, cherchant l’opportunité idéale pour faire le coup de
> feu.

C'est exagéré, les dernières régionales ont vu le système de la gauche pulvérisé au profit de FN sur toute la France malgré les luttes de tendances internes. Mais ces luttes sont universelles à tous les partis.

La gauche totalement éliminée sur deux grandes régions c'est porteur pour les prochaines échéances. Une tendance ne peut tout absorber.

>
> De la sorte on ne peut emporter la décision, seulement parvenir
> à l’attrition de l’ennemi, à supposer qu’il n’ait pas déjà
> réduit toutes les poches de résistance.

C'est excessif on emporte la décision sur des villes pour l'instant mais pas sur des régions par la mobilisation des loges pas à cause des luttes internes mais d'un rapport de force avec l'ennemi.

>
> D’où le désarroi si bien exprimé par Bourbon : « 40 ans de FN
> pour en arriver là ! », pour en arriver à un FN subverti et une
> dissidence éclatée.

Non, les tendances sont plus subtiles en interne. Marion par exemple est potentiellement en position de force à un prochain congrès si l'électorat suit. C'est plus complexe dans toutes les structures.

>
> Une dissidence incapable de prendre le pouvoir et un FN
> susceptible de prendre le pouvoir, mais transformé à tel point
> qu’il laissera les lois les plus scélérates de l’ennemi en
> place.

Trop entier.

Il y a des potentiels de retournement dans tous les partis cela dépend des sujets traités.


Mettez vous dans la logique de l'ennemi et vous verrez qu'il déplore ses échecs à nous réduire.


C'est parce que je pense comme vous que j'instruis à décharge.

Cordialement



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   10-01-2017 09:45

Epsilon/2 a écrit:

> Fillon Oui

> ... l'autre archi NON.


Fillon et MLP disent la même chose sur la Syrie. Il y a convergence inavouée. Les critères de divergences sont ailleurs.


Je donnerai raison à Fillon et MLP en politique étrangère grosso modo et tord à l'un ou l'autre sur d'autres thèmes. Raison à Fillon sur les réductions de dépenses et raison à MLP sur la sortie de l'euro. Et tord à MLP sur la hausse du SMIC qui rend plus difficile l'employabilité des moins doués et Fillon a tord sur le maintien de la dépossession de la souveraineté monétaire, il veut piloter un avion sans toutes les manettes. c'est une incohérence profonde dans les deux camps. La démagogie est présente dans les deux cas.

Il faut donc trahir les deux camps selon les dossiers évoqués sans scrupules et les soutenir sans inconditionnalité. Sans désespoir d'ailleurs car la réalité se vengera des idées fausses.

Epsilon a le complexe de gauche il va se buter sur sa droite, alors que l'homme de droite est prêt à trahir son camp sur une idée qu'il croit vraie; mais l'homme de droite pèche par intimidation. L'homme de gauche par sectarisme indécrottable.


Inextricable situation française ...Il faut passer par des leaders de l'autre camp pour faire passer une idée féconde de son camp.

Il faut donc des psychiâtres près du sommet.


Cordialement



Message modifié (10-01-2017 09:47)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   10-01-2017 10:36

Cher Olivier

Il faut aller à l’essentiel et aux idées fortes.

Je suis contre l’exclusion aujourd’hui des Musulmans hier des Juifs et autre tziganes … pour trouver des boucs émissaires nous sommes certainement champion du monde.

Donc un parti (excusez moi une dynastie « royale ») qui prône le racisme comme essence de sa propre existence … même s’il met actuellement de l’eau dans son vin pour mieux attirer le chaland … merci nous avons déjà payé pour de tels crimes c’est inutile de repasser le même plat !!!


Cordialement, Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Alcor 
Date:   10-01-2017 10:49

Cher animateur,

Je dois vous avouer que lorsque vous avez introduit cette comparaison ou analogie (fort équivoque) entre Clovis et Fillon j’ai bien failli m’étrangler.

Je me dois donc de rappeler l’extrême gravité des faits :

Comme l’a si bien analysé Bernard Antony (depuis 1976 !) nous sommes confrontés à un génocide français, au sens propre du terme puisque chaque année, en France, 220 milles enfants sont exterminés dans le ventre de leur mère, et également au sens plénier du terme, puisque ce génocide est également et globalement spirituel, intellectuel et moral.

Or qui sont les grands architectes de la solution finale française ? deux familles politiques : la droite libérale (à l’époque en 1975 c’était le trio infernal Giscard-Chirac-Veil) et la gauche qui a soutenu massivement cette solution. Le terme « solution » est parfaitement choisi : nous avons des indésirables, comment résout-on ce problème des indésirables ? On les tue, nettoyage par le vide… Par un simple vote, les salauds de droite et de gauche ont décidé de la mort de millions d’êtres humains, qui, sinon, auraient pu naître, recevoir le baptême, grandir, aimer, bref vivre, comme vous et moi. C’est bon de le dire, parce que généralement cela reste abstrait, ce que Staline avait déjà constaté : « un mort c’est une tragédie, des millions c’est de la statistique ». Je me souviens d’ailleurs d’un épisode d’une série policière américaine, assez inhabituel, et qui pour le coup était pas mal fait du tout : un homme, apprenant que sa maîtresse était enceinte, l’avait tuée, et à la fin l’inspecteur montre au criminel la photo d’une jeune fille souriante : « Regarde bien, tu vois cette enfant? C’est ainsi qu’aurait été ta fille à 10 ans, si tu ne l’avais pas tuée, à partir des tissus embryonnaires et de simulations informatiques nous avons pu faire son portrait ».

Deuxième point, dans le cas du peuple français, nous avons un facteur aggravant (comme si déjà ce n’était pas assez grave comme cela). « En effet comme autrefois Il (Dieu) préféra la tribu de Juda à celles des autres fils de Jacob et comme Il la gratifia de bénédictions spéciales, ainsi Il choisit la France, de préférence à toutes les autres nations de la terre, pour la protection de la foi catholique et pour la défense de la liberté religieuse. Pour ce motif, la France est le Royaume de Dieu même, les ennemis de la France sont les ennemis du Christ. (…) Aussi, nous est-il manifeste que le Rédempteur a choisi le béni Royaume de France comme l'exécuteur spécial de Ses divines volontés». (Cette lettre de Grégoire IX à Saint Louis, a été rappelée par Saint Pie X le 13 décembre 1908 lors de la béatification de Jeanne d'Arc, et reçue avec une sainte ferveur par un gouvernement anticlérical, réuni à la cathédrale pour l'occasion.) C’est donc un peuple d’élection qui est génocidé, celui qui tenait à bout de bras l’arche de de la Nouvelle Alliance. Et pour paraphraser Saint Thomas d’Aquin « Le crime est d’autant plus grave que la victime est élevée en dignité ».

Alors maintenant comment se situe Fillon par rapport à cette abomination ? Non seulement il appartient à la droite libérale, donc historiquement à cette famille politique qui en 1975 gouvernait et a mis en œuvre la solution finale française, mais en plus il en assume totalement l’héritage et se vante d’avoir œuvré à son accélération : « Je suis catholique oui mais réactionnaire ou conservateur certainement pas (...) J'ai voté tous les textes qui voulaient améliorer l'accès pour les femmes à l'IVG, y compris le dernier qui était proposé par la gauche. Faire planer un doute, c'est inqualifiable (...) » (Fillon 22 novembre 2016). Ce qui est inqualifiable c’est de se prétendre catholique alors qu’en tant qu’homme publique et responsable politique on a œuvré et que l’on continue de faire l’apologie d’une telle abomination, l’apologie de l’holocauste des enfants de France ! Cela ne fait qu’aggraver le crime, car s’y ajoute l’hérésie en matière morale, et du fait de sa position, également la propagation de cette hérésie. Tous les hérésiarques d’ailleurs se prétendent chrétiens.

Rappelons d’ailleurs la gravité de l’hérésie :

« Qu'on ne s'étonne pas si l'Eglise a toujours puni sévèrement les hérétiques, ses sujets par le baptême, car elle peut tolérer les païens, parce qu'ils errent par ignorance; elle peut tolérer les Juifs, parce qu'ils rendent témoignage à la vérité; mais elle ne peut, sans faillir à sa mission, sans abdiquer, tolérer l'hérésie, parce qu'elle ébranle directement le fondement de la foi, parce qu'elle sape l'oeuvre du Christ elle-même dans sa base. La synagogue, dit le docteur Phillips*, marche en avant de l'Église, comme une messagère officieuse, portant les Saintes Écritures; l'hérésie s'élève comme une maîtresse altière au-dessus de l'Église, la défigure de la tête aux pieds, s'établit juge de ses décisions, et prétend, en fermant en quelque sorte la bouche à Jésus-Christ, être le seul interprète infaillible de l'Écriture.

Elle a toujours, il est vrai, la parole de Dieu à la main; mais elle s'en sert comme d'un instrument, dont chacun tire à son gré les sons dont il a besoin.

L'hérésie, prise dans sa véritable signification, est un crime affreux; les païens blasphémaient Dieu, mais ils ne le connaissaient pas ; l'hérésie déchire sciemment la vérité. Les Juifs ont crucifié le corps réel de Jésus-Christ, l'hérésie crucifie son corps mystique qui est l'Église, et l'on voudrait qu'elle tolérât l'hérésie ! Les chrétiens peuvent facilement se soustraire aux embûches du paganisme et du judaïsme; mais combien qui n'ont pas su résister aux séductions de l'hérésie, et qui ont été séparés par elle de celui auquel ils s'étaient unis à jamais par les voeux du baptême! (Can. Si quis confugerit 52, c. 1; can. De Arianis, 109.) Ces considérations justifient pleinement l'intolérance absolue que l'Église a manifestée dans toutes ses lois contre l'hérésie. On y trouve l'explication des termes sévères et durs dont elle se sert toutes les fois qu'elle parle de ce crime qu'elle appelle haeretica foeditas(cap. Excommunicamus), pestis haeretica (cap. Accusatus, 8), labes haeretica(cap. Multorum,in Clem.),secta abominabilis, secta detestabilis, exsecrandi errores, contagia enormitas. »

Eh oui tous ces prétendus chrétiens, en fait des hérétiques et apologistes de crime, qui contribuent au génocide français, défigurent l’Eglise de la tête aux pieds, crucifient le corps mystique du Christ. Rendez-vous compte ! ils célèbrent la venue du Messie dans le sein de Marie et dans le même temps réduisent l’enfant en gestation dans le sein de sa mère à un simple matériel que l’on peut jeter à volonté ! C’est encore plus dégueulasse…

Donc, cher animateur, lorsque vous avez essayé de me vendre Fillon comme un nouveau Clovis, j’ai bondi, c’est comme essayé de vendre Eichmann comme un nouveau roi David à un juif.

Clovis n’avait pas le sang de son peuple sur les mains, Clovis n’avait pas trahi la foi et la morale catholique, Clovis n’était pas un renégat, un hérésiarque, c’était une tabula rasa prometteuse, une pâte vierge dont le Potier allait tirer un vase de Miséricorde, non pas un vase de Colère qui n’est plus bon qu’à être cassé, sous peine que la Colère ne finisse par déborder sur les autres.

L’Eglise tolère les juifs et les païens, mais pas les hérétiques, PDA devrait s’en souvenir, parce que je ne l’ai pas tellement entendu parler de tous ces chrétiens autoproclamés qui valident le génocide français, nient la loi naturelle et crachent sur la morale catholique. C’est peut-être par eux qu’il faudrait commencer, au lieu de traiter la chose avec désinvolture et de faire croire que voter pour un tenant de la solution finale française, c’est comme aller pisser un coup.

Ceci montre à quel point nous perdons de vu l’essentiel et les véritables coupables, on en vient à donner sa voix à des monstres.

Quant au jeu consistant à éliminer un monstre par un autre: « Pour dîner avec le Diable, il faut une longue cuillère ».



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   10-01-2017 11:39

Epsilon/2 a écrit:

> Cher Olivier
>
> Il faut aller à l’essentiel et aux idées fortes.
>
> Je suis contre l’exclusion aujourd’hui des Musulmans hier des
> Juifs et autre tziganes … pour trouver des boucs émissaires
> nous sommes certainement champion du monde.


Le blanc français a toujours tord.

Il faut que vous soyez à genoux, le porte monnaie ouvert et en situation de honte de votre personne.

Blanc, catholique, occidental ? Une ordure.

Epsilon est une ordure même s'il accepte le grand remplacement.

Je choisis d'être une ordure, comme l'immonde The Donald qui chasse une famille noire d'une maison blanche le 20 janvier.

Vous n'échapperez pas à la culpabilité même si vous rampez devant la Kommandantur.

J'aime bien Epsilon.



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   10-01-2017 12:58

Alcor a écrit:

> Or qui sont les grands architectes de la solution finale
> française ? deux familles politiques : la droite libérale (à
> l’époque en 1975 c’était le trio infernal Giscard-Chirac-Veil)
> et la gauche qui a soutenu massivement cette solution.

Trop simple.

Visez les coulisses. le vrai responsable domine le monde politique.

Si vous ne visez pas la cible, vous perdrez la bataille.

La judéo-maçonnerie (j'écris judéo parce que Antony, l'estompe artistiquement, et Ploncard insiste lourdement en citant les talmudiques, ce sont leurs écrits qui les ciblent).

C'est eux-mêmes qui affirment qu'ils sont à l'origine de toutes les lois scélérates et c'est leur fierté. (vous pouvez documenter à loisir).

L'interdiction d'alliance de la droite libérale avec le FN est un engagement auprès des loges exclusivement réservées aux juifs, comme le rappelait maladroitement Le Monde en 2003 .

Un responsable non exclusif mais dominant: la judéo maçonnerie. ce n'est pas parce que Hitler en parlait que l'on doit se tétaniser devant la cible.


Un objectif: la République Universelle

Un système de défense: traiter d'antisémite tout adversaire.

Une stratégie: le grand remplacement .

deux moyens : 1 l'invasion, 2 l'avortement de masse des européens.

Ne parler que des marionnettes c'est se tromper et perdre la guerre.


Une méthode: l'infiltration des milieux politiques , ecclésiastique, médiatiques, financiers etc...


Hurler sur les marionnettes ne sert à rien. Il faut couper les fils qui les relient aux pouvoirs occultes. (au pluriel...)

Exemple/ Jean Lassalle centriste qui refuse le financement de sa campagne. MLP qui ne trouve pas de banques et retombe dans les bras de son père. Deux libérés malgré elle et grâce à lui. Quelle est la contre partie de l'argent?

Les fils coupés, vous avez des êtres libres quelles que soient leurs étiquettes souvent interchangeables fruits du terrorisme intellectuel des mêmes.

Donc les marionnettes peuvent être libérées si on les émancipent de leurs parrains.

Après les indignations vertueuses ne servent à rien face à des gens qui sont sous la domination de la Bête.

Il faut aider les juifs eux-mêmes à sortir de cette domination, comme les musulmans, premières victimes de leur religion totalitaire, avatar du judaisme vétéro-testamentaire.


Vous avez raison, mais mal raison car il faut sortir les autorités par votre violence verbale nécessaire, mais aussi par des propositions douces. La carotte et le baton.

la carotte en approuvant les dossiers sur lesquels ils ont raison. Même s'ils ne veulent pas du soutien de gens comme nous.

Cordialement



Message modifié (10-01-2017 13:32)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Alcor 
Date:   10-01-2017 13:40

Cher Olivarus,

Vous rouvrez un vieux débat, du type « l’œuf et la poule » :

Qui est coupable : le client ou la prostituée ?

Qu’est-ce qui engendre le marché : l’offre ou la demande ?

A la base vous avez des chrétiens, comme vous et moi, avec leur libre arbitre, libre de dire oui ou non, libre de céder à la tentation ou de résister, libre de rester fidèles à leur baptême ou de le renier.

Donc non je n’irais pas dans ce sens, consistant à rejeter exclusivement la faute sur le client pour dédouaner entièrement la « pauvre fille », je laisse cette approche aux marxistes, et pourtant je ne suis pas libéral…

Moi dans mon équation, y a des putains de chrétiens hérétiques, qui trahissent leur foi et leur peuple, et ils le font en connaissance de cause : ils se prostituent volontairement pour « trente deniers d’argent », personne ne les obligeait à le faire. Voilà ce que PDA oublie de mentionner.



Message modifié (10-01-2017 13:41)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   10-01-2017 13:55

Je fais l'avocat du diable


Les chrétiens sont dénaturés par la "conjuration anti-chrétienne" mgr Delassus.

Ils ont eu en face d'eux la montée progressive d'une pensée étrangère au catholicisme au sein du catholicisme depuis fort longtemps, ce qui étonnait Jean Guitton interlocuteur de Paul VI.


La crise interne au catholicisme est aussi dûe à l'infiltration , déviation et domination de l'Antéchrist...

Donc nos cathos ont la responsabilité de leurs fautes mais atténuées par la domination ennemie sur les structures d'autorité du Catholicisme.

PDA est comme vous et moi conscient de le dégénérescence des cathos, mais aussi de la papauté et l'episcopat mondial, même s'il s'interdit les thèses les plus radicales. C'est son père qui a écrit: "L'Eglise occupée".


Le catholicisme est sinistré.

Donc nos coreligionnaires vivent avec un ennemi intérieur et extérieur omniprésent.


Je vous le dis non pas pour contredire mais pour compléter. la plupart ont un héritage défoncé depuis fort longtemps.


MLP est relativiste sur l'IVG elle sait son électorat faible sur le sujet, mais son père faisait obstacle à Ploncard dans ce domaine en lui interdisant le sujet. Vaine opposition entre le père et la fille dans ce domaine. Bourbon le sait et ne dit pas tout.

La thèse d'un parti plus dur que chez dur est une illusion de non initié.

Cordialement



Message modifié (10-01-2017 14:05)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Delaporte 
Date:   10-01-2017 14:12

Cher Alcor,

Ma comparaison a ses limites, j'en conviens. Clovis, avant sa conversion, était comme tous les barbares goths païens ou ariens, loin d'être un ange. on s'entrégorgeait à qui mieux mieux entre parents pour le pouvoir, entre autre.

l'idée est la suivante : peut-être que dans la perspective que se profile une défaite aux élections présidentielles (l'hypothèse n'est pas sans fondement), cela puisse conduire l'un ou l'autre, sous l'influence de bons conseils, à purifier ses intentions en échange de la victoire, au point de faire penser à une conversion. A partir de là, tout est possible à la grâce de Dieu.

Cordialement

L'animateur

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Alcor 
Date:   11-01-2017 09:29

Cher animateur et cher Olivarus,

D’après les éléments qui sont en ma possession je crois que nous sommes face à une gigantesque mystification :

A la base, Fillon est un second couteau (voir l’article de Bert «un chef en second ? »), une intelligence de rond-de-cuir, sans aucun génie et d’une correction toute administrative, bref un mec qui fait le job mais faut pas lui en demander plus. S’il se retrouve présidentiable c’est sur un coup de bol : il fut involontairement l’instrument qui permit d’abattre l’islamo-cosmopolite et LGBTphile Ali Juppé. Un peu le même scénario qu’avec Hollande, présidentiable résiduel après le scandale DSK.

L’affaire « Jouyet »semble indiquer un être frustré, souffrant du syndrome d’Iznogoud (le vizir voulant être Calife à la place du Calife) et ayant déjà cherché à déquiller ses concurrents et anciens chefs (le genre de crasse de bureau qu’un grouillot fait à son chefaillon) : « Dans le livre des journalistes du "Monde" Gérard Davet et Fabrice Lhomme, "Un président ne devrait pas dire ça", François Hollande confirme que l'ancien Premier ministre a demandé au secrétaire général de l'Elysée Jean-Pierre Jouyet d'accélérer les poursuites judiciaires contre Nicolas Sarkozy. François Fillon "a dit à Jouyet : 'Mais comment ça se fait que vous ne poussiez pas la justice à en faire davantage ?'", explique le chef de l'Etat. Avant d'ajouter : « C’était ça le message de Fillon, c’était : 'Si vous ne faites rien, il reviendra. »'" (OBS 12 octobre 2016)

En outre tout chef d’entreprise sait que pour redresser les finances d’une boîte, il n’y a que deux façons de faire: la plus facile, réduire les coûts, la plus difficile, augmenter les revenus (plus difficile, car il faut se creuser la tête, innover, élaborer de nouvelles stratégies, améliorer les performances, sortir de nouveaux produits etc…). Or comme Fillon n’a pas inventé la poudre, et ça tout le monde l’a compris (Dupont-Aignan : « le programme de Fillon est le plus con de l’histoire de la droite »), pour redresser les finances du pays il ne propose rien d’autre que de virer à tour de bras les foncs, de supprimer la sécu, de précariser ou flexibiliser l’emploi etc… enfin bref de tout péter , façon John Rambo. Le problème c’est qu’en France peu de gens veulent d’un tel bourrin libéral. J’ai fait ma petite enquête et je constate que finalement seuls les petits patrons sont réellement intéressés par le programme de Fillon, à juste titre d’ailleurs, car ils sont en train d’asphyxier, et on peut les comprendre… Le problème c’est qu’en France on ne gagne pas une présidentielle seulement avec les petits patrons.

Et c’est là que le Huffigton Post, qui décidemment semble bien être au courant (la directrice en est Anne Sinclair, Olivarus inutile de vous faire un dessin…) a sorti un article fort éclairant sur le positionnement chrétien de Fillon :

« (…)A lire les meilleures plumes journalistiques mais aussi à entendre les commentaires de quelques hommes politiques, y compris de droite, j'avais presque cru que le candidat de la droite et du centre à l'élection présidentielle avait fait, au sens propre du terme, une véritable "profession de foi" chrétienne à la face du pays tout entier. En d'autres termes, qu'il aurait clamé et proclamé sa foi chrétienne militante, un peu comme le font certains représentants de l'athéisme militant.(…)

(…)il semble bien que François Fillon pensait à tout autre chose en rappelant qu'il est chrétien. Il faisait simplement allusion à un christianisme social qui florissait de l'autre côté du Rhin au milieu du XIXe siècle, et que les théologiens protestants avaient considérablement développé (Sozialchristentum). François Fillon voulait dire qu'en raison de ses convictions intimes, jamais, au grand jamais, il ne brutaliserait les plus faibles, jamais il ne pratiquerait une politique antisociale. Rien d'autre.(…) » (Maurice-Ruben Hayoun le 06/01/2017)

Ouf ! on respire, Fillon n’a jamais confessé publiquement la foi catholique, et donc sa fidélité au Christ, non il a simplement fait du « Sozialchristentum » pour faire oublier qu’il était un gros bourrin libéral, et bien sûr on va y croire….



Message modifié (11-01-2017 09:35)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   11-01-2017 11:24

Cher Alcor,

Il nous faut prier pour la conversion des deux ou trois candidats éligibles.

Guy a raison, c'est le mot conversion qui convient.

Leurs intentions peuvent se purifier, et leurs déclarations se rapprocher du courage de la vérité.


Pour l'instant nous pouvons éventuellement nous abstenir s'ils persistent dans des positions non négociables.


La Providence veille et nous suivra si nous sommes dociles à ses commandements.


C'est simple au fond.



Message modifié (11-01-2017 11:27)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Alcor 
Date:   11-01-2017 14:05

Cher Olivarus,

Clovis s’est converti après une sorte de « Do ut des », alors qu’il était en plein bataille contre les Alamans et quasiment vaincu : « Dieu de Clothilde si tu me donnes la victoire je me convertirai à ta foi ! ».

Et juste à ce moment-là, vlan, un habile guerrier franc lance sa francisque sur le chef des Alamans et le tue sur le coup, alors les guerriers francs reprennent courage et mettent la pile aux Alamans.

Pour choisir l’élu des Francs je propose de substituer à la procédure démocratique le lancer de francisque (bizarre d’ailleurs que cela ne soit pas une discipline olympique), c’est pas plus bête que d’essayer de retirer une épée coincée dans un rocher, comme font les Bretons…



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   11-01-2017 21:11



Alcor I see you blablater dans le vide !!!


Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   12-01-2017 18:47

.

Elle se trump et se met le doigt dans l’œil !!!


Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Jean-Marie Brodin 
Date:   14-01-2017 12:00

A Epsilon 2

Vous dites :

"Donc un parti (excusez moi une dynastie « royale ») qui prône le racisme comme essence de sa propre existence … même s’il met actuellement de l’eau dans son vin pour mieux attirer le chaland … merci nous avons déjà payé pour de tels crimes c’est inutile de repasser le même plat !!!"

Première remarque : un parti qui "prônerait le racisme comme essence sa propre existence" serait interdit par les lois de la République. Donc, ce ne peut être le cas.

Deuxième remarque : si c'était bien le cas, c'est alors la République qui devrait être condamnée pour autoriser un tel parti.

Troisième remarque : le racisme étant un crime puni par la loi, l'accusation elle-même de racisme devient une accusation grave. Par conséquent, celui qui la profère doit s'attendre à être éventuellement poursuivi par celui envers qui elle est proférée.

Quatrième remarque : pensez-vous qu'Eric Zemmour, qui tient des propos qui vont au-delà de ce que le parti que vous incriminez a pu tenir, fasse partie de ceux qui nieraient les "crimes pour lesquels nous avons déjà payé" ?

Cinquième remarque : vous qui êtes si vigilant sur le retour éventuel d'un parti raciste en France, l'êtes vous aussi sur le soutien que l'UE apporte au régime Ukrainien, qui s'appuie sur des partis et des régiments officiellement Nazis ?

Cordialement,

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   14-01-2017 13:52

Cher Jean-Marie

Je réponds dans le désordre.

Zemmour est un c... depuis belle lurette.

Il est indéniable que le régime Ukrainien est largement tributaire d'un partie/groupuscule raciste ... l'UE en lui venant en aide, à mon avis, met en balance son refus de la Russie et donc ferme les yeux.

Quant'au FN le moins que l'on puisse dire c'est qu'il est, en marge si vous voulez, d'essence raciste (envers les noirs les arabes voire même antisémite) ... c'est du moins, lors de son avènement et comme je le dis avec qcq bémols ces derniers temps, le but même de sa création.

Bon enfin racisme fascisme c'est "l'étranger" qui dérange et cela revient dans l'air du temps malheureusement.

Même si Marine, contrairement à son père, met de l'eau dans son vin ce n'est que l’ilote ce que la base comprend d’ailleurs fortement bien.


Cordialement, Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   14-01-2017 15:38

L'inversion accusatoire des pervers.


Ceux qui encouragent le remplacement de population accusent les indigènes de racisme. En fait ils trahissent les intérêts du pays.

Il n'y a pas de racisme déclaré en France mais la trahison de la patrie par ceux qui encouragent l'invasion et accusent avec perversité ceux qui s'en défendent de racisme.


Nous vivons cette imposture depuis 30 ans.


Cordialement

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   14-01-2017 16:41

Cher Olivier

Le racisme prend sa source dans la recherche de boucs émissaires (noirs, arabes, juifs ...) à la grogne des peuples ... grogne souvent légitime mais qui, comme vous, veut croire que ses problèmes seront résolus par enchantement en pointant ce que vous sous-entendez par "le remplacement de population" et autre "invasion" ... c'est cela qui est vieux comme le monde, donc plus de "30 ans", et qui apparemment ne vous sert pas à grand chose !!!

Il faudrait quand même "grandir" un peu et excusez l’expression : appeler un chat un chat ???


Cordialement, Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   14-01-2017 16:54

En fait la libération approche.


Il faudra donc procéder à l'épuration des traîtres en même temps que la remigration des inassimilables.

Je ne crois pas à la partition du territoire. Ni ici ni en Israël d'ailleurs.

Ceux qui persécutent depuis plutôt 40 ans les patriotes méritent d'être punis, ils le sentent. Pas qu'en France d'ailleurs. Le système s'écroule plus vite maintenant.


C'est d'ailleurs la solution la plus humaine si l'on veut réenraciner tout le monde et se libérer des cosmopolites.


La peur change de camp progressivement. Nous sommes majoritaires.

Cela vient rapidement maintenant.

Le retournement se fera avec ou sans tel ou tel parti.

Le fossé entre les dissidents et la kommandantur s'accroît...


Cordialement

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   14-01-2017 17:30

Arrêtez Olivier la "partition" c'est une des RARES chose/truc/etc qui a reculé dans vos "30 dernières années" ... la Bretagne exit, l'Aquitaine exit et même la Corse n'y croit plus ... vous êtes d'un pessimisme crade il faut vous soignez ;-))

Bon soyez concret pour une fois : vous préconisez quoi EXACTEMENT pour "guérir" la France ???


Cordialement, Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   14-01-2017 18:08

Epsilon/2 a écrit:

> Arrêtez Olivier la "partition" c'est une des RARES
> chose/truc/etc qui a reculé dans vos "30 dernières
> années
"

Ce n'est pas ce que prévoit Hollande lui même pour les zones de non droit.

Essayez de vous rapprocher prudemment des territoires perdus de la "République", mais évitez d'y aller sans le conseil des riverains. Vous méritez mieux que l'agression physique.


> Bon soyez concret pour une fois : vous préconisez quoi
> EXACTEMENT pour "guérir" la France ???

Vaste programme.

D'abord l'aspect spirituel ou culturel: (on pourrait détailler, ce serait passionnant).

C'est métapolitique comme font: Zemmour, Villiers, et cie...

Gagner les esprits de gauche et de drauche (droite molle) à une alternative similaire à la Russie. Attaquer toujours à droite puisque le complexe est séculaire. Le cerveau droite est en panne en France.


L'aspect politique

Je vais vous faire bondir mais c'est le jeu.

Séparer la loge de l'Etat: obliger les franc maçons à indiquer leur appartenance quand ils sont fonctionnaires de l'Etat. C'est fait dans certains pays. Les seules organisations secrètes tolérables sont les services secrets de l'Etat.

En 1940 on avait saisi les fichiers de la FM, c'était une excellente décision. Dommage que cela se soit fait sous l'occupation ennemie. Une idée qu'il faut relancer. Pétain avait du bon, toute la gauche ou presque votait pour lui. On pourrait d'ailleurs le transférer à Douaumont.

Miam miam.

Le souverainisme comme en Russie ou aux States. Monétaire d'abord, les fonctions régaliennes d'abord. Fillon et Macron n'ont pas les manettes monétaires ils se planteront tous seuls s'ils veulent redresser la balance des paiements. L'Europe fédérale est monétaire, budgétaire et fiscale ou n'est pas. Elle n'est pas, donc Frexit.

ll vaut mieux Le Frexit avec l'Italexit à froid qu'à chaud derrière.

C'est une mise en bouche. Un préalable.


Après on peut redresser mais le préalable est le souverainisme contre le cosmopolitisme. En phase avec Trump, Poutine et les affreux qui émergent.

Bossez un peu au lieu de mettre des images de l'immonde the Donald.

Les français parlent aux français.


Ce sont mes propositions initiales pour guérir, je ne me sens pas seul pour le souverainisme.

Cordialement



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   14-01-2017 21:24

Une zone de non droit n’est pas une « partition » … une zone de non droit est un abandon de l’Etat c’est une faute de la République qu’elle doit réprimer par tous les moyens et en faire une zone de droit commun … la nature a horreur du vide.

Je n’ai pas trop bien compris votre aspect « spirituel ou culturel » ???

Concernant le « politique » :

a) les francs-maçons sont’ils assimilés à une secte une « religion » genre avec gourou … pourquoi les pointer du doigt plutôt qu’un mormon, juif ou autre chrétien … j’ai du mal d’une part à cerner leur influence et d’autre part en quoi consiste exactement cette influence … quoi qu’il en soit ils rentreraient plus dans l’aspect « spirituel ou culturel » que « politique » sachant qu’en tout état de cause le premier aspect a des influences sur le second.

b) laissons Pétain dans sa tombe je suis, et vous le savez bien, Gaulliste.

c) Le terme de « souverainiste » a des relents qcq peu « monarchique » du moins en Europe … j’utiliserais plus le terme de « patriotisme » pour exprimer l’amour de la Patrie … mais je suis pour des alliances de type « Europe » à conditions qu’elles soient maîtrisées/encadrées et obligatoires à l’ensemble des participants … je suis donc pour une monnaie unique (ce que les Anglais ont tj refusés Brexit ou pas) qui s’étend sur les aspects budgétaires/fiscaux voire même une défense commune … la France seule n’a pas les moyens géographique/humains de la Russie, USA et autre Chine.

Les nostalgiques d’une meilleur « avant » car on pouvait dévaluer toutes les 5 secondes … font de grossières erreurs et trompent leur monde.

d) pour ce qui est de la politique que va appliquer Trump c’est a voir jusqu’ou il ira … un repli des USA sur elle-même réduirait à néant des organismes telle que l’OMC, l’ONU et notamment l’OTAN … dans un premier temps cela donnera un coup de fouet à l’Europe pour que le jeu de balance soit plus équitable … mais aller plus loin serait préjudiciable à tous.


Cordialement, Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   15-01-2017 09:13

Epsilon/2 a écrit:

Je n’ai pas trop bien compris votre aspect « spirituel ou culturel » ???


Le culturel et le spirituel sont fondamentaux



Le culturel par exemple consiste à avoir une académie française qui fasse son travail sur le dictionnaire et la grammaire, c'est-à-dire aide à épanouir les intelligences par des règles pour sortir de la confusion. Actuellement c'est du libéralisme mondain. Vous pouvez multiplier les exemples.

Le spirituel s'appuie sur le naturel: Dieu, Famille, Patrie c'est mieux que la trilogie maçonnique abstraite: Liberté, Egalité, Fraternité. C'est tout un programme...

Le spirituel c'est aussi un enseignement vraiment libéré de l'emprise maçonnique: le chèque éducation où les parents choisissent de payer leur école et non l'Etat qui prend et privilégie les structures totalitaires. La droite est de gauche puisqu'elle consolide l'Etatisme maçonnique de l'enseignement. Le hors contrat est la solution avec des parents qui retrouvent leur pouvoir d'achat scolaire.

>
> Concernant le « politique » :
>
> a) les francs-maçons sont’ils assimilés à une secte une «
> religion » genre avec gourou … pourquoi les pointer du doigt
> plutôt qu’un mormon, juif ou autre chrétien … j’ai du mal d’une
> part à cerner leur influence et d’autre part en quoi consiste
> exactement cette influence …

On peut les interdire, mais il est plus prudent d'interdire l'Etat secret au sein de l'Etat. Et donc les obliger à publier leurs listes c'est les neutraliser. Le secret crée un contre pouvoir occulte qui concurrence le secret d'Etat seul légitime. les juifs religieux, les mormons etc... ne prétendent pas au secret et à l'infiltration des structures par une hiérarchie où les subalternes ne savent pas qui commande dans les échelons supérieurs.

La maçonnerie date de 1717 donc 300 ans cette année. La maçonnerie lutte contre les monarchies et le catholicisme depuis cette date au moyen de l'idéologie des lumières qui est une philosophie idéaliste qui hypertrophie l'individualisme contre la loi naturelle. Le relativisme est sa méthode, la vérité suprême de la loge est qu'il n'y a pas de vérité. C'est un subjectivisme total à usage de déconstruction des valeurs dans le but de laisser la place à la religion universelle, syncrétisme des religions en place, avec la république universelle qui se construira sur les décombres des nations. L'immigration de masse a pour but de détruire les nations pour imposer le Nouvel Ordre Mondial si cher à Sarkozy.

L'Europe n'est qu'une étape vers la république universelle. Les juifs talmudiques qui ont une prépotence dans la FM sont de droit suzerains dans les loges. Les goyim n'ont pas accès aux loges juives mais les juifs ont accès aux loges de goyim. Leur objectif est un messianisme charnel. Le messie qu'ils attendent est le peuple juif qui prendra la place de Dieu. C'est une autolâtrie. Evidemment beaucoup de juifs ne partagent pas cette vision dominatrice et trahissent la cause.

Judéo-maçonnerie, car toute la symbolique maçonnique est juive, n'en déplaise à Bernard Antony et autres réactionnaires insuffisants. Mais l'esprit messianique des hauts grades de la maçonnerie est orienté vers la soumission au noachisme en religion et au mondialisme au niveau politique avec la foi dans un messianisme charnel.

D'où les condamnations nombreuses de l'Eglise avant sa domination par la franc-maçonnerie ecclésiastique qui tend à occuper l'Eglise. Je dis bien qui tend.




> c) Le terme de « souverainiste » a des relents qcq peu «
> monarchique » du moins en Europe … j’utiliserais plus le terme
> de « patriotisme » pour exprimer l’amour de la Patrie … mais je
> suis pour des alliances de type « Europe » à conditions
> qu’elles soient maîtrisées/encadrées et obligatoires à
> l’ensemble des participants … je suis donc pour une monnaie
> unique (ce que les Anglais ont tj refusés Brexit ou pas) qui
> s’étend sur les aspects budgétaires/fiscaux voire même une
> défense commune … la France seule n’a pas les moyens
> géographique/humains de la Russie, USA et autre Chine.
>

Il serait plus sage d'avoir une monnaie de réserve commune l'écu en attendant la dislocation inéluctable de la monnaie unique, cheval de Troie du mondialisme cher aux loges.

Car une monnaie unique , implique un gouvernement fédéral de l'Europe ce qui est l'utopie des messianistes. le fédéralisme par étapes aboutit à l'incohérence actuelle où la force centrifuge des états nations vient contrarier les tendances fédéralistes en gestation.

Nier les nations et les transformer de l'interieur par le remplacement de populations aboutit au chaos actuel. Les mondialistes vivent sous la domination d'une utopie maçonnique. l'aspect monétaire n'est qu'un paramètre influent des fonctions régaliennes prises aux nations au profit d'une gouvernement européen en attente du gouvernement mondial avec monnaie mondiale. Il ne s'agit pas de faire une europe forte face aux géants puisqu'elle est ouverte à tous vents mais une europe soumise au mondialisme.


> Les nostalgiques d’une meilleur « avant » car on pouvait
> dévaluer toutes les 5 secondes … font de grossières erreurs et
> trompent leur monde.

Il y a actuellement la couronne norvégienne ou le franc suisse qui sont des monnaies fortes que vous pouvez avoir dans votre diversification de portefeuille avec profit. les mondialistes mentent sur la solidité des monnaies nationales.



>
> d) pour ce qui est de la politique que va appliquer Trump c’est
> a voir jusqu’ou il ira … un repli des USA sur elle-même
> réduirait à néant des organismes telle que l’OMC, l’ONU et
> notamment l’OTAN … dans un premier temps cela donnera un coup
> de fouet à l’Europe pour que le jeu de balance soit plus
> équitable … mais aller plus loin serait préjudiciable à tous.

On peut effectivement supprimer l'OTAN car le pacte de Varsovie a disparu. Et envisager des alliances avec la Russie.

Le protectionnisme et le libre échangisme sont des doctrines complémentaires et non antagonistes. Dialectiser ces notions est une faiblesse d'analyse économique.

Je dirai qu'en économie une doctrine est grosse de la doctrine contraire.

L'honnêteté intellectuelle est de montrer les avantages et inconvénients des doctrines trop systématiques.



Cordialement



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Jean-Marie Brodin 
Date:   15-01-2017 21:44

Olivarus a cérit :

"On peut les interdire, mais il est plus prudent d'interdire l'Etat secret au sein de l'Etat. "

Effectivement, cette demande paraît tout-à-fait légitime, et elle a été faite le plus souvent ... en Angleterre !

Par exemple, sur le site ci-dessous :

http://freemasonrywatch.org/britishmasons.html

On peut lire cette requête émanant du ministère de la défense Britannique :

"The following instruction sets out guidance governing the membership by members of the armed forces of societies such as freemasons: there is no intention or policy to preclude service personnel from membership of any lawful and benevolent organisation. However, involvement in organisations of a secretive nature, such as the freemasons, carries with it the risk of establishing disparate loyalties which may have a destabilising influence on the chain of command, not least by the perception of preferential treatment and undue influence. While membership of such organisations is clearly a matter for the individuals concerned, serving personnel should not encourage or promote membership amongst their colleagues, meetings should not be held on MOD premises, and use should not be made of any MOD property.

Ministry of Defense
United Kingdon
New 2001 Department Policy on Freemasonry in the Military"

C'est-à-dire :

"L'instruction suivante établit les règles concernant l'appartenance de membres des forces armées, à des sociétés telles que les Franc-Maçons : il n'y a pas d'intention ou de politique d'exclusion des personnels appartenant à des organisations caritatives et légales. Cependant, l'implication dans des organisations de nature secrète telles que les francs-maçons porte en elle le risque d'établir des allégeances diverses qui peuvent avoir une influence déstabilisatrice sur la chaîne de commandement, sans compter la possibilité de la perception de différences de traitement et d'influence anormale ... "

Il n'y a donc pas de complotisme à voir un problème dans l'allégeance maçonnique de membres de la structure étatique, il ne s'agit pas non plus d'une obsession récurrente de la "fachosphère", quand ces sont les structures mêmes de l'état Britannique qui posent la question.

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   16-01-2017 08:37

Jean-Marie Brodin a écrit:


> Il n'y a donc pas de complotisme à voir un problème dans
> l'allégeance maçonnique de membres de la structure étatique, il
> ne s'agit pas non plus d'une obsession récurrente de la
> "fachosphère", quand ces sont les structures mêmes de l'état
> Britannique qui posent la question.


C'est tellement vrai que les autorités même maçonnisées aiment bien s'entourer de personnages qui ni de près ni de loin n'appartiennent à la FM parce que cathos ou autres purement professionnels et appartiennent à des sphères où le loyalisme n'est pas secrètement miné par des allégeances occultes inavouées.

Si vous êtes en désaccord avec mon autorité est-ce parce q'une autorité occulte vous y pousse ou votre simple professionnalisme avec une éthique que vous ne m'avez jamais dissimulé?

Dans le premier cas c'est inacceptable car vous mentez sur votre soumission dans l'autre cas vous ne me cachez pas que votre soumission est toujours conditionnée à l'obéissance à la loi divine ou aux régles du métier.

Donc votre ambition ne vient pas que de l'intrigue mais d'une supériorité naturelle.

D'où l'étonnement de certains de voir des non FM au sommet d'une hiérarchie qu'ils croient totalement maçonnisées.


Cela vient contrarier leur préjugé trop ancré.



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   16-01-2017 08:44

Cher Olivier

Nous dire que la trilogie maçonnique est : Liberté, Egalité Fraternité franchement il faut plus que se pincer pour le croire … tout vient d’un brûlot affirmant que Fraternité n’est autre que le sommet de la pyramide exclusivement réservé aux francs Maçon.

Si cela vous chante un article plus sérieux fait mention d’une trilogie : Justice, Maçonnerie et Liberté.

Le thème « Dieu, Famille Patrie » cher à Civitas et autre Salon Beige … est une belle formule qui n’est plus d’usage comme celle de « Travail, Famille Patrie » trop chargée d’histoire des nationalistes et autres fascistes qui comme je l’ai déjà dit : nous avons déjà payé pour voir … laissons donc Dieu au niveau de la sphère privée et ne le remettons plus dans la sphère publique il faut aller de l’avant en améliorant les choses … plutôt que de rêver d’un meilleur passé qui n’a jamais existé comme en tant que « meilleur » dans la réalité.

Très bien votre article sur la Franc-maçonnerie qui m’a obligé de revoir mes classiques :

Au fil du temps la notion même de « Grand Architecte » perd sa signification exclusivement divine … en France c’est sous l’influence du « Grand Orient de France » que l’abandon de la référence à Dieu sera effective en 1877 (ce qui ne date pas de hier) … la laïcité, à ses débuts, sera comme une réponse aux gouvernements appuyés par l’Eglise (qui prônait le retour à la Monarchie) … ceci ira en s’accentuant avec l’avènement de la III ième République : Ecole obligatoire, associations de 1901 et notamment la séparation de l’Eglise et l’Etat (1905).

Quelle est la part réelle des FM dans ces orientations de la République … si en terme de pensée on ne peut les exclure ceci n’aurait pas été possible (et surtout perdurer) sans l’adhésion d’une majorité car c’était dans l’air du temps … nous ne pouvons, par exemple, mettre sur le dos des FM le fait qu’actuellement (disons depuis une vingtaine d’années) nos Eglises sont vides !!!

Quoi qu’il en soit il me semble que depuis Vatican II les relations FM/Eglise sont plus « cordiales » de part et d’autre.

Pour revenir au Front national si le père était résolument contre la FM sa fille elle s’en accommode bien notamment avec Gilbert Collard (initié depuis belle lurette 1960) … et Valérie Le Douguet (mais qui a retourné sa veste pour soutenir Juppé bon affaire à suivre …).


Cordialement, Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   16-01-2017 09:09

Cher Epsilon


Vous pouvez multiplier les sources. Les FM affirment et nient simultanément leurs devises. Votre mentalité catho est aux antipodes de la secte car vous ne pouvez affirmer et nier en même temps ce qui n'est pas le cas des lucifériens.

Même source, mais on peut documenter en sources maçonniques ou antimaçonniques.

Dans sa première proclamation, lancée le 24 février 1848, le Gouvernement Provisoire issu de la troisième Révolution Fran­çaise affiche cette phrase : « La liberté, l'égalité et la fraternité pour principe, le peuple pour devise et mot d'ordre, voilà le gouvernement démocratique que la France se doit à elle-même et que nos efforts sauront lui assurer. » Le lendemain, la République était proclamée et, deux jours plus tard, la devise était née, impri­mée pour la première fois dans l'histoire de France en tête des documents officiels au-dessous de l'exergue REPUBLIQUE FRAN­ÇAISE.
Il en sera toujours ainsi désormais sous la Ile République, la Ille, la IVe et la Ve (21).
Dans le même numéro du Moniteur Universel, le Gouverne­ment Provisoire déclare : « Le drapeau national est le drapeau tricolore, dont les couleurs sont rétablies dans l'ordre qu'avait adopté la République Française ; sur ce drapeau sont écrits ces mots : REPUBLIQUE FRANÇAISE, Liberté, Egalité,' Fraternité, trois mots qui expliquent le sens le plus étendu des doctrines démo­cratiques, dont ce drapeau est le symbole, en même temps que ses couleurs en continuent la tradition. »
Cette idée de tradition est éminemment chère aux Francs- Maçons, et le Gouvernement Provisoire en compte au moins quatre : Louis Blanc, Adolphe Crémieux, Ferdinand Flocon, Louis- Antoine Garnier-Pagès (22). Rien d'étonnant donc à ce qu'ils aient reçu officiellement, à l'Hôtel de Ville de Paris, une députation conduite par le Vénérable frère Bertrand. C'est lui qui, dans sa harangue, semble bien avoir le premier revendiqué l'honneur d'une création dont l'Ordre avait tout lieu d'être fier : « Les Francs- Maçons ont porté de tout temps sur leurs bannières ces mots de liberté, égalité, fraternité. En les retrouvant sur le drapeau de la France, ils saluent le triomphe de leurs principes, et ils s'applau­dissent de pouvoir dire que la patrie tout entière a reçu par vous la consécration maçonnique. »
Et Crémieux répondit : « Dans tous les temps, dans toutes les circonstances, sous l'oppression de la pensée comme sous la tyrannie du pouvoir, la Maçonnerie a répété sans cesse ces mots sublimes : Liberté, Egalité, Fraternité ! »



Si vous les percez à jour par leurs propres citations, ils tortilleront du derrière en disant le contraire par tout un jeu de dérobades.


C'est un esprit qui toujours nie.
*

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   16-01-2017 09:37

Epsilon/2 a écrit:

… laissons donc Dieu au niveau de la sphère privée

Mais Dieu dehors rentre par la fenêtre. L'athéologie politique réclame un principe premier. Le vrai réactionnaire ne se satisfait pas de Travail, famille, patrie trop laic.

"In god we trust" est déjà mieux.



>
> Quoi qu’il en soit il me semble que depuis Vatican II les
> relations FM/Eglise sont plus « cordiales » de part et d’autre.


Il y a le rappel de la condamnation de la FM par le cardinal Ratzinger en 1983.

Mais on peut considérer que la pénétration de la maçonnerie écclésiastique devient dominante à Vatican II. C'est le débat actuel.

D'où l'apostasie actuelle le culte de l'homme des FM prenant progressivement la place du culte de Dieu dans l'Eglise. Liturgie anthropocentrique au lieu de théocentrique, d'où l'interminable interpénétration de deux influences antagonistes.


Dire que tout vient de la FM serait trop simple comme de dire le contraire pour expliquer les églises vides. C'est très complexe.

>
> Pour revenir au Front national si le père était résolument
> contre la FM sa fille elle s’en accommode bien notamment avec
> Gilbert Collard (initié depuis belle lurette 1960) … et Valérie
> Le Douguet (mais qui a retourné sa veste pour soutenir Juppé
> bon affaire à suivre …).

Le FN est républicain donc il porte en interne la faiblesse du pseudo réactionnaire qui fait allégeance à la république.

Je préfèrerai parti de la France, c'est mieux que Mouvement National Républicain de Mégret que j'ai suivi quand JMLP m'agaçait. FN c'est mieux car la république n'est pas dans le mot et donc c'est plus réac.


En fait l'important est de perdre la foi dans les slogans républicains plutôt que de les christianiser puisque certains cathos et non des moindres utilisent la trilogie dans un sens chrétien, c'est un ralliement à la Bête.

Il vaut mieux que la foi républicaine soit morte dans ceux qui s'en réclament par simple réalisme politique. Comme Gorbatchev officiellement communiste qui tue la bête.

Plutôt que d'énerver son public avec un royalisme dont on ne sait comment l'accoucher, on peut être contre révolutionnaire dans le système pour mieux l'imploser.

La FM est mère de la révolution et survit un peu plus au communisme mais l'effondrement de la fille ne peut que tétaniser la mère.


Je jouis de leur désarroi.


Cordialement

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   16-01-2017 10:59

Bonne pioche.


Cordialement, Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   16-01-2017 17:48





Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   16-01-2017 17:57



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   16-01-2017 22:29



Il est fait mention que :

"La triple devise était ainsi universellement établie dans la Maçonnerie française. Universelle, généreuse, mais non point maçonnique d’origine, elle demeure du reste une spécificité maçonnique en France seulement"


Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   17-01-2017 07:19

"Mais non point maçonnique d'origine"

La maçonnerie s'efface souvent en période révolutionnaire. Ils nieront être la cause pour éviter les répressions. C'est une manoeuvre d'évitement.



La dictature des jacobins


La liberté pour les jacobins, la guillotine pour les autres. L'extermination pour la Vendée.

Ce qui est remarquable dans la maçonnerie c'est l'aliénation par la suggestion.

Le levier de la suggestion est très puissant car beaucoup de gens qui ne font pas partie de la maçonnerie répètent leurs slogans sans s'en rendre compte. C'est beaucoup plus efficace que d'agir ouvertement et de se démonétiser par la subversion ouverte.

Par exemple l'antiracisme vient des loges comme l'immigration de masse. Premièrement je favorise l'invasion. Deuxièmement, l'envahi doit être suspecté en permanence de racisme.

Il faut suggérer en permanence à l'envahi qu'il est coupable.

Il faut traiter la victime au gaz incapacitant, pour qu'il se fasse lui-même le complice de sa propre destruction.

Cela va jusqu'aux plus hauts hommes d'Eglise qui sans forcément faire partie d'une loge, répète la suggestion maçonnique, en idiots utiles de la subversion.






les remèdes:


Il faut travailler les points faibles de la maçonnerie:

1) le ridicule et le loufoque des rites.

Un homme intelligent se lasse d'une liturgie sans une théologie qui élève comme dans le catholicisme mais un enfermement dans l'ésotérisme et l'hermétisme de la kabbale avec le fatras juif de rites ridicules orientés vers le satanisme.

2) l'obéissance à des chefs inconnus

Le principe hiérarchique fait que les membres de la loge ignore qui commande au grade supérieur.
Un homme intelligent s'insupporte d'obéir à des maîtres qu'il ignore et ne peut admirer.

3) la corruption

Le membre de la loge y vient souvent par intérêt et se trouve donc la cible facile de la corruption qui est la tare la plus importante des loges. Ils se tiennent dans l'obéissance par peur de la justice et n'en finissent jamais de traîner des affaires sordides. La corruption des moeurs est le fruit de cette attitude, ils finissent gras et adipeux esclaves de leurs passions, véritables caricatures bestiales de l'humanité. La bienfaisance affichée est en contraste permanent avec leur comportement. Un homme intelligent se lasse de ce genre de relations hypocrites.

4) les querelles de clans, les rivalités et purges

"Les religions divisent, la maçonnerie unit". Slogan maçonnique aux antipodes de la réalité vécue par le maçon. Le membre de la loge voit l'inverse des slogans toute sa vie et finit par se lasser de l'hypocrisie.

La Révolution provoque la division des maçons puisqu'ils organisent des tueries interminables jusque dans leurs propres rangs.



5) le relativisme suicidaire

La vérité est le bien propre de l'intelligence, mûrir c'est vivre de certitudes chèrement acquises. Le maçon est un esprit faible qui est la proie facile de l'idéologie avec ses retournements en fonction des intérêts qui lui sont extérieurs.

Les résultats sont sordides et repoussants: contraception, avortement, divorce, union libre, mariage inverti, drogues en vente libre. De la boue et du sang.

Le résultat est le désespoir face à la souffrance et à la mort qui sont les marques communes de notre destinée. Ayant effacé tout le surnaturel de la vie spirituelle des hommes, il reste un vide terrible à combler et une âme dépravée face à l'éternité.


"L'esprit de la maçonnerie, c'est l'esprit du judaisme dans ses croyances les plus fondamentales; ce sont ses idées, c'est son language. C'est presque son organisation (Vérité israëlite, 1861, tV p 74).



Message modifié (17-01-2017 07:36)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   17-01-2017 10:16

Cher Olivier

Je ne sais quoi répondre à vos « remèdes » !!!

Il faut quand même placer la FM au niveau des sectes est-ce déjà le cas comme les Témoins de Jéhovah et autre Rose Croix … dans ma jeunesse j’ai fait les premières démarches pour être Rosicrucien c’était, entre autre, ma « période mai 68 !!! » … puis j’ai voyagé et laisser mes anciens baguages derrière moi … pourquoi les Roses Croix : justement à cause/grâce à leur ésotérisme/symbolisme Egyptien qui était dans l’air du temps.

En France la FM comporte moins de 200.000 membres répartis entre environ une dizaine de loges … donc en matière de « nuisance » c’est quand même pas grand-chose … en matière d’influence et donc, comme vous le suggérer, de « manipulation » de cerveaux/idées cela peut-être effectivement important … mais il faut se poser la question à savoir s’ils ne disent, dans un bon nombre de cas, tout haut ce que le peuple, du moins la majorité, pense tous bas ???


Cordialement, Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Jean-Marie Brodin 
Date:   22-01-2017 23:16

1,5 millions de participants aux primaires du PS contre 4,5 pour celles du LR !
Et Hamon devant Valls. Le PS va suivre le chemin du Pasok.

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Delaporte 
Date:   24-01-2017 17:30

Chers amis,

En fait, le PS est revenu à sa place naturelle qu'il n'aurait jamais dû quitter, celle d'avant Mitterrand : un parti d'opposition d'environ 10 %. Le temps de Defferre, de la SFIO et de ses innombrables divisions au nom de l'unité. La page Mitterrand est définitivement tournée ; le dernier chapitre fut le plus rasoir.

Cordialement

L'animateur

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Jean-Marie Brodin 
Date:   25-01-2017 22:15

Hamon a quelque chose en commun avec le gars qui avait réussi à obtenir le poste de commandant du Titanic

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   26-01-2017 07:20

Il respire l'ennui pesant des bavards irréalistes.

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   26-01-2017 07:53

Bof les deux se valls ;-))


Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   26-01-2017 09:32

Hamon pour le revenu universel. Fillon contre mais pour le revenu très discret.





Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   26-01-2017 09:58

Fillon en Août (visant Sarkozy):

« Qui imagine un seul instant le général de Gaulle mis en examen ? […] Il ne sert à rien de parler d’autorité quand on n’est pas soi-même irréprochable. […] Avoir une haute idée de la politique signifie que ceux qui briguent la confiance des Français doivent en être dignes. Ceux qui ne respectent pas les lois de la République ne devraient pas pouvoir se présenter devant les électeurs. »



Cette campagne devient intéressante.

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   26-01-2017 11:05



Beaucoup de blabla comme d'hab !!!


Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   26-01-2017 21:57

Même le clown du Brexit retourne sa veste ... après prés de 350.000 morts !!!


Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   28-01-2017 18:31





Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Jean-Marie Brodin 
Date:   31-01-2017 23:46

Delaporte a écrit:

> Chers amis,
>
> En fait, le PS est revenu à sa place naturelle qu'il n'aurait
> jamais dû quitter, celle d'avant Mitterrand : un parti
> d'opposition d'environ 10 %. Le temps de Defferre, de la SFIO
> et de ses innombrables divisions au nom de l'unité. La page
> Mitterrand est définitivement tournée ; le dernier chapitre fut
> le plus rasoir.
>
> Cordialement
>

Effectivement, le virage de 1983 de Mitterrand, qui avait entraîné toute la gauche (ou presque) derrière le PS vers le libéralisme a amené aujourd'hui à l'éclatement de ce parti, entre une aile qui continue dans cette voie, incarnée par Macron, et un électorat qui veut revenir vers la gauche traditionnelle, et qui est plus ou moins incarnée par Mélenchon et Hamon. Je dis plus ou moins, car je ne suis pas sûr du tout que ces deux personnages soient dignes de confiance, et ne trahissent pas leur électorat comme l'a fait Hollande il y a 5 ans.

Cordialement

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Alcor 
Date:   01-02-2017 09:34

Tiens, je viens de trouver la chanson de campagne de FF:

Bidon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Jean-Marie Brodin 
Date:   02-02-2017 22:02

emploi fictifs ... emplois fictifs ... Et Hollande, il n'a pas eu un emploi plus que fictif, pendant 5 ans ?

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   02-02-2017 22:33

Bon tout cela est d'une "tristesse" stupéfiante ... comment un mec (un de plus) puisse rémunérer sa femme (même si ce n'est pas fictif) à des sommes tellement astronomique (qui de plus sont payées par le contribuable) ... et que tout cela lui semble "normal" !!!

C'est dire si toute la classe "politique" (voire les fonctionnaires dans leur ensemble) sont vraiment encore à l'ère antédiluvien ... il est grand temps que le déluge nivèle tout.

Dommage il n'avait l'air "honnête" ... et s'il lui reste encore un brin d'honnétété qu'il se retire et laisse la place à Juppé ... plutôt que de chercher "qui a vendu la mèche" !!!



Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Jean-Marie Brodin 
Date:   02-02-2017 23:38

Lisez ou relisez le fil d'Olivarus "sortir de la domination financière de l'oligarchie".

Ces sommes sont "astronomiques" pour vous et moi, mais justement pas dans la France du haut où 500.000 €, c'est juste de l'argent de poche. Il est évident que des politiques qui sont habitués à voir l'état s'endetter à des hauteurs de milliers de milliards, et à n'avoir strictement aucune considération pour l'argent dès qu'il est public, perdent le sens des réalités.

je me souviens encore de Mitterrand répondant à un jeune qui réclamait plusieurs milliards "pour l'école", lors de manifestations étudiantes : "bien sûr, vous les aurez, enfin, qu'est-ce que c'est un milliard ?". Pas compliqué, il avait inventé l'endettement sans frontière.

Le retour vers le réel, c'est d'abord l'obligation pour les dirigeants d'équilibrer le budget de l'état. Les politiques ne remettront pas les pieds sur Terre tant qu'ils vivront dans un monde virtuel, tant qu'ils pourront satisfaire toutes les revendications, et résoudre tous les problèmes en endettant l'état, c'est-à-dire, en créant de la monnaie factice.

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   03-02-2017 06:46

Epsilon/2 a écrit:

"s'il lui reste encore un brin d'honnêteté qu'il se retire et laisse la place à Juppé"


Source wiki:

Article détaillé : Affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris.

En 1999, Alain Juppé est mis en examen pour « abus de confiance, recel d'abus de biens sociaux, et prise illégale d'intérêt » pour des faits commis en tant que secrétaire général du Rassemblement pour la République et maire adjoint de Paris aux finances, de 1983 à 1995. Il est considéré comme un élément clé d'un système de financement occulte d'emplois au sein du RPR financés par la mairie de Paris et des entreprises désireuses de passer des contrats publics (sa secrétaire personnelle au RPR fut elle-même rémunérée par une entreprise, le groupe immobilier Ségur, puis par la ville de Paris).

Son procès pour prise illégale d'intérêts s'ouvre le 29 septembre 2003. Alain Juppé y affirme avoir pris connaissance du système d'emplois fictifs en 1993. Le 30 janvier 2004, il est condamné par le tribunal correctionnel de Nanterre à 18 mois de prison avec sursis et à une peine de dix ans d'inéligibilité. Le tribunal juge notamment qu'Alain Juppé a « délibérément recouru à des arrangements illégaux » pour favoriser l'action du RPR, que la nature des faits était « contraire à la volonté générale exprimée par la loi » et qu'il avait ainsi « trompé la confiance du peuple souverain ». La présidente du tribunal exige l'inscription de cette condamnation à son casier judiciaire.

L'appel interjeté par Alain Juppé immédiatement après sa condamnation a pour effet de suspendre l’application de cette décision jusqu'à l'arrêt de la cour d'appel de Versailles. Le 1er décembre 2004, celle-ci réduit la condamnation à 14 mois de prison avec sursis et un an d'inéligibilité alors que le parquet préconisait une peine plus lourde. Pour ce faire, elle déroge à une loi votée en 1995 par la majorité RPR-UDF ayant conduit à une lourde condamnation d'Alain Juppé en première instance : de façon inédite, la cour d'appel n'applique pas cette automaticité légale et fixe elle-même la durée de l'inéligibilité en faisant usage de l'article 432-17 du code pénal relatif aux peines complémentaires. Elle indique notamment :

« Il est regrettable qu'au moment où le législateur prenait conscience de la nécessité de mettre fin à des pratiques délictueuses qui existaient à l'occasion du financement des partis politiques, M. Juppé n'ait pas appliqué à son propre parti les règles qu’il avait votées au Parlement. Il est également regrettable que M. Juppé, dont les qualités intellectuelles sont unanimement reconnues, n’ait pas cru devoir assumer devant la justice l'ensemble de ses responsabilités pénales et ait maintenu la négation de faits avérés. Toutefois, M. Juppé s'est consacré pendant de nombreuses années au service de l’État, n’a tiré aucun enrichissement personnel de ces infractions commises au bénéfice de l'ensemble des membres de son parti, dont il ne doit pas être le bouc émissaire. »


Alors que les journalistes soulignent ses agissements en tant que secrétaire général du RPR et adjoint aux finances à la mairie de Paris, une partie d'entre eux estiment qu'Alain Juppé « paye » pour Jacques Chirac, qui sera condamné à deux ans de prison avec sursis dans cette affaire en 2011. D'autres médias soulignent l'arrogance d'Alain Juppé durant ses deux procès. Celui-ci renonce alors à se pourvoir en cassation et démissionne de ses mandats de maire de Bordeaux et de président de la communauté urbaine.


Cordialement

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   03-02-2017 06:57

Cadavres exquis:

la vengeance d'une brune

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Alcor 
Date:   03-02-2017 11:13

Le coup du complot oligarchique contre Fillon est une vaste blague.

Rappelons le profil du candidat:

« Moi, je suis le seul à droite à avoir une expérience présidentielle, j'ai du sens politique, de la volonté et des couilles. Et, tout ça, c'est ce que réclament les électeurs de la primaire. Ce n'est pas papy Juppé, bébé Bruno ou l'autre eunuque (Fillon, donc) qui vont en être capables. » (dixit Sarkozy)

« très remonté contre "l'absence de dimension sociale" du projet de François Fillon, Christian Estrosi s'en est ouvert très crument à Nicolas Sarkozy : "il va falloir le prendre par les couilles pour le faire bouger". Ce à quoi l'ex-président lui a répondu en des termes non moins virils : "le problème, c'est qu'il n'en a pas. »

« Monsieur Fillon a fait une belle percée avec dans son sillage des gens comme Monsieur Retailleau. N’est-ce pas un petit peu, votre ligne de pensée, celle que vous avez semé par le passé, qui pourrait arriver au pouvoir au printemps prochain ?

Philippe de Villiers : Connaissant les deux hommes, connaissant leur passé, connaissant la pente de leur caractère, je pense que c’est une gigantesque imposture. Ces gens -là prennent des idées auxquelles ils n’ont jamais cru, qui les ont portés là où ils sont, pour mieux les trahir ensuite lorsqu’ils seront au pouvoir. »

« Philippe de Villiers : « Absolument, c’est pas forcément un complot, ils ont pas besoin de comploter : ils ont le pouvoir. Ce que m’a dit un jour François Fillon. Je lui ai dit un jour mais pourquoi tu vas au groupe Bilderberg – parce qu’il a été agréé au groupe Bilderberg, le même que son ami Alain Juppé l’année d’après. Dans l’Évangile on dit faut pas mettre la lumière sous le boisseau, ça vaut pour la franc-maçonnerie aussi, pourquoi ils se cachent ces gens-là, pourquoi ils se cachent ?

Il m’a répondu – incroyable la réponse – il m’a répondu “que veux-tu, c’est eux qui nous gouvernent”. Donc en fait le groupe Bilderberg, la Trilatérale, ça existe. Alors, la différence entre moi et beaucoup d’autres c’est que beaucoup de gens disent “ah, c’est le complot, la conspiration mondiale” ! Non, non : ils ont le pouvoir. Et là ils parlaient de quoi ? C’est pas une conversation, là, ils disaient “voilà les objectifs”. »

Lâche, traître et soumis aux lobbies, non mais sérieusement vous croyez que ce genre d’individu fait peur à l’oligarchie ?

D’ailleurs le système l’a soumis à la question sur le meurtre de l’enfant intra utero et il a été particulièrement ignoble, en dessous de tout, gage de sa soumission totale aux puissances des ténèbres.

Et puis comment expliquer que le Huffington Post, qui n’arrête pas d’aboyer que Trump va être destitué, le défende ? :

« François Fillon n'est pas coupable

Combien de temps va-t-on continuer à jouer les vierges effarouchées?

(…)De même, inutile d'entonner plus longtemps la complainte du "tous pourris". Dans un système où le but du jeu est d'en profiter un maximum, il n'est pas étonnant que nombre d'élus franchissent la frontière de la légalité. D'autant moins que la punition étant rare, le sentiment d'impunité ne peut que prévaloir.

Autrement dit, François Fillon n'est pas fondamentalement coupable »

Réfléchissez un moment : un journal qui crache sur Trump et le FN et les populistes, mais qui défend Fillon, il faut vous faire un dessin ?

Non, vraiment ce genre de mec l’oligarchie le met au pas en deux temps, trois mouvements, strictement rien à craindre d’un gus comme lui.

Certes l’oligarchie lui préfère Juppé et maintenant Macron, mais il ne s’agit que de choix préférentiels, rien de plus.

En revanche le libéralisme de Fillon a hérissé le poil, non pas de la gauche des bobos et de la droite boursière, qui s’accommodent fort bien des principes libre-échangistes et mondialistes, mais de la gauche du travail et de la droite des valeurs, pour lesquelles libéralisme rime avec casse sociale et destruction des nations.

Et là vous avez la mémoire courte, parce que qu’est-ce qu’a fait Fillon le 17 janvier dernier ? Il a intronisé Nathalie Kosciusko-Morizet pour lui succéder dans sa circonscription,

«Voilà une drôle de personnalité qui va d'échec en échec, de parachutage en parachutage, de trahison en trahison, même vis-à-vis de François Fillon qu'elle a traité de mysogine et de sexiste et c'est cette personne qu'il récompense! Quel signal! Voilà ce qui écœure les Français!», a-t-elle lâché jeudi dans Le Parisien. » (Rachida Dati)

L’horreur absolue, choisir une bobo dégueulasse, alors que ce type ne doit sa victoire contre Ali Juppé, que grâce aux voix de la droite nationale, eh vous croyez que cela allait passer comme ça ? Le 17 janvier en fait il a fait un bras d’honneur à ses électeurs, il leur a bien fait comprendre qu’ils s’étaient fait enfler, et qu’ils allaient continuer de se faire enfler, et vous vous croyez que ça allait continuer comme si de rien n’était ? Ben tiens, on défouraille et feu à volonté jusqu’à ce que le traître soit à terre. Bien fait pour sa gueule.

Il a pris ses électeurs pour des cons, mais c’est lui le con dans l’histoire, il s’est foutu tout seul dans le pétrin. Et puis il faut voir la moralité de l’histoire : Monsieur, qui revenait chaque week-end dans son château sarthois, en jet privé (35000 euros pour couvrir 250 bornes) au frais de la princesse, et qui en plus donnait dans le népotisme et l’emploi de complaisance, eh bien Monsieur avait tout de même l’outrecuidance de vouloir faire suivre une cure d’austérité à la France : salauds de pauvres ils bouffent trop, on va leur serrer la ceinture ! Non mais faut arrêter, trop c’est trop…

Lâche, traître, soumis aux lobbies, et même pas malin : Sarko était beaucoup plus malin, jamais il n’aurait commis ce genre d’impair…

Enfin une partie de la droite nationale et dans une moindre mesure de la gauche du travail, a fantasmé sur lui, mais ce n’est que du fantasme : l’objet de leur fantasme n’était pas dans la réalité à la hauteur de leur espérance.

Cela tient au fait que beaucoup ont oublié que la vertu instrumentale est une vertu passagère, et que sitôt que la cause principale ne meut plus la cause instrumentale, celle-ci perd sa vertu : Fillon a été le Panzerfaust manipulé avec habileté par la droite nationale, pour abattre le candidat cosmopolite, mais le Panzerfaust c’est du one-shot, après faut le jeter et se mettre à couvert, faut pas l’idolâtrer surtout pas…

« La vertu instrumentale est une perfection reçue par mode de motion, comme un principe d'action haussant l'agent jusqu'à un effet plus parfait que lui, disproportionné à ses forces naturelles. Son caractère essentiel est d'être donné uniquement en vue de l'action supérieure et, normalement, au moment de cette action; et en ce sens on l'appelle aussi «vertu passagère» pour l'opposer à la vertu propre qui est permanente; mais ce caractère d'être transitoire dans le temps n'est pas aussi essentiel que d'être une motion vers un effet supérieur »



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   03-02-2017 11:43

Alcor a écrit:

> Le coup du complot oligarchique contre Fillon est une vaste
> blague.


Tout à fait


L'oligarchie joue gagnant/gagnant, deux fausses alternatives.

Macron ou Fillon.


Pas Gagnant/ perdant

Macron/Le Pen.


C'est trop dangereux, surtout en plein effet Trump.



Serges Dassault va jusqu'à dire à Fillon de maintenir sa candidature même s'il est mis en examen. L'oligarque montre son museau.


regarde ! moi je m'en fous



Message modifié (03-02-2017 11:50)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Alcor 
Date:   03-02-2017 15:44

Cher Olivarus,

Nous vivons en pleine illusion messianique, tout comme ces juifs de l’époque du Christ, qui attendaient un messie politique pour les libérer du joug de l’empire romain et restaurer la grandeur d’Israël.

Résultat : le vrai messie ils l’ont complètement loupé, leur peuple s’est fait mettre en pièce sous Titus (siège de Jérusalem en 70, massacres de masse etc…) et puis ils ont été finalement dispersés aux quatre coins du monde. Un échec total.

Finalement qu’est-on en droit d’attendre lorsqu’on s’est détourné massivement du vrai Dieu, de son culte et de sa loi, mais rien, rien du tout. Le clergé pourrait bien multiplier les processions et rogations, cela n’inclinerait pas pour autant Dieu à bénir l’abomination. On vit une époque d’une débilité incroyable : on choisit une voie contre-nature et par-dessus le marché on voudrait que Dieu nous bénisse sur ce chemin de perdition, n’importe quoi, préparez-vous plutôt à récolter des fruits de colère et de malédiction.

« ils ont forniqué avec leurs idoles et sont allés jusqu'à leur faire passer en pâture leurs fils qui m’étaient nés" (Ézéchiel 23, 37). »

« Et comme ils ne se sont pas souciés de bien connaître Dieu, Dieu les a livrés à leur sens pervers pour faire ce qui ne convient pas » (Saint Paul)

Cela me fait penser aussi au Général Boulanger, vous savez le matamore acclamé par des foules en liesse, et qui devait restaurer la grandeur de la France : tout le monde espérait qu’il soulevât l’armée et le peuple pour dans un grand élan patriotique prendre le pouvoir et ainsi sauver la France de tous ses ennemis. Vous savez ce qu’il a fait ? Il a fui en Belgique et s’est tiré une balle dans la tête sur la tombe de sa maîtresse.

Voilà le type de messie auquel nous avons droit aujourd’hui, rien d’étonnant…

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Jean-Marie Brodin 
Date:   04-02-2017 13:23

De toutes façons, Fillon n'est pas prêt à servir de bouc émissaire !

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Jean-Marie Brodin 
Date:   04-02-2017 16:58

A Alcor :

Le problème, c'est que, que ça vous plaise ou non, en mai prochain, la France aura un nouveau président.

Vous voulez qui ?

Macron ?
Hamon ?
Mélenchon ?


Ou ça vous est indifférent ?

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   05-02-2017 09:25

Jean-Marie Brodin a écrit:


> Le problème, c'est que, que ça vous plaise ou non, en mai
> prochain, la France aura un nouveau président.


La zone d'occupation mondialiste de l'ex-France aura son duo désigné de préférence par l'oligarchie.

Le duel idéal serait Hamon-Macron.

Le grand remplacement accéléré y compris dans les candidats présélectionnés.


La République universelle ne cache pas trop ses desseins.

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Jean-Marie Brodin 
Date:   05-02-2017 12:42

La candidature Fillon est la seule qui aurait pu éviter au pays de rentrer dans une phase de fortes turbulences.

Il ne faut pas oublier les législatives après les présidentielles...

Ce n'est pas pour rien que la médiacratie tire à boulets rouges sur ce candidat-là.

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   05-02-2017 13:13

Du système de domination:

"Cependant, dans le cas d'un renoncement de la part du candidat, l'homme qui, selon les sondés par l'Ifop, serait le plus à même de le remplacer n'est autre que Xavier Bertrand. Il est plébiscité par 39 % des sondés, suivi par François Baroin (38 %). Un chiffre qui monte même à 59 % chez les sympathisants de droite."

Ouf deux maçons !

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Alcor 
Date:   06-02-2017 12:26

Cher Jean-Marie,

Je ne veux aucun de ces zèbres contre-nature, le Fillon et la Le Pen (d’ailleurs c’est Madame Chauffroy) inclus.

Alors je vous explique :

Lorsque vous allez voter, vous commettez deux actes :

- Le premier est de participer à des élections organisées par le régime, en l’occurrence et en France la république, ou plutôt « cette République ».

- Le second est d’accorder votre pouvoir à un candidat.

Donc il faut bien réfléchir à ces deux actes : le premier cautionne le régime, le second cautionne un candidat.

Pour le premier acte c’est relativement simple : Oui je cautionne le régime en participant aux élections qu’il organise, ou Non je réprouve le régime en boycottant ses élections.

Pour le deuxième acte c’est plus compliqué : en effet lorsque vous accordez votre pouvoir à quelqu’un, soit vous lui signez un chèque en blanc, c’est-à-dire que vous lui accordez votre pouvoir pour qu’il en fasse ce qu’il veut, c’est le cas de la pleine et entière confiance, soit vous lui communiquez votre pouvoir mais avec des instructions plus ou moins précises, qui parfois contredisent ses intentions. Ainsi lors d’une assemblée générale, un copropriétaire peut donner son pouvoir à un représentant, mais en notifiant expressément son choix pour chaque résolution. Par exemple vous pourriez avoir la possibilité de dire : tiens Fillon prend mon pouvoir et fais en ce que bon te plaît, ou tiens Fillon prend mon pouvoir, mais en tenant compte du fait que je réprouve absolument la loi Veil et Taubira, que je réprouve le libéralisme, par contre que j’approuve une politique pro-russe. Et, en supposant que le représentant soit tenu de suivre les instructions des représentés, il devrait, par exemple, abolir la loi Veil et Taubira, non pas parce qu’à titre personnel il est contre, mais parce qu’il a été élu avec une majorité de pouvoirs sur lesquels étaient mentionnés : « Fillon, tu abroges la loi Veil et Taubira ».

Il se trouve que le régime actuel ne reconnaît qu’un seul type de pouvoir, le pouvoir plénier : lorsque vous donnez votre pouvoir à un candidat celui-ci peut en faire absolument ce qu’il veut, il peut même le retourner contre vous…

Donc la problématique est la suivante : avant de donner mon pouvoir à un candidat je dois me poser la question : est-ce que, ce que j’approuve en ce candidat, l’emporte sur ce que je réprouve en lui ? Si oui alors ce candidat est de mon point de vue éligible, sinon il dégage. Ensuite je compare les candidats éligibles entre eux, pour déterminer celui que j’approuve le plus.

Alors faisons l’exercice : en Fillon, j’approuve la politique pro-russe et je peux à la rigueur accepter une certaine dose de libéralisme, mais je réprouve absolument sa politique contre-nature sur le meurtre de l’enfant à naître. (pour rappel : « J'ai voté tous les textes qui voulaient améliorer l'accès pour les femmes à l'IVG, y compris le dernier qui était proposé par la gauche. Faire planer un doute, c'est inqualifiable » dixit Fillon). Alors, certes la politique pro-russe c’est bien sympathique, mais le respect de la loi naturelle , et notamment le respect de la vie innocente, de la chair de sa chair est bien plus fondamental. Tous les analystes sérieux que j’ai pu entendre, clercs ou laïcs (dernier en date : Mgr Fellay), le disent, outre l’horreur de tuer des vies innocentes, nous allons vers l’extinction de la société, vers une « dissociété » pour reprendre le terme de Mgr Fellay, car bien évidemment qu’une société sans familles, sans enfants, avec un ersatz de peuplement, avec des lois contre-nature qui la détruisent de l’intérieur, est une société qui d’abord vieillit, puis meurt. Donc pour cette raison, ce que je réprouve en Fillon est bien plus grand que ce que j’approuve en lui. Et donc je ne lui accorderai pas mon pouvoir.

De même pour Le Pen (Madame Chauffroy), j’approuve son souverainisme, sa défiance vis-à-vis de la haute-finance etc.., mais je réprouve ses orientations politiques contre-nature. Je réprouve plus l’avorteuse copine des sodomites, que je n’approuve la souverainiste ennemie du système. Et là encore tous les analystes sérieux ont noté la dérive du FN, dérive vers le système qu’il prétend combattre. Donc je n’octroierai point mon pouvoir à Madame Chauffroy.

En conclusion, pour cette élection, cela ne vaut pas le coup de voter, car la réprobation l’emporte très largement sur l’approbation.

Je vous donne un exemple où j’aurais pu voter. Supposons un instant que le programme du FN ait été le même que celui des années 80-90 (du temps où il y avait une forte composante chrétienne), avec un point non-négociable : respect de la vie innocente de la conception jusqu’à son terme naturel. À ce moment-là je vote pour donner mon pouvoir au FN, ce qui signifie que je participe aux élections organisées par le régime, donc que je cautionne le régime et que je cautionne également tout ce qui me déplaît au FN. Alors certes cautionner le régime et cautionner ce qui me déplaît au FN est gênant, mais il faut faire ces concessions car la restauration de la loi naturelle est une question de vie ou de mort, aussi bien pour l’individu que pour la société, cela l’emporte sur toute autre considération.

Mais aujourd’hui ça ne vaut pas le coup : cautionner le régime en place et cautionner des avorteurs pour quel objectif ? pour des objectifs accessoires alors que les œuvres contre-nature de destruction de l’individu et de la société vont se poursuivre, non ça ne vaut pas le coup, ce serait sacrifier l’essentiel pour l’accessoire.

Il ne faudrait pas croire (ce que cherche à faire croire le régime) que l’abstention est un acte neutre ou un acte de négligence, car l’abstention , en tant que boycott des élections du régime, est très lourde de signification, et c’est d’ailleurs pour cela qu’elle effraie à ce point tous les politiques et journalistes : lors d’une soirée électorale c’est la première chose regardée et commentée. Si un jour on arrive à 80% d’abstention le régime perd sa légitimité, il s’effondre. S’abstenir c’est plus que voter blanc : celui qui vote blanc, cautionne le régime, mais refuse de cautionner les candidats, celui qui s’abstient, refuse de cautionner le régime et les candidats.

Et aujourd’hui il paraît évident que le régime, après la destruction du catholicisme et de la vocation spéciale de la France, en validant la destruction de l’ordre social et naturel, est allé beaucoup trop loin, tout comme les candidats qui s’inscrivent dans cette destruction de notre société, de nos familles et de nos individualités. Ce n’est plus possible, ils sont allés trop loin, nous ne pouvons plus les cautionner en leur donnant nos pouvoirs. Donner son pouvoir est une chose grave, qui engage notre responsabilité, et en ce qui me concerne je ne donnerai pas mon pouvoir à des individus abominables, n’ayant aucun respect pour la vie innocente et le bien commun, il est hors de question de sacrifier la vie et la société pour je ne sais quelle obscure combinaison politicienne, qui, d’ailleurs n’aura pour seul effet que de cautionner le régime et ses sbires, sans pour autant parvenir au but escompté. (y a qu’à voir toutes les contorsions politiciennes du vote catho et son lamentable échec). Enfin bref je ne vais pas faire un chèque en blanc à des saloperies pareilles, pour un gain minable en regard d’une perte effroyable.

Pour paraphraser Jérôme Bourbon : ce coup-ci je n’irai point urner, et merde au régime et merde à tous les connards du 1er et second tour.



Message modifié (06-02-2017 12:30)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   06-02-2017 17:36





Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   07-02-2017 07:06

Tout est dit.

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Stagire 
Date:   07-02-2017 18:46

Cher Olivarus,

> Tout est dit.

Mais, l'avenir de la France est sombre ;-)

Ce n'est mieux ni au Québec ni au Canada ;-))

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Jean-Marie Brodin 
Date:   07-02-2017 19:37

Un directeur de grand groupe gagne un million d'euros par mois --> pas de pb

Un politique gagne 1 million en quinze ans --> Scandale

Moralité : la France vaut moins que Renault ou que Vivendi.


Le Canard fait la pluie et le beau-temps, et c'est nous qui sommes enchaînés.

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   07-02-2017 21:20

Cher JM

Je m'en tape qu'un chef "de grand groupe" gagne des centaine de millions même c'est un pb PRIVE à voir avec les actionnaires ... mais qu'un homme "politique" gagne, déjà plus que moi, et à fortiori "un million par an" c'est un pb PUBLIC c'est avec MON argent (impôt) que l'on paye tous ces zèbres ... il est plus que grand temps, autant "profiter" de l'affaire Fillon, que le ménage soit fait et que le "respect" aux VÉRITABLES contribuables (car moins de 50% des Français payent l’impôt sur le revenu !!!) soient plus que reconnu ... raz le bol mxxxx et tant pis que cela tombe sur Fillon il n'a qu'à dénoncer une pratique scandaleuse qui malheureusement est courante en France !!!

Et SVP laisser Vivendi ... pas touche je suis actionnaire :-))


Cordialement, Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Jean-Marie Brodin 
Date:   07-02-2017 23:13

Le respect aux contribuables aurait consisté à gérer le budget de l'état, et à ne pas le laisser s'endetter à 100% du PIB, parce que les intérêts de la dette, c'est 80 milliards d'euros (relisez le débat d'Olivarus) par an de vos impôts, directs et indirects. Et quand vous aurez Hamon, avec un salaire de 850€ sans bosser, je vous laisse faire le calcul.

Et la dette, ce sont essentiellement les années Mitterrand (de 11% à 65% en 14 ans).

Dans ce système de domination financière, ceux qui sont au sommet désignent à la vindicte populaire des gens qui gagnent des milliers de fois moins qu'eux, et les pigeons s'en prennent à ces derniers, et laissent les premiers bien tranquilles ...

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   08-02-2017 10:48

Jean-Marie Brodin a écrit:


> Et la dette, ce sont essentiellement les années Mitterrand (de
> 11% à 65% en 14 ans).


La dette sous Sarkozy président et Fillon premier ministre a augmentée de 500 milliards d'euros en gros. Avec l'excuse invoquée de la crise de 2008 qui a poussée à la fuite en avant pour éviter le blocage de l'économie.

Ils ne veulent pas voir que les intérêts de la dette sont au profit d'une oligarchie bancaire qui vole la richesse commune et ne justifie pas ses intérêts par une valeur ajoutée réelle. Tant que le vol est au sommet de l'Etat la crise ne fera qu'empirer.


Je dirai que les conflits ne dureraient pas si longtemps si les torts n'étaient que d'un seul côté.

Ils veulent le pouvoir mais sans tous les attributs de la souveraineté par européisme. C'est une vocation à souffrir d'impuissance. C'est une impasse car soit on a une Europe fédérale et il faut en tirer toutes les conséquences sur les transferts entre pays riches et pays pauvres au sein de l'union avec un sentiment patriotique européen à générer qui puisse assoir la solidarité collective malgré les différences historiques , linguistiques et autres. Soit on a une Europe des nations et les nations veulent des souverains libres sur le plan monétaire, budgétaire et diplomatique et alors l'Euro ne peut être maintenu que comme monnaie de réserve avec des monnaies nationales pour que les nations ne soient pas impuissantes dans leur gestion courante.

Votez Fillon et Macron c'est voter Impuissance car l'Europe fédérale ne fait pas consensus. Je ne leur souhaite pas de gérer dans l'impuissance.

Voter souverainiste est la porte de sortie obligatoire qui se fera par la force des choses avec ou sans vote; mais il vaudrait mieux le faire à froid calmement qu'à chaud dans un chaos international dû à l'inéluctable force centrifuge entre les Etats.

Il reste à convaincre ceux qui ont rêvé d'une Europe supranationale avec des arguments qu'ils acceptent progressivement malgré la propagande mensongère du système oligarchique qui contrôle les médias.

Autant dire que le principe de réalité rattrapera tout le monde de gré ou de force.


Je ne soutiendrai pas les européistes et mondialistes par pitié pour eux, car les peuples ne supporteront pas indéfiniment des impuissants.

Le retour de flamme peut être sanglant.

Il faut prendre parti bravement.

Cordialement



Message modifié (08-02-2017 10:50)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   08-02-2017 11:08

OK la dette MAIS :

a) avec des taux pratiquement négatif (ce qui est en train de changer) c'est pas si grave que cela,

b) ramener au PIB c'est le Japon qui est premier et de très loin ... la France arrive même après les USA,

c) le pb de la France c'est que l'on la compare à l'Allemagne.

Donc si la dette est effectivement un problème c'est du ressort de la gestion d'un pays et non d'un scandale de surpayer les fonctionnaires et maintenant leur famille ... c'est quand même un comble d'avoir supprimer (et encore) le cumul des mandats pour que ces monsieurs/dames se retournent pour "utiliser" leur famille comme source de revenu.

Moralité : Diminuer le nombre des fonctionnaire, limiter le salaire des fonctionnaires, interdire le cumul et interdire l'embauche (au frais du contribuable) d'un membre de sa famille.


Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   08-02-2017 12:16

Epsilon/2 a écrit:

> OK la dette MAIS :
>
> a) avec des taux pratiquement négatif (ce qui est en train de
> changer) c'est pas si grave que cela,

44 milliards d'euros en 2016 pour l'Etat français en intérêts sur la dette.

Soit 2% environ pour une dette de 2184 milliards d'euros.


Monétiser la dette à 0% à la banque de France comme avant 1973 c'est économiser la totalité de cette somme la première année si on le fait brutalement mais on peut jouer sur les maturités et rouler progressivement la dette en douceur.


Excusez du peu.



Message modifié (08-02-2017 12:17)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   08-02-2017 17:32

Classement partiel "dette/PIB"

Champion toute catégorie et de loin c'est le JAPON : ratio = 248%

Ensuite qcq pays :

a) Liban : 139% (because réfugiés Syriens et crises politiques)

b) Italie : 133%

c) Portugal : 129%

d) Belgique : 106%

e) USA : 106%

f) Espagne : = 99%

g) France : 97%



Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Jean-Marie Brodin 
Date:   08-02-2017 19:39

Olivarus a écrit :

"La dette sous Sarkozy président et Fillon premier ministre a augmentée de 500 milliards d'euros en gros"

Certes, mais je tiens Mitterrand pour premier responsable parce que la dette a un effet boule de neige. Même si un gouvernement aujourd'hui équilibrait son budget (hors dette), du fait qu'il doit payer 44 milliards aux banques, ce budget ne serait pas équilibré (je pensais que c'était de l'ordre de 80 milliards).

L'argument de l'étranger est sans intérêt (si j'ose dire). On devrait aussi citer tous les pays qui n'ont pas de dette, et qui sont restés souverains, comme la Russie de Poutine (abomination !). L'argument de l'étranger est toujours utilisé à sens unique.

Est-ce que le programme de Hamon est chiffré ?

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   08-02-2017 19:42





Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   08-02-2017 19:48

Jean-Marie Brodin a écrit:

> Est-ce que le programme de Hamon est chiffré ?


Oui pour le revenu universel: 400 milliards d'euros.


Côté recettes c'est gentiment évanescent.


Je le vois se dégonfler au profit de Mélanchon. Maintenant que Valls l'israëlien est au tapis, le vote Hamon est renvoyé dans ses étiages antérieurs.

Mélanchon est plus intelligent , je le vois bien dominer Hamon.

Dieudonné est aux anges.

Le jeu de massacre continue, c'est marrant.

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   08-02-2017 19:56

"Petite" erreur il me semble ... l'Israélien est Hamon le demi-Israélien est Valls.



Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   08-02-2017 19:58

Ils sont partout.

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Jean-Marie Brodin 
Date:   08-02-2017 21:40

400 milliards d'euros PAR AN ?

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   08-02-2017 22:17

OUI

C'est la gauche paradis artificiels.


Hamon nous endettera de la somme tous les ans. La dette deviendra le premier facteur de croissance avec les taux d'intérêts.

C'est aussi la gauche cannabis. Remplaçons le travail par les stupéfiants.



On peut éventuellement trouver des électeurs pour élire ce bienfaiteur de l'humanité. On pourra jumeler la France boboland avec la Californie si elle fait sécession du nazi Trump.


Il faut un peu de rêve pour survivre.


Il peut être élu face à MLP.



Message modifié (09-02-2017 05:52)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   09-02-2017 07:57

Arrêtez de vous faire peur, cher Olivier, l'Hamon ne sera jamais en amont.


Cordialement, Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   09-02-2017 09:24

Rires...

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Jean-Marie Brodin 
Date:   11-02-2017 11:51

Ce qui est frappant dans la situation politique actuelle en France, c'est qu'il n'y a plus aucun parti qui résiste officiellement sur les questions dites "sociétales" (Mariage gay, théorie du genre, etc.), à la différence de la Russie ou des USAs.

Or, un parti qui aurait une position ferme et "traditionnelle" sur ces questions, aurait l'appui des Musulmans, comme cela a été démontré aux dernières municipales, quand, suite à l'enseignement de la théorie du genre à l'école, la gauche a perdu des municipalités comme Saint-Ouen ou Bobigny.

On pouvait voir sur un pont sur l'A86, dans le Nord-Ouest un grand message "Peillon, touche pas à nos gosses".

Nous allons vers une situation similaire à un tremblement de terre, lorsque les plaques tectoniques en surface doivent se réajuster brutalement, parce que ne correspondant plus à la réalité du niveau sous-jacent.

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   11-02-2017 13:15

Jean-Marie Brodin a écrit:


"Nous allons vers une situation similaire à un tremblement de terre"




Je suis votre regard....

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Stagire 
Date:   12-02-2017 21:19

Jean-Marie Brodin a écrit:

> Nous allons vers une situation similaire à un tremblement de
> terre, lorsque les plaques tectoniques en surface doivent se
> réajuster brutalement, parce que ne correspondant plus à la
> réalité du niveau sous-jacent.

Dans cette comparaison, nous avons d'un côté :
1. un niveau où survient un tremblement de terre ;
2. un niveau sous-jacent où se trouve une «réalité».

Qu'y a-t-il de l'autre côté ? Qu'y a-t-il au niveau 1 ? Qu'y a-t-il au niveau 2 ?

Au niveau 1, pour la France, par exemple, aurions-nous ce qui est décrit à :
http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2017/01/09/31001-20170109ARTFIG00262-vers-la-quadripolarisation-de-la-vie-politique-francaise.php ?

Au niveau 2, quelle est la «réalité» sous-jacente ? Quelles en sont les principes?

Ces questions sont ouvertes. L'interrogateur n'a pas les réponses.

C'est une invitation à disserter.

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Jean-Marie Brodin 
Date:   12-02-2017 23:09

Il y a en particulier une composante musulmane qui ne peut se retrouver ni dans le matérialisme athée, ni dans le post-modernisme. Mitterrand avait remplacé l'ancien clivage entre la droite libérale et la gauche marxiste, par un clivage sur le thème de l'identité nationale. Il a ainsi pu rallier le vote musulman au PS sur le thème de l'antiracisme pendant plusieurs décennies. Le virage "sociétal" pris par le gouvernement Hollande pose problème, en particulier l'enseignement de la théorie du genre à l'école. C'est ce qu'ont montré les dernières élections municipales. L'éclatement du PS en une branche "sociétale-libérale" incarnée par Macron d'un côté, et une branche qui devra nécessairement s'en démarquer pour exister, c'est-à-dire, revenir vers l'extrême gauche, pose problème. C'est ce qu'ont aussi montré les problèmes de co-existence entre deux communautés rencontrés par le NPA de Besancenot.

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   13-02-2017 10:42

La quadripolarisation


La solution évoquée dans le Figaro :

"Passer au scrutin proportionnel permettrait de résoudre ce problème"


C'est peut-être trop tard. Longtemps le mode de scrutin a été ficelé pour éliminer le FN par absence d'alliances au deuxième tour. L'interdiction d'alliance à droite imposée par les loges et en contrepartie l'alliance systématique à gauche. D'où une sur-représentation des tendances de gauche au sein de tous les partis sauf le FN qui lui-même se sinistrise un peu pour se faire accepter.

Les conséquences sont explosives puisque les masses droitisées sont sous représentées dans les structures politico-médiatiques officielles. Avec une sur-représentation dans l'autre sens sur Internet et dans les urnes. La "fachosphère" qui domine sans besoin de financement important exaspère la secte qui elle n'est dominante que par l'argent qu'elle vole au peuple; la secte est incapable de penser une censure efficace. Le dualisme entre médias systèmes prépotents par le vol et la dissidence pauvre mais qui a un coup d'avance technologique s'exaspère et pas qu'en France.

Il suffit de lire les forums des médias du système donc de gauche pour voir le gouffre qui se creuse sous leurs pieds. C'est jouissif.
Ils en sont rendus aux appels au meurtre contre Trump et Poutine les transgresseurs en chef.
La meilleure stratégie est de refuser le contact avec les médias-systèmes les plus orientés et de les insulter en permanence, ce que fait brillament l'équipe Trump et que commence à faire bien tardivement Fillon. Il faut frapper pour tuer pas pour influencer.


On vit un peu la même chose dans l'Eglise où la tête est à gauche et la base en déshérence en raison d'une domination agressive qui provoque une fuite des fidèles sans esclandre sur la pointe des pieds ou une résistance ouverte vers le Tradiland. Le spirituel est défoncé.


Comme la guerre des esprits est totale, je ne vois pas que des arrangements apaisants puissent émerger. La proportionnelle obligerait à sortir des clivages imposés par les loges et donc à sortir du système de domination. Je n'y compte pas tant que le rapport des forces est ce qu'il est. Si le FN devenait dominant, le système introduirait la proportionnelle pour gâcher l'effet majoritaire qui jouerait au profit du FN et plus généralement des souverainistes. Ils jouent plutôt le chaos et l'accouchement dans la violence d'une dissolution de la nation.


Il faut penser en guerrier dans ce système essentiellement de guerre de religions et non d'aimables querelles philosophiques et paisibles.

Donc il est plus probable que nous irons vers des troubles générés par la domination des loges et plus généralement de l'oligarchie cosmopolite prédatrice. Avec il est vrai l'épuisement d'idéologies désuètes mais d'autant plus redoutables qu'elles ont des réactions de monstres blessés.


Cordialement



Message modifié (13-02-2017 11:40)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   13-02-2017 13:05





Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   13-02-2017 18:41

La dette en France risque, à Dieu ne plaise, d'être franchement qu'à ses débuts !!!


Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   13-02-2017 20:32

(Achetez de l'or en pièces ou lingots).

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Stagire 
Date:   13-02-2017 20:48

Cher Jean-Marie Brodin, Cher Olivarus,

Je vous remercie de vos réponses respectives.

Je rappelle que les questions auxquelles vous répondez m’avaient été inspirées par cette phrase de Jean-Marie Brodin où il propose une comparaison :

> Nous allons vers une situation similaire à un tremblement de
> terre, lorsque les plaques tectoniques en surface doivent se
> réajuster brutalement, parce que ne correspondant plus à la
> réalité du niveau sous-jacent.

Toute comparaison soulève deux questions :
a) y a-t-il une «ratio», i.e. un «rapport, qui est une au sens que signifie «com», et qui expose une parité que signifie «par» ?
b) si oui, quelle est cette «ratio» ?

Dans une tentative (la dialectique tente, dit Thomas) de bien poser ces deux questions, j’avais écrit :
> Dans cette comparaison, nous avons d'un côté :
> 1. un niveau où survient un tremblement de terre ;
> 2. un niveau sous-jacent où se trouve une «réalité».
>
> Qu'y a-t-il de l'autre côté ? Qu'y a-t-il au niveau 1 ? Qu'y
> a-t-il au niveau 2 ?
>
> Au niveau 1, pour la France, par exemple, aurions-nous ce qui
> est décrit à :
> http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2017/01/09/31001-20170109ARTFIG00262-vers-la-quadripolarisation-de-la-vie-politique-francaise.php
> ?
>
> Au niveau 2, quelle est la «réalité» sous-jacente ? Quelles en
> sont les principes?

Toujours dans la même perspective, celle de la comparaison avec les «plaques tectoniques en surface» et «la réalité du niveau sous-jacent», je viens de regarder le video d’un double monologue entre Luc Ferry, homme qui se dit de droite et incroyant et qui célèbre le «capitalisme», et Natacha Polony, et d’écouter le discours du «philosophe qui ne croit pas à la décadence» : https://www.youtube.com/watch?v=vYOuZTjUHK8

Ferry évoque la «mondialisation» et la «3e révolution industrielle», puis il énonce : «Le marché est devenu mondial , mais les politiques sont restées nationales. C’est ça le problème !»

Est-ce bien «ça le problème» ? Est-il vrai que «le marché est devenu mondial» ? N’y a-t-il pas plusieurs marchés ? Est-il vrai que «les politiques sont restées nationales» ?

Remarquons bien, chez Ferry, l’emploi du pluriel pour les politiques, opposé à l’emploi du singulier pour le marché. Et remarquons bien, chez Maurras, que les auteurs classiques inspirent, l’emploi du singulier pour le politique : «Mais l’action doit être politique, et j’oserais dire, maintenant, non plus politique d’abord, mais politique uniquement.» http://maurras.net/pdf/maurras_lettre-politique-d-abord.pdf

À cet égard, au plan des principes, rappelons l’enseignement d’Aristote sur la chrématistique, donné à Politique 1256b 40, «Ἔστι δὲ γένος ἄλλο κτητικῆς, ἣν μάλιστα καλοῦσι, καὶ δίκαιον αὐτὸ καλεῖν, χρηματιστικήν, δι' ἣν οὐδὲν δοκεῖ πέρας εἶναι πλούτου καὶ κτήσεως·» À 1257b 35, Aristote écrit : «Ces deux espèces si différentes d'acquisition, employant le même fonds qu'elles recherchent toutes deux également, quoique dans des vues bien diverses, l'une ayant un tout autre but que l'accroissement indéfini de l'argent, qui est l'unique objet de l'autre, cette ressemblance a fait croire à bien des gens que la science domestique avait aussi la même portée; et ils se persuadent fermement qu'il faut à tout prix conserver ou augmenter à l'infini la somme d'argent qu'on possède.  § 19. Pour en venir là, il faut être préoccupé uniquement du soin de vivre, sans songer à vivre comme on le doit.»
http://remacle.org/bloodwolf/philosophes/Aristote/politique1.htm

Remarquons l’opposition dans : «être préoccupé uniquement du soin de vivre, sans songer à vivre comme on le doit». Chez Ferry, le nom «régulation» évoque le «vivre comme on le doit».

Rappelons que, chez Aristote, la «science domestique» est l’«économique». Mais, depuis les Lumières écossaises, le nom «économique» a pris une autre signification.

Karl Polanyi en a donné un critique intéressante dans «La Grande Transformation (sous-titré Aux origines politiques et économiques de notre temps)» dans son livre phare.

Quant aux élections françaises, aujourd’hui, Clément Menet propose un clivage «entre le peuple et l’élite».

Cordialement

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   13-02-2017 21:55

Stagire a écrit:


> Ferry évoque la «mondialisation» et la «3e révolution
> industrielle», puis il énonce : «Le marché est devenu mondial ,
> mais les politiques sont restées nationales. C’est ça le
> problème !»
>
> Est-ce bien «ça le problème» ? Est-il vrai que «le
> marché est devenu mondial» ?

Le marché est-il mondial ?

Cela dépend beaucoup des produits. On peut dire que le marché des avions gros porteurs est mondial par exemple avec deux gros acteurs Airbus et Boeing, les autres pesants très peu.
Pour les ordinateurs même discours avec basculement de presque toute la production en extrême Orient.

On peut dire que pour la plupart des biens transportables facilement de technologies avancées le marché est mondial.

Cela ne signifie pas qu'il y a un marché mondial pour les produits de proximité périssables, surtout dans l'alimentaire.

La distance est un obstacle à la mondialisation

Plus un produit est lourd plus la distance coûte dans ses frais d'approche si sa valeur ajoutée est faible par rapport à son poids.

Le marché des biens immobiliers ne peut être mondial; et pour cause, et pourtant dans tous les pays ce sont les principaux biens de ménages.

Le marché du foncier ne peut être mondial, ni les ressources du sous sol, ni les zones maritimes territoriales.

Le marché de l'énergie électrique est difficilement mondialisable en raison des pertes en lignes.

Bien des marchés sont hypothéqués par les distances à franchir.

Donc le marché ne sera jamais totalement mondial car le lieu est un facteur déterminant des biens du marché qui contrarie la notion de marché mondial et pas qu'un peu.

Les barrages de droits de douanes, les distorsions monétaires et les réglementations spécifiques sont des barrages à la mondialisation.

La mondialisation n'est pas qu'un avantage en raison également des problèmes linguistiques qui sont récurrents.


N’y a-t-il pas plusieurs marchés ?

Oui, les différentiels de pouvoir d'achat font que les marchés sont très divergents. la géographie, le climat et les habitudes de consommation sont très différentes entre les régions du monde.

Est-il vrai que «les politiques sont restées nationales» ?

Oui, les unions monétaires et douanières ne sont pas des unions budgétaires et fiscales, ni des unions de transferts sociaux ,ni d'harmonisation de salaires à équivalence de postes dans les fonctions publiques respectives.

Il y a des prothèses supra-nationales mais sur des Etats qui divergent en termes de croissances économiques, en termes d'équilibres budgétaires , d'endettement et en termes de balances de paiement. Tous les essais d'union monétaire ont échoué dans le passé. Le prince est difficile à remplacer par des princes et réciproquement. Les langues, les religions et l'histoire rendent illusoires les prétentions à en faire abstraction...


La négation de la pluralité des situations est le premier facteur de dislocation du système actuel à prétention mondialiste. Il est hasardeux de prétendre que le monde puisse être monolithique.


Cordialement



Message modifié (13-02-2017 22:27)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   13-02-2017 22:11

«Le marché est devenu mondial , mais les politiques sont restées nationales. C’est ça le problème !»

Est-ce bien «ça le problème» ?


On ne peut réduire la politique à l'économie et l'économie au marché.


C'est un réductionnisme matérialiste.


L'homme ne vit pas seulement de pain....


Prétendre que les nations sont des obstacles au bien commun mondial , c'est du Rothschild.
Autrement dit c'est se coucher devant ceux qui devraient servir au lieu de se servir.



Message modifié (13-02-2017 22:18)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Stagire 
Date:   13-02-2017 22:29

Cher Olivarus,

> L'homme ne vit pas seulement de pain....

Très juste, votre message.

Je viens de lire :
http://www.bvoltaire.fr/fredericdelarose/macron-france-marche-vers-gouffre,313378

;-))

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Stagire 
Date:   13-02-2017 22:33

Cher Olivarus,

J'abonde dans votre sens.

En somme, ce n'est pas «ça le problème».

Comme Ferry (traversier ;-) le dit, c'est du Hégel ;-))

Cordialement

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   14-02-2017 06:31

...



Message modifié (14-02-2017 10:31)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Jean-Marie Brodin 
Date:   15-02-2017 00:25

Cher Stagire,

J'ai lu l'article sur la quadripolarisation de la vie politique.

Je reviens sur une proposition telle que celle-ci :

"La seconde grande question, c'est celle des minorités: minorité musulmane et minorité LGBT. D'un côté, on a les progressistes: Jean-Luc Mélenchon, Arnaud Montebourg, Emmanuel Macron. Ils ont une position d'acceptation de la minorité musulmane telle qu'elle est dans la société française, de lutte contre les discriminations racistes, et de promotion des droits LGBT, en particulier en matière de vie familiale."

Cette phrase pose problème. Je retiens les trois propositions :

"Ils ont une position d'acceptation"

1) "de la minorité musulmane telle qu'elle est dans la société française"

et

2) "de promotion des droits LGBT, en particulier en matière de vie familiale."


La première partie (1) signifie, si l'on comprend bien, l'acceptation de la non-assimilation de la "minorité" musulmane (le terme minorité serait à analyser plus en détail, parce que démographiquement, il n'y a rien de comparable entre ces deux "minorités").

La seconde partie sous-entend la GPA et la théorie du genre.

Or, à moins de vivre dans des pays différents, il est impossible de concilier les deux. C'est ce qu'ont montré clairement les dernières élections municipales, où l'imposition de la théorie du genre à l'école a fait perdre au PS le soutien de la "minorité musulmane".

Catholiques et Musulmans se rejoignent sur ces thèmes. Ils ont manifesté ensemble contre le mariage gay, et contre la théorie du genre. Les Catholiques étant plus présents dans les manifestations contre le mariage gay, et les Musulmans plus actifs dans le combat contre l'enseignement de la théorie du genre à l'école.

Cette phrase est assez emblématique, elle présente l'intérêt de montrer le décalage qu'il y a entre le niveau 1 (les plaques tectoniques), qui voient les éléments du niveau 2 (le magma sous-jacent) comme de simples pions que l'on peut "accepter" ou pas, auxquels ont peut accorder ceci ou cela, et ces éléments du niveau (2) qui vont un jour provoquer un tremblement de terre, c'est-à-dire, déplacer violemment les plaques tectoniques du niveau (1), parce qu'elles ne les représentent en aucune manière, parce qu'elles ne correspondent plus à la réalité du pays profond.

Personnellement, je suis mondialiste en ceci que je suis pour la délocalisation de la classe politique. Je pense que des Russes ou des Chinois pourraient nous fournir un service politique beaucoup plus efficace et beaucoup moins cher que la caste actuelle.

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   15-02-2017 12:58

Ils se bousculent !!!


Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Stagire 
Date:   15-02-2017 16:59

Cher Jean-Marie Brodin,

Je vous remercie de votre réponse.

Elle est éclairante, notamment à :
> montrer le décalage qu'il y a entre le niveau 1 (les plaques
> tectoniques), qui voient les éléments du niveau 2 (le magma
> sous-jacent) comme de simples pions que l'on peut "accepter" ou
> pas, auxquels ont peut accorder ceci ou cela, et ces éléments
> du niveau (2) qui vont un jour provoquer un tremblement de
> terre, c'est-à-dire, déplacer violemment les plaques
> tectoniques du niveau (1), parce qu'elles ne les représentent
> en aucune manière, parce qu'elles ne correspondent plus à la
> réalité du pays profond.

J'y vois une reprise de la thèse traditionnelle d'un niveau 2 où se trouvent le droit naturel et la loi naturelle, et d'un niveau 1 où se trouvent le droit positif et la loi positive, «positif» signifiant ici «conventionnel».

Le naturel est fin, alors que le conventionnel est moyen.

La réponse d'Olivarus la reprend aussi, mais d'une autre manière. Il existe bien une science de l'économie, la connaissance vraie d'une économie naturelle, et des opinions sur la conduite des affaires économiques, une connaissance vraisemblable des moyens qui est de l'ordre de l'opinion.

Cordialement

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   16-02-2017 22:18

Bon je crois que le tsunami ne fait que commencer qcq soit le résultat de l'élection.


Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Jean-Marie Brodin 
Date:   18-02-2017 11:42

Cher Stagire,

les mécanismes de domination oligarchique sont caractérisés par le fait qu'il sont à la fois très simples à comprendre (une fois identifiés), et très difficiles à contrer.

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   21-02-2017 10:28

.

La "folle" refuse de porter le voile que l'on lui tend pour rencontrer le mufti de la République à Beyrouth sous prétexte de la laïcité ... ouaf ouaf ouaf ... et donc pourquoi, tj sous le prétexte de cette même laïcité qu'elle revendique, veut-elle rencontrer le mufti alors qu'elle avait été prévenu qu'elle devrait porter un voile en sa précence ???

Comme Macron l'autre "fou" avec son crime contre l'Humanité au sujet de la colonisation ... ces rigolos touchent la limite de leur propre adhérents ... c'est franchement perdre des voix pour des noix !!!

Voter Fillon c'est un moindre mal !!!


Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Stagire 
Date:   01-03-2017 18:45

Cher Epsilon/2,

> Voter Fillon c'est un moindre mal !!!

L'élection présidentielle de 2017 ne devient-elle pas un sujet d'inquiétude pour l'avenir de la France ?

Quelle déconfiture pour la politique !

Cordialement

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Jean-Marie Brodin 
Date:   01-03-2017 19:28

Oui, c'est un très gros sujet d'inquiétude. Fillon était le seul qui me semblait capable d'éviter le chaos.

Maintenant, si certains veulent absolument aller vers le chaos, alors le mieux est de s'y préparer ...

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   01-03-2017 21:26

Cher Stagire

C'est effectivement la "chienlit" mais la France en a vue d'autre ... c'est un mauvais moment à passer il faut juste espérer qu'il ne dure pas très longtemps.

Ceci dit ... comme aux USA ... la politique en France sera affaire de soudards et non plus une profession en soit ... est-ce un mal ???

Mais passer à la "politique" des juges la réponse doit être NON ... je suis pour responsabiliser les élus les mettre et les démettre face à leur réussite/échec en temps réel et non attendre une qcqconque opportunité ... c'est en cela que le pouvoir actuel est dans l'erreur totale il y a bien un "assassinat politique" dans le traitement de l'affaire Fillon et çela laissera des traces.


Cordialement, Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Stagire 
Date:   02-03-2017 00:58

Cher Epsilon/2,

> C'est effectivement la "chienlit" mais la France en a vue
> d'autre ... c'est un mauvais moment à passer il faut juste
> espérer qu'il ne dure pas très longtemps.

Je vous le souhaite !

> Ceci dit ... comme aux USA ... la politique en France sera
> affaire de soudards et non plus une profession en soit ...
> est-ce un mal ???

Que la politique ne soit plus une profession, bien sûr !.
Que la politique devienne affaire de soudards, j'hésite un peu ;-)

> Mais passer à la "politique" des juges la réponse doit être NON
> ... je suis pour responsabiliser les élus les mettre et les
> démettre face à leur réussite/échec en temps réel et non
> attendre une qcqconque opportunité ... c'est en cela que le
> pouvoir actuel est dans l'erreur totale il y a bien un
> "assassinat politique" dans le traitement de l'affaire Fillon
> et çela laissera des traces.

Que des juges d'instruction puissent s'afficher comme comme il arrive chez vous, je pense à l'affaire du "tableau des cons", me dépasse.

Cordialement

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Stagire 
Date:   02-03-2017 04:32

Cher Jean-Marie Brodin,

Le chaos comme horizon, c'est difficile à affronter, même si on est préparé.

Bon courage !

Cordialement


> Oui, c'est un très gros sujet d'inquiétude. Fillon était le
> seul qui me semblait capable d'éviter le chaos.
>
> Maintenant, si certains veulent absolument aller vers le chaos,
> alors le mieux est de s'y préparer ...

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   02-03-2017 18:33

La coup de grâce ... Amen !!!


Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Jean-Marie Brodin 
Date:   02-03-2017 22:02

Cher Stagire,

Vous connaissez l'histoire des deux grenouilles dans les deux casseroles : un choc peut-être salutaire, alors qu'une disparition progressive est inéluctable. De plus le chaos , pour certaines raisons, ne pourra pas rester limité à la France. Comme en 1940, la guerre est mondiale, même si à un moment donné, elle peut paraître limitée à un seul "théâtre d'opérations". Ceux qui sont pour "Le chaos c'est maintenant", n'ont peut-être pas bien calculé leur agenda.

Cordialement

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Alcor 
Date:   03-03-2017 09:22

Conception classique et saine de la politique : la politique est la science et l’art de gouverner la Cité.

«Avec le Droit et l’Économie politique, l’une des principales sciences sociales est la Politique. Il ne faut pas entendre ici ce mot au sens péjoratif de lutte des partis qu’il a pris dans les pays soumis à un régime démocratique : il signifie la science du gouvernement de la société civile, de la cité, science difficile et importante entre toutes.

Elle comprend : 1° une partie théorique idéale dans laquelle on recherche quel est le meilleur gouvernement en soi, étant donné la nature humaine telle qu’elle est d’une façon générale ; 2° une partie théorique réelle qui a pour objet l’étude du meilleur gouvernement pour telle société déterminée, étant donné son passé, ses traditions, ses mœurs, son caractère, meilleur gouvernement qui se révèle à ce signe, que mieux que tout autre, il a réalisé sa fin , il a procuré la prospérité matérielle et morale de ce corps social ; 3° une partie pratique, qui est plutôt un art, l’art de conduire un peuple de la façon qui lui convient le mieux, d’appliquer à une société concrète l’idéal abstrait déterminé précédemment ; art délicat et noble par excellence que pratiquent seuls les bons chefs de peuples qui rendent leurs sujets heureux et prospères, pour l’avenir autant et plus que pour le présent, et qui assurent ainsi la grandeur de la société civile moins éphémère que l’individu.» (Chanoine Henri Collin, « Manuel de Philosophie Thomiste »)

Conception post-moderne et dégénérée de la politique : la politique est un marché.

« Les grands leaders politiques peuvent être assimilés à des patrons ou des managers qui tentent de maximiser les profits de leurs entreprises. Il ne s’agit pas, normalement, de profits monétaires, mais de profits politiques (pourcentage d’opinions favorables, sièges, etc…) A l’instar du problème qui apparaît dans les grandes entreprises, des divergences d’intérêts peuvent exister entre les firmes politiques et leurs patrons : les leaders utilisent les partis comme un instrument au service de leurs ambitions personnelles alors que les militants voient dans les leaders un instrument au service du parti. Plus les partis sont organisés, selon des principes démocratiques, moins ce type de divergence est important : les responsables politiques sont étroitement dépendants de l’opinion et du soutien de leurs militants. Mais plus les leaders sont dépendants de leur base à l’intérieur du parti, plus leur offre politique est contrainte en ce qu’elle doit d’abord satisfaire les militants du parti avant de satisfaire les citoyens. Il existe donc un marché politique interne où les hommes politiques tentent de conquérir et d’exercer le pouvoir dans les partis et un marché politique externe où ils luttent pour le pouvoir et/ou la notoriété dans la nation.

Tout comme les autres entreprises, les firmes politiques utilisent différents moyens de communication pour convaincre leur clientèle habituelle et séduire de nouveaux clients : publicité dans les médias, conférences, éditions d’ouvrages, et de journaux, etc. Avec le développement des moyens modernes de communication et en particulier de la télévision, une part essentielle du travail politique consiste à communiquer pour convaincre. C’est que, dans une démocratie, comme sur tout marché libre, la demande est reine. » (Jacques Généreux, « Introduction à la politique économique »)

Il faut bien comprendre que dans le cadre de la conception post-moderne et dégénérée de la politique la question de la valeur intrinsèque d’un produit ne se pose jamais : on ne se demande pas si le produit est bon ou mauvais pour la société, mais on se pose les questions de savoir s’il est « marketable » (commercialisable), combien il coûte et combien il rapporte.

Exemple:

En 2013 le mariage homosexuel est marketable (30 ans avant il ne l’est pas, ce n’est qu’une vaste blague, mais 30 ans après, la demande, fortement influencée par un certain groupe de pression, à savoir le lobby LGBT, est là et bien là et elle est prête à l’acheter et à le consommer). Quels sont les risques et les coûts ? des millions de manifestants, plus ou moins catholiques, dans les rues et l’opposition de l’Église, donc certes une effervescence de très grande ampleur, mais les risques et les coûts politiques sont minimes : ce sont des manifestants sages et disciplinés, pas de risque qu’ils mettent le pays à feu et à sang, pas de risque qu’ils renversent le gouvernement, quant à l’Église cela fait bien longtemps qu’elle marche main dans la main avec le régime, que ses églises sont vides, ses prêtres vieillissants, donc sa protestation n’ira pas plus loin qu’une protestation de principe. Qu’est-ce que cela rapporte ? Cela rapporte l’appui du très puissant et très riche lobby international LGBT (lui-même soutenu et financé par l’administration Obama). Donc en terme de profit politique ça vaut le coup.

On pourrait faire aussi la même analyse de marché pour la loi Veil : des groupes de pression (en l’occurrence maçonnique) qui, par une publicité habile, crée une demande de marché, qui par un lobbying en coulisse stimule l’offre, et au final un profit politique pour Giscard (le modernisateur…), Veil (l’émancipatrice) etc…

Finalement combien de personnes rejettent cette conception marchande de la politique ? Combien seraient prêtes à sortir du marché ? Très peu, à ce sujet je note que Bernard Antony a attribué la note de 0 à Fillon et Le Pen sur « une politique de respect de la vie innocente », fort bien c’est pleinement justifié, mais normalement une note de 0 sur un sujet aussi grave et fondamental est éliminatoire. À un concours si à une épreuve importante vous avez moins de 5/20 vous êtes recalés, vous êtes exclus de la compétition, cela a valeur d’épreuve éliminatoire. Sauf que si Bernard Antony élimine Fillon et Le Pen, il ne reste plus personne en course, donc malgré le plomb qu’il leur a mis, il les maintient en course, enfin je me dis qu’à la longue on finira bien par s’apercevoir que le moindre mal est de boycotter massivement cet abominable marché.

Entre parenthèses, le conseiller FN Gannat, pour justifier le maintien de la loi Veil par le néo-FN, appelait à la rescousse le principe de gradualité et Saint Louis :

«Quand ST LOUIS codifie la prostitution, il ne l'interdit pas, il la déplace des bains publics pour la placer en des lieux fermés. Bel exemple de la distinction thomiste, que les catholiques qui se réclament de la morale individuelle comme seul critère de l'action politique feraient bien de méditer. »

Du grand n’importe quoi : d’une lorsqu’il s’agit de vie ou de mort il n’y a pas de gradualité, parce qu’il n’y a pas de milieu : la vie ou la mort, il faut choisir ! de deux il ne s’agit pas de morale individuelle, puisque l’enfant in utero n’est pas un appendice mais un individu, et par conséquent c’est une vertu sociale qui doit s’appliquer, à savoir la vertu de justice : rendre à chacun son dû, et à l’innocent il faut laisser la vie sauve. de trois qu’est-ce donc que ce patriotisme de sinistres guignols, qui nous explique que peu nous chaut l’extermination massive des tout petits français innocents et in fine le suicide démographique de la nation ? C’est cela le patriotisme du néo-FN : une vision décharnée de la France, une coquille vide, une France chimérique ?

Ceci-dit, pour essayer de comprendre la situation politique actuelle, je vais essayer de me placer dans le paradigme politique de cette postmodernité dégénérée, à savoir le marché :

Il est indéniable que l’affaire Fillon a révélé l’existence d’un cartel politique:

« Le cartel est un oligopole où les quelques producteurs ou vendeurs obtiennent le contrôle d'un marché par entente formelle. C’est une forme de concentration horizontale où de grandes entreprises juridiquement et financièrement indépendantes ayant des activités comparables sur un même marché, s'entendent en vue de contrôler et parfois partager ce marché, dans le but de rendre plus difficile l'entrée de nouveaux concurrents et de maximiser leurs profits. »

Cartel qui domine le marché politique, et dont le but est de passer d’une position oligopolistique à une position monopolistique. (ce n’est pas encore chose faite)

Ce cartel politique, aux ramifications internationales, a le bras long sur les médias, les officines de propagandes, les syndicats et groupes de pression, les gouvernements, les loges maçonniques, la magistrature, bref c’est une concentration horizontale de pouvoirs divers et variés partageant les mêmes intérêts.

À dire vrai on n’a pas attendu l’affaire Fillon pour mettre au grand jour l’existence de ce cartel. L’élection US l’avait déjà révélé. (avec notamment ce chiffre effrayant de plus de 90% des journaux US qui soutenaient Clinton).

Alors comme tout Cartel, son but est le contrôle du marché politique, jusqu’au monopole.

Il n’aura bien sûr échappé à personne que le candidat du cartel en France est Macron.

Ceci-dit Fillon, l’homme soumis aux Bilderbergs (ref ses confidences faites à de Villiers) faisait lui-aussi parti du Cartel. Ah voilà qui se complique, pourquoi alors le Cartel cherche désormais à l’évincer du marché politique?

Je discutais avec un fidèle, très engagé dans l’action catholique et il était entièrement d’accord pour dire que la catholicité de Fillon est factice, tout comme beaucoup d’autres aspects du personnage. Donc ce n’est pas de ce côté-là qu’il faut chercher : Fillon a au contraire donné tous les gages qu’il fallait pour montrer qu’il était en accord avec la ligne commerciale du Cartel : approbation du package multiculturel, approbation du package IVG, approbation du package LGBT.

En revanche, la véritable affaire, celle qui a déclenché les foudres du Cartel, et qui est passé relativement inaperçue est celle-ci :

« Le député écologiste François de Rugy s'interroge sur une éventuelle rémunération de François Fillon par la Russie dans le cadre de conférences. Les proches de l'ancien Premier ministre fustigent des accusations "diffamatoires".

La Russie est l'un des sparadraps du capitaine Fillon. Le candidat LR à l'élection présidentielle est pointé du doigt par ses détracteurs pour sa proximité avec le régime de Vladimir Poutine, qui mettrait à leur yeux en danger l'indépendance de la France en cas de victoire du député de Paris en 2017. Le long silence de François Fillon sur les crimes à Alep a ainsi suscité plusieurs commentaires indignés à gauche.

LIRE AUSSI >> Fillon sort du silence sur Alep: "L'indignation n'a jamais sauvé une vie" (« Express » du 20 décembre 2016) »

Alors là, pour le Cartel c’est beaucoup plus inquiétant, car Vladimir Poutine ne fait pas partie du Cartel, c’en est même un concurrent très sérieux, et il a notamment été accusé par le Cartel de lui avoir fait perdre déloyalement le marché américain. Donc si Fillon fricote avec un ennemi du Cartel, l’affaire est grave, pour le Cartel c’est un acte de trahison.

Alors je ne dis pas que Fillon a formellement trahi le Cartel au profit de la firme russe, je pense même d’ailleurs que son objectif était toujours de bosser pour le Cartel, mais les soupçons se sont abattus sur lui.

Maintenant pourquoi sur de simples soupçons le Cartel cherche-t-il à se débarrasser de Fillon ?

Parce qu’après le Brexit, la Syrie et Trump, le Cartel a perdu de grosses parts de marché, et qu’il ne peut plus se permettre d’en perdre encore , donc il est hors de question pour lui de prendre le moindre risque : il faut éviter à tout prix l’effet domino et pour cela faire de la France un exemple : éviction de Fillon, élection de Macron, ce sera un coup d’arrêt pour la concurrence qui se trouve sur le créneau populiste. Et là ils ont mis le paquet pour abattre Fillon.

Fillon n’a pas tout de suite compris que c’était le Cartel qui cherchait à le liquider politiquement, donc sa première stratégie a été de continuer à vendre l’image d’un homme intègre soumis à la justice républicaine (« Si je suis mis en examen je me retire »), car c’est bien de cela dont il s’agit : vendre une image. Commercialement parlant cela n’était pas dénué de bon sens, car il ne savait pas encore d’où le coup était parti. (cela aurait pu être un concurrent sur le marché interne de son parti), et il aurait été prématuré de faire volte-face et d’appliquer immédiatement une stratégie commerciale agressive.

Mais une fois avéré que le Cartel voulait sa peau et avait prononcé son licenciement politique, il ne lui restait plus qu’à changer de stratégie : aller aux prud’hommes et vendre l’image d’un bon et loyal serviteur victime d’un cartel de salauds, et qui ira jusqu’au bout de sa démarche. Et là aussi je dois dire que commercialement c’est bien joué : désormais il est lui aussi sur le créneau populiste avec sa dénonciation du « coup d’état institutionnel » et de « la république des juges », avec ça il peut rafler des parts de marché au FN.

Comprenez bien que dans tout ça il n’y a aucune morale, on ne peut pas dire que Fillon est plus moral que Macron ou que Le Pen est plus morale que Hammon ou Mélenchon, nous n’avons affaire qu’à des offreurs amoraux adoptant des stratégies commerciales en fonction de la clientèle et de la concurrence, avec pour objectif la maximisation du profit politique.

Même pour Poutine : pourquoi Poutine ne fait-il pas partie du Cartel ? Parce que le marché russe est essentiellement constitué d’une clientèle patriotique qui demande puissance et autorité, et donc Poutine a bien compris qu’il tire un profit politique bien plus grand en vendant l’image pure et dure d’un Tsar de toutes les Russies, qu’en vendant l’image d’un satrape alcoolique de l’Empire, comme l’était Eltsine.

Pourquoi Le Pen est-elle revenue sur l’interdiction de l’avortement, sur le judéo-criticisme et la morale catholique ? Parce que cela ne rapporte plus rien, au contraire, donc elle s’aligne sur la concurrence, commercialement c’est logique : votre concurrent fait fureur avec un certain type de produit, donc vous allez essayer de le copier. Et c’est comme cela qu’elle a ramené de la clientèle et qu’elle a fait prospérer l’entreprise familiale, puisque désormais FN&Co contrôle 30% du marché politique, alors qu’il n’en contrôlait que 15% il y a 20 ans de cela. Certes il reste la question du marché politique interne au FN, et là Marine doit manœuvrer habilement pour ne pas perdre ce marché.

Et d’ailleurs si demain le créneau populiste s’avère être particulièrement juteux et potentiellement plus profitable que la ligne démago-oligarchique suivie actuellement par le Cartel, eh bien le Cartel investira lui aussi ce créneau, pourquoi voulez-vous que les acteurs du marché n’aillent pas là où il y a du profit à se faire ?

Prenez la question de l’Islam. Combien de personnalités politiques abordent cette question, sérieusement, sous l’angle théologique, moral, culturel et démographique. Mais quasiment personne ! La seule question est : combien cela rapporte d’être pro-Islam, combien cela rapporte d’être anti-Islam ? Il faudrait faire une étude de marché, mais il semblerait qu’aujourd’hui, l’un comme l’autre peuvent être d’un bon rapport. Ce qui est sûr c’est que le judéo-criticisme ne rapporte rien, que des emmerdes, ne mettez jamais ça dans votre package politique, et d’ailleurs tous les acteurs du marché l’ont bien compris. (je ne parle pas du marché parallèle sur lequel se trouve Soral&Co, le géant de ce marché :) )

En tout cas je suis convaincu d’une chose : aujourd’hui tous les acteurs du marché politique sont méthodologiquement et foncièrement amoraux, d’un agnosticisme pratique qui leur permet d’aller indifféremment vers tel et tel type de stratégie et produit politique, pourvu que cela leur profite. Alors de temps en temps c’est moral, de temps en temps c’est immoral, tout dépend de l’offre et de la demande. Pas très catholique tout ça…



Message modifié (03-03-2017 10:56)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   03-03-2017 12:22

!!!


Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Jean-Marie Brodin 
Date:   03-03-2017 19:39

A Alcor : et concrètement, vous faites quoi ? Ou vous suggérez de faire quoi ?

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Stagire 
Date:   03-03-2017 21:02

Jean-Marie Brodin a écrit:

> A Alcor : et concrètement, vous faites quoi ? Ou vous suggérez
> de faire quoi ?

Alcor écrit :
> Comprenez bien que dans tout ça il n’y a aucune morale, on ne
> peut pas dire que Fillon est plus moral que Macron ou que Le
> Pen est plus morale que Hammon ou Mélenchon, nous n’avons
> affaire qu’à des offreurs amoraux adoptant des stratégies
> commerciales en fonction de la clientèle et de la concurrence,
> avec pour objectif la maximisation du profit politique.

Est-il vrai que «dans tout ça il n’y a aucune morale» ? Il convient peut-être de reconnaître que, «dans tout ça», il est une morale : celle des Lumières écossaises, qui commence avec Francis Hutcheson.

Ce courant philosophique, bien que faux, est aujourd'hui dominant. Le combattre, et ce, philosophiquement, est déjà une action politique, en quelque sorte. D'abord, parmi les philosophes avec des arguments savants appropriés, ensuite, parmi le peuple avec des arguments rhétoriques appropriés.

Alors, à la fin d'avril, un président sera désigné. Qui sera-t-il ? L'un des candidats en règle avec la procédure en vigueur qui recueillera les suffrages.

Alors, à la fin d'avril, pour qui voterez-vous ? Parce que, pratiquement, le seul recours est celui de déposer un bulletin de vote lors du scrutin. Évidemment, on peut opter pour l'abstention.

Mais à la fin d'avril, un président sera désigné, ne serait-ce qu'avec les voix de ses supporteurs.

Cependant, combattre les Lumières écossaises sera encore à l'ordre du jour, et ce, pour longtemps encore.

Cordialement



Message modifié (03-03-2017 23:43)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Delaporte 
Date:   04-03-2017 07:50

... Exact !!

L'animateur

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Jean-Marie Brodin 
Date:   04-03-2017 11:47

Histoire de rigoler un peu dans une campagne plutôt tristounette :

montrer aux militants du PS qui tractent actuellement pour Hamon, le tract de 2012 :

- Que ce n'est pas la peine d'éditer de nouveaux tracts, étant donné que celui du PS de 2012 n'a pas servi.

- Que ce n'est pas un argument de dire que Hamon est un frondeur, et qu'il s'est détaché de Hollande, vu qu'il a été plus de deux ans ministre de Hollande, et qu'il est resté au PS.

- Que c'est le PS qui est jugé ici, et non un candidat : quand votre boucher vous vend 3 fois de la viande faisandée, même s'il vous assure que cette fois-ci c'est du bon, est-ce que vous lui faites encore confiance ?





Message modifié (04-03-2017 11:54)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Delaporte 
Date:   04-03-2017 13:05

... Il y a dans l'air comme des effluves de 6 février 1934. Avec les résultats connus : 1936 ; 1939.

L'animateur

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Stagire 
Date:   04-03-2017 18:21

Alcor a écrit:

> Conception post-moderne et dégénérée de la politique : la
> politique est un marché.

Dans votre sens : «L’idéal serait de ramener, autant que faire se peut, l’islam au statut d’une religion parmi d’autres, de le banaliser dans le vaste marché des spiritualités

http://www.valeursactuelles.com/societe/lislamophobie-arme-fatale-des-antiracistes-pour-en-finir-avec-la-cage-aux-phobes-70458

Cordialement

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Alcor 
Date:   06-03-2017 13:39

Tous les candidats à cette élection organisée par la république maçonnique, valident le crime abominable de l’avortement et le suicide démographique de la France. Alors voter pour l’un ou pour l’autre c’est voter pour un abominable suicide de masse.

Lorsqu’après l’attentat manqué contre Hitler, le Generaloberst Fromm déclara à Stauffenberg : « Stauffenberg, il ne vous reste plus qu’une option : vous mettre une balle dans la tête », celui-ci, qui était catholique, répliqua : «Je ne me suiciderai pas ! ». Du coup il fut passé par les armes. Aux yeux des hommes cela ne change pas grand-chose, mais au yeux de Dieu beaucoup.

De même à tous les zozos (dont j’analyserais plus bas l’incohérence) qui déclarent « France, il ne te reste plus qu’une option : voter Fillon », la France répond et répondra invariablement « Je ne me suiciderai pas ! ». La France meurt, mais ne se suicide pas.

Première chose à faire donc, sortir du faux dilemme :

« Le faux dilemme, appelé aussi exclusion du tiers, fausse dichotomie ou énumération incomplète, est un raisonnement fallacieux qui consiste à présenter deux solutions à un problème donné comme si elles étaient les deux seules possibles, alors qu'en réalité il en existe d'autres. » C’est ainsi que Satan non seulement trompe les catholiques, mais en plus obtient leur concours objectif pour faire avancer ses suppôts. « Candidat A : mort lente, Candidat B : mort plus rapide » et le bon nigaud de catho de répondre qu’il choisit le moindre mal, à savoir le Candidat A, croyant ainsi accomplir son devoir moral, et ne voyant pas qu’il vient de tomber dans le subterfuge de Satan en choisissant la mort, plutôt que la vie. Vous ne vous opposerez jamais à Satan en choisissant l’une de ses alternatives, au contraire, de cette façon-là il vous mène par le bout du nez, et c’est bien ce qui se passe depuis plus de 40 ans : les catholiques ralliés n’ont jamais marqué le moindre point par le vote républicain, au contraire les choses n’ont faites que s’aggraver avec un progrès considérable de la « culture de mort » et une déchristianisation toujours plus agressive. Comme le disait hier le prêtre durant son homélie : les 40 jours de Carême, sont une préparation à la rénovation de la profession de foi baptismale lors de la Vigile pascale: « Renoncez-vous à Satan, et à tout ce qui conduit au péché ? - J'y renonce. ». Il ne s’agira pas de répondre : «Pas tout à fait, j’opte pour ce qu’il y a de moins mauvais en lui.»

Deuxième chose à faire : attendre une fenêtre de tir. Alors attention les échéances électorales ne sont pas nécessairement des fenêtres de tir, la présidentielle 2017 n’est pas une fenêtre de tir, mais un piège à cons. Une fenêtre de tir serait par exemple un changement de la structure de l’offre sur le marché interne du FN, avec abandon de la ligne philippotiste pour une ligne maréchaliste, ne laissant planer aucun doute sur l’abrogation de toutes les lois criminelles et contre-nature. Sinon, si vous balancez une bastos au mauvais moment, voilà ce qui risque de vous arriver et qui arrivera inévitablement aux fillonistes :

Tir

Là je ne me suis focalisé que sur l’aspect le plus grave et fondamental de la question qui met en exergue le summum de l’incohérence des catholiques ralliés. Mais regardons maintenant les aspects secondaires, car là-aussi cela devient sinistrement cocasse.

Prenons l’exemple de Henri de Lesquen, qui est un filloniste acharné. Hier ou avant-hier il déclare sur twitter «Liberté Égalité et Fraternité raciale avec François Fillon ». Mais où diable est-il allé chercher que Fillon est pour une fraternité raciale ? Dans ses fantasmes ! De même au moment des primaires il avait dit quelque chose du style « Ali Juppé est pour le meurtre de l’enfant in utero, tout homme de bien ne peut le soutenir ». Fort bien, et son poulain ? Eh bien son poulain aussi est pour le meurtre légal de l’enfant in utero et il l’a prouvé dans les faits, par les lois qu’il a faites voter, et sa réserve au fort interne n’en est que plus hypocrite. Donc Fillon n’est plus objectivement apprécié à sa juste valeur, il est devenu un objet de fantasme, le point de cristallisation des forces populistes qui projettent sur lui des aspects et des qualités qu’il n’a jamais eu et qu’il n’aura jamais. Alors me direz-vous peu importe, les forces populistes le manipuleront contre le Cartel des oligarques. Dans vos rêves ! En France, jamais un élu de la république maçonnique, je dis bien jamais, ne s’est laissé manipuler pas le peuple, c’est toujours l’inverse qui s’est produit : l’élu a toujours couillonné le peuple. Donc posez-vous la question : qui manipule qui ? D’ailleurs Fillon ne souhaite pas faire pièce au Cartel, il souhaite établir un rapport de force pour renégocier avec le Cartel, et pour cela il utilise les populistes comme masse de manœuvre, écoutez le bien lors de son appel à manifester : «Devant nous, il y a la gauche et ses 32 heures ; il y a l’extrême droite et son retour au franc ; il y a l’alliance Macron/Bayrou… », eh oui jamais ô grand jamais l’objectif de Fillon n’a été de s’allier avec la droite dite nationale et de vendre autre chose que de l’euro, de l’Europe et du libéralisme! Eh oui il est pas fou le gars, il y a une après-présidentielle et il ne va pas prendre le risque de se griller avec le FN. Comme le disait de Villiers : « Ces gens-là prennent des idées auxquelles ils n’ont jamais cru, qui les ont portés là où ils sont, pour mieux les trahir ensuite lorsqu’ils seront au pouvoir. » Et ce matin je découvrais qu’un motif de satisfaction des fillonistes tendance populiste est de constater que les gauchistes et franmaques qui supportaient Fillon sont en train de se barrer, mais il ne leur est pas venu à l’esprit que si jusqu’à présent on trouvait de tels soutiens dans son entourage c’était justement parce que leur poulain était merdeux et que par conséquent ils n’auraient jamais dû miser sur lui? À ce sujet Fillon déclarait hier : «la désertion assumée, sans honte et aussi sans orgueil», tiens, tiens, ce n’est ni leur gauchisme, ni leur franmaquerie qu’il leur reproche, mais leur manque d’orgueil, ils ne sont pas suffisamment imbu de ce péché capital, péché de Satan qui conduit à la chute, et dont manifestement Fillon ne manque pas si l’on en croit ses paroles. Continuez donc d’y croire, l’orgueil de Fillon vous conduira à la victoire…

Mais la série des idioties est loin d’être finie. En effet l’argument avancé par les tenants populistes de Fillon est de dire : « Le Pen ne passera jamais le second tour, donc votez utile, votez Fillon.» Ils ne se rendent pas compte qu’ils sont en train de se tirer une balle dans le pied, puisqu’ils se fient aux sondages du système, alors que le populisme a justement percé en déjouant les sondages ! Mais le pire reste encore à venir : à supposer que Fillon passe le premier tour, il se retrouve face à Le Pen au second. Alors dans ce cas-là comment vont se positionner un Lesquen ou un Ploncard, qui nous ont gonflé la tête avec leur Fillon jusqu’à l’outrance. Vont-ils continuer à le soutenir, vont-ils soutenir un européiste libéral face à une souverainiste sociale ? Si oui quelle trahison ! (rappelons à ce sujet que le catholique est patriote, car «après Dieu, l’homme est surtout redevable à ses père et mère et à sa patrie », dixit Saint Thomas et il est social, conformément à la doctrine sociale de Église qui affirme la primauté du bien commun sur le bien personnel). Donc imaginez un peu la situation ubuesque où des catholiques nationaux nous expliqueraient qu’il faut voter pour le candidat de l’Europe et du libéralisme (les deux ingrédients les plus dissolvants des Nations et du catholicisme) face à la candidate de la France et du social ! Mais c’est un coup à passer pour un traître ou pour un con, au choix ! Ne parlons même pas de l’éventualité d’un revirement au second tour qui consisterait, après avoir agoni Le Pen de reproches et encenser Fillon, à se porter sur Le Pen ! Il vaudrait mieux pour ces personnes que le scénario Fillon-Le Pen, ne se produise pas, sans quoi le discrédit sera jeté sur leur personne et sur leur mouvement pendant longtemps…

Décidément cette élection 2017 est sans issue, il faut savoir rester cohérent et passer son tour, aucune obligation de mettre le doigt dans l’engrenage et d’y laisser un bras.



Message modifié (06-03-2017 16:01)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Stagire 
Date:   06-03-2017 18:33

Cher Alcor,

J’ai beaucoup aimé ce message du 06-03-2017 16:01.

D’abord :
> Tous les candidats à cette élection organisée par la république
> maçonnique, valident le crime abominable de l’avortement et le
> suicide démographique de la France. Alors voter pour l’un ou
> pour l’autre c’est voter pour un abominable suicide de masse.

J’abonde dans votre sens, mais j’ajouterais «de souche» dans : «suicide démographique de la France».

Ensuite :
> Première chose à faire donc, sortir du faux dilemme : (,,,)
> Deuxième chose à faire : attendre une fenêtre de tir. (…)

Il est clair que, du point de vue de la raison pratique, il ne faut pas entrer dans un faux dilemme; mais, il arrive que, pratiquement, on fait face à un vrai dilemme.

Certes, il faut «attendre une fenêtre de tir»; mais, il s’impose de chercher à la créer, et ce, étape par étape.

Vous ne l’ignorez pas puisque vous écrivez :
> Une fenêtre de tir serait par exemple
> un changement de la structure de l’offre sur le
> marché interne du FN, avec abandon de la ligne philippotiste
> pour une ligne maréchaliste, ne laissant planer aucun doute sur
> l’abrogation de toutes les lois criminelles et contre-nature.

Alors…

Enfin :
> Rappelons à ce sujet que le catholique est
> patriote, car «après Dieu, l’homme est surtout redevable à ses
> père et mère et à sa patrie », dixit Saint Thomas, et il est
> social, conformément à la doctrine sociale de Église qui
> affirme la primauté du bien commun sur le bien personnel.
et :
> Décidément cette élection 2017 est sans issue, il faut savoir
> rester cohérent et passer son tour, aucune obligation de mettre
> le doigt dans l’engrenage et d’y laisser un bras.

Comme je n’ai pas droit de vote à vos élections, et que je ne connais pas pratiquement les parties en présence, mon commentaire n’est que théorétique.

Sous cette réserve, est-il vrai que : «Décidément cette élection 2017 est sans issue» ?

Il est certainement vrai que :
> aucune obligation de mettre
> le doigt dans l’engrenage et d’y laisser un bras.

Mais, s’impose-t-il que :
> il faut savoir rester cohérent
> et passer son tour

Il est certainement vrai qu’il « faut savoir rester cohérent». Il s’agit ici de cohérence pratique, et non de cohérence théorétique.

Mais, dès lors, faut-il vraiment «passer son tour» ?

Tout dépend de ce qu’on entend par «issue».

Si, par «issue», on entend la victoire, en 2017, du rappel que vous faites : « Rappelons à ce sujet que…», alors il convient de «passer son tour».

Mais, si par «issue», on entend de faire un pas dans la bonne direction, celle du rappel, alors il convient de ne pas «passer son tour».

Alors, à qui donner son vote ? N’y a-t-il pas des «petits candidats» (selon ce qu’en disent vos journalistes;-) qui méritent votre voix ?

Certes, vous ne gagnerez pas vos élections, selon l’expression consacrée, mais vous aurez protesté de manière utile.

Cordialement

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Alcor 
Date:   07-03-2017 21:38

Cher Stagire,

Beaucoup de catholiques ont été dégoutés que le petit candidat « Poisson », qui décidément n’était pas un gros poisson, fut balayé d’un revers de main au moment des primaires.

De même pour les présidentielles je pense que le meilleur candidat serait Alain Escada, mais je ne pense pas qu’il se présentera et s’il se présentait il ferait un score proche de zéro.

Peut-on alors reprocher aux électeurs de ne pas voter pour les petits candidats valables ?

Je ne crois pas, car les chances du candidat d’être élu sont également un critère de choix rationnel.

Ainsi je voudrais bien aider l’Abbé Philippe Laguérie qui demande 500 milles euros pour construire une chapelle. En ce cas vous pourriez me dire : « Pourquoi alors ne jouez-vous pas à la loterie, comme ça si vous gagnez un million vous pourrez en reverser la moitié à l’Abbé ». Certes, sauf que les chances de gagner sont tellement faibles que j’estime que cela ne vaut pas le coup d’essayer.

En revanche on peut reprocher aux électeurs de voter pour de gros nuls.



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Jean-Marie Brodin 
Date:   07-03-2017 22:57

Les attaques contre Fillon vont finir par le faire passer pour LE candidat Anti-système. Pour le Trump français, en quelque sorte ...

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Stagire 
Date:   07-03-2017 23:57

Cher Alcor,

> Certes, sauf que les chances
> de gagner sont tellement faibles que j’estime que cela ne vaut
> pas le coup d’essayer.

Disons que ça ne vaut pas «le coup d'essayer».

Alors, qu'en est-il du coût d'essayer ?

;-))

Cordialement

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Alcor 
Date:   08-03-2017 11:53

Je m’aperçois à quel point les primaires de la droite ont eu un effet inattendu, aussi bien pour la caste oligarchique que pour les populistes : au lieu d’avoir un seul candidat populiste à droite, il y en a désormais deux, un vrai et un faux !

Or la caste oligarchique n’a jamais voulu produire un faux populiste à droite, mais elle voulait un vrai oligarque à droite, à savoir Ali Juppé, pour maximiser ses chances au second tour.

De son côté, les populistes, en votant Fillon aux primaires, n’ont (en tout cas initialement) jamais voulu qu’il fasse concurrence à leur candidat naturel, à savoir Le Pen, mais ils ont voulu éliminer l’oligarque de droite Ali Juppé.

Et le gag dans tout ça c’est que désormais le vote populiste est divisé entre Le Pen et Fillon, et l’oligarchie charge Fillon, non pas en raison de sa personne, mais en raison du vote populiste qui s’est reporté sur lui !

Cet effet inattendu affaiblit le populisme, puisque désormais le courant est divisé en deux, et avantage l’oligarchie puisque Fillon se refuse à faire la jonction avec le FN, et donc maintient volontairement la division, par où l’on voit que Fillon est un faux populiste, puisqu’il prive ainsi le populisme d’une chance d’accéder au pouvoir, se donnant du même coup une assurance-vie vis-à-vis de l’oligarchie.

Et même le FN se sent plus ou moins obligé de se montrer complaisant avec Fillon, puisqu’indirectement c’est une partie de son électorat populiste qui est visé à travers lui, cela devient fou !

Donc finalement, et de manière fort inattendue, le vote des primaires se retourne contre le seul parti véritablement populiste, le FN.

Sinon il y a toujours les mêmes constantes :

- la droite reste soumise à l’oligarchie et ne voit dans le vote populiste qu’une façon de faire pression sur son employeur, sans jamais le combattre. L’alliance avec le FN ne se fera jamais.

- La volonté de persécution et d’ostracisme de l’oligarchie est telle qu’elle ira jusqu’à démolir n’importe quel candidat, même le sien, si jamais le vote populiste se reporte sur lui, et s’il le faut elle ira « buter jusque dans les chiottes » jusqu’au dernier de ses soutiens.

- Les promesse électorales n’engagent que ceux qui les reçoivent.



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Jean-Marie Brodin 
Date:   08-03-2017 22:23

Pas mal, votre analyse Alcor,

J'y souscris, mis à part le fait que je ne pense que ce soit le "vote populiste" qui soit la cause des persécutions du système, et que celui-ci n'ira pas démolir son propre candidat au motif que des voix populistes se seraient reportées sur lui. Je pense que ces persécutions sont liées au fait que le candidat a franchi une ligne rouge pour l'oligarchie, sans même peut-être s'en apercevoir. La principale de ces lignes rouges concerne la position vis-à-vis de la Russie, et celle-là Fillon l'a effectivement franchie.

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Alcor 
Date:   09-03-2017 09:19

Cher Jean-Marie,

Tout à fait, la simple idée de rapprochement avec la Russie, est pour l’oligarchie, un acte de trahison, qui mérite une sanction sévère, et d’ailleurs la première attaque sérieuse contre Fillon commence avec le dossier russe :

« J’ai vu François Fillon prendre des positions régulières en faveur d’une alliance avec la Russie de Poutine et la Syrie de Bachar el-Assad. On sait que François Fillon [...] a donné plusieurs conférences en Russie. Est-ce qu’elles ont été rémunérées dans le cadre de sa société de conseil ? », demande François de Rugy, qui précise que cette société a rapporté à l’ancien Premier ministre « plus de 750 000 € depuis [...] 2012 ». « On a le droit de savoir, nous Français, par qui il a été payé. On parle d’État étranger, de grands groupes, ce n’est pas neutre », martèle-t-il.» (19/12/2016)

En gros la première attaque de l’oligarchie a été de le faire passer pour un « agent de l’étranger » stipendié par Poutine.

D’ailleurs « Libération » titrait le 29/12/2016 : «Le nouveau parti de l’étranger »

« L’axe qui se dessine entre Poutine, Trump et l’extrême droite européenne fait émerger une nouvelle génération de parti de l’étranger. Cette fois, plus d’équilibre, de contrepoids, toutes les forces sont alignées pour œuvrer à la déstabilisation des démocraties européennes et au démantèlement de l’Union européenne. »

Il est d’ailleurs assez cocasse qu’une oligarchie trans-et-supra-nationale use d’une telle accusation.

Ce à quoi je faisais référence est beaucoup plus vieux et date d’une trentaine d’années au moins : le rejet d’un candidat non pas en raison de ses idées ou de son appartenance à un parti, mais en raison de la nature des voix de ses électeurs.

C’est spécifiquement français, ou plutôt devrais-je dire spécifiquement « ripoublicain », je ne pense pas avoir vu ça dans d’autres pays, et pour un observateur étranger c’est incompréhensible : « refuser des voix ! ils sont tarés ces Français ! ».

Pourtant cela continue encore et encore, et ce fut même l’un des arguments d’Ali Juppé contre Fillon : « il a été élu avec les voix de l’extrême-droite ».

Alors là nous sortons de la logique du marché démocratique et libéral (on n’a jamais vu un marchand du temple refuser le pognon de ses clients) pour rentrer dans une logique idéologique et sectaire.

Lorsque vous entrez dans une secte, on ne se préoccupe pas seulement de vous laver le cerveau, on cherche aussi à vous couper de tout ce qui peut vous faire dévier de la ligne sectaire. (famille, amis, lectures etc…)

Alors, cher Maître, de quelle secte s’agit-il ?

Il s’agit de la secte prétendument républicaine et réellement maçonnique, qui depuis 30 ans a jeté l’anathème et a exigé la démission de tout le personnel politique, qui même sans avoir formellement pactisé avec le FN, avait reçu les voix de ses électeurs. Il s’agit sans doute là du plus gros scandale antidémocratique et de la plus grosse saloperie sectaire de ces 30 dernières années, et c’est en France que cela se passe.

Lorsque ces sectaires déclarent « toi t’es républicain », cela signifie « tu nous appartiens », lorsqu’ils déclarent « toi t’es pas républicain », cela signifie « on va te pourrir la gueule ».

Je pense même que s’il n’y avait pas eu la volonté machiavélique d’un Mitterrand pour jouer le FN contre le RPR et s’il n’y avait pas eu la hausse spectaculaire de la cote de popularité du FN fin des années 80, ce parti aurait été purement et simplement dissout et interdit par la Secte.

Nous Français, en plus d’être oppressés par l’oligarchie internationale, comme tout autre pays, nous sommes aussi oppressés par la Secte, nous sommes victimes d’un double-mal.



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   09-03-2017 20:38

B'nai B'rith maçonnerie exclusivement réservée aux juifs.


Le 30 janvier 1986, le Bulletin de l'Agence Télégraphique juive et plus tard, le 26 mars 1986, le journal Le Monde révèlent que le B'naï B'rith France a organisé des réunions avec des politiciens français de droite où ceux-ci s'engagèrent à ne passer aucune alliance avec le Front national

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Jean-Marie Brodin 
Date:   09-03-2017 21:58

Bonsoir Alcor,

je crois que la volonté machiavélique de Mitterrand n'était pas seulement de "jouer le FN contre le RPR". Du moins, si c'était le cas, ça n'a finalement pas très bien fonctionné, puisque la droite est revenue au pouvoir après son dernier mandat. Je crois que Mitterrand a voulu faire du FN l' "intégrateur négatif de la République", permettant en particulier à la gauche de résoudre ses nombreuses contradictions. En premier lieu la contradiction liée au ralliement du PS au libéralisme économique, à la globalisation, et à l'abandon de la politique sociale. Le FN permet de ressouder les différentes composantes de la gauche et de l'extrême gauche, souvent en opposition radicale les unes envers les autres, dans un combat commun contre un unique ennemi, ou encore une unique menace, dénommée "montée de l'extrême-droite".

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Jean-Marie Brodin 
Date:   11-03-2017 12:17

Plus fort que Hollande, Hamon a réussi à trahir ses électeurs avant même l'élection présidentielle :

http://www.liberation.fr/elections-presidentielle-legislatives-2017/2017/03/10/le-revenu-universel-de-benoit-hamon-n-a-plus-d-universel-que-le-nom_1554775

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   18-03-2017 07:42

Un mec tiré à quatre épingles l'"ami" Bourgi qui dit : "Je veux une France propre à droite et à gauche.".


Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Jean-Marie Brodin 
Date:   18-03-2017 11:09

Avant, on taillait le costar avant de l'offrir.
Maintenant, c'est l'inverse ...

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Jean-Marie Brodin 
Date:   18-03-2017 11:33

https://www.officierunjour.net/editoriaux/un-g%C3%A9n%C3%A9ral-ne-devrait-pas-dire-%C3%A7a/

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Stagire 
Date:   20-03-2017 00:22

Cher Alcor,

> En revanche on peut reprocher aux électeurs de voter pour de
> gros nuls.

https://www.youtube.com/watch?v=nR3znXOtFGk

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Jean-Marie Brodin 
Date:   22-03-2017 22:40

"La politique de la france, une indėpendance dans l'Europe, non pas pour s'y fondre, non pas pour s'y confondre, mais pour construire des partenariats structurės, avec les Allemands en particulier, qui en effet doivent partager le fardeau, mais qui doivent nous aider ȧ tenir en Afrique, au Proche et Moyen-Orient, notre position, et une indėpendance parce que la prioritė de ma politique, ne vous en dėplaise Mme Le Pen, ce sera la sėcuritė des français dans la lutte contre Daesh, dans la lutte ȧ l'intėrieur et ȧ l'extėrieur, donc j'aurai cette politique de crėdibilitė, de continuitė, l'indėpendance avec les moyens, loin du chaos, loin de l'insulte ȧ l'ėgard de l'Europe, une politique de responsabilitė parce que notre Histoire, celle de la france et des Etats-Unis, c'est une histoire sėculaire, nous avons ensemble construit la paix dans le monde, nous avons fait renaître, mais oui ne vous en dėplaise M. Mtėlenchon, on l'a fait, avec de$ alliances historiques, et ȧ cet ėgard, et parfois avec les Russes, et nous aurons lȧ-dessus un dėsaccord, parce que les Russes ne partagent pas, aujourd'hui... Je ne construirai pas mon indėpendance, comme vous le propose, Mme Le Pen, en allant me rapprocher de M. Poutine. Je la construirai avec les outils de cette indėpendance, avec une politique de responsabilitė, avec une vraie politique europėenne. Voilȧ !"

Avec Macron, démonter tous les sophismes, les amalgames, les contradictions du discours, c'est pas un emploi fictif, c'est un boulot à plein temps !

Quelqu'un veut s'y atteler ?

En fait, Macron a été formé par Franck Lepage :

https://www.youtube.com/watch?v=f2bsGWWZ45E



Message modifié (22-03-2017 23:03)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Alcor 
Date:   24-03-2017 09:44

Très bonne conférence.

« Pénétration de la philosophie des lumières dans l’Église », « Depuis Vatican II l’Église est devenue l’un des vecteurs de la démocratie ».

Bref un ratage complet, mœurs abominables, erreurs en liberté, vérité étouffée, vocations taries, perte de la foi, jésuitisme, peuples mourants, rien de bon dans tout ça, que des fruits pourris.

Les catholiques intégraux de Vatican I nous l’avaient bien dit, le Pape Pie IX nous avait prévenu…
Quand je pense qu’un prêtre nous expliquait que « le Christ avait subverti les mœurs de son temps », ce qui est vrai, mais pour quelle raison ? pour faire émerger la vérité, subvertir l’hypocrisie pharisienne au nom de la Vérité.

Maintenant le Christ n’a pas subverti sa propre parole et n’a pas non plus subverti l’Église qu’il a lui-même instituée !

Sinon pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Pourquoi pas se marier à trois ? Pourquoi pas s’accoupler avec des animaux comme le souhaitait Diderot ? Après tout l’amour ne connaît pas de frontière, il ne connaît pas de limite…

En fait c’est terrible à dire, mais cette Église qui se meurt pourrait malheureusement très bien jouer le mauvais rôle que lui prête Dandrieu :

« Et pour que l’on ne puisse pas dire que le jour où les Européens auront voulu sauver leur continent du suicide, ils aient trouvé sur le chemin un obstacle insurmontable : l’Église catholique. »

Enfin bon c’est pas avec des encycliques écolos et à géométrie variable qu’on va redresser la barre, au contraire cela ne peut aller que de mal-en-pis.

Ne parlons pas des pseudo-élites, véritable ramassis de mafieux et de truands en tout genre, avec leur cabinet noir , leur justice et leur presse aux ordres, leurs costards à une brique, leurs emplois fictifs, leurs mœurs perverties, leurs crimes et j’en passe et des pires.

Et en face ? un électorat d’une bêtise et d’une trivialité à faire peur.

Ainsi un gauchiste me disait : « J’ai pas envie que l’autre connard avec son revenu universel, vienne me taper dans le porte-monnaie, donc je vais voter Macron. » Grandiose !

Et un autre de droite : « ils construisent des logements sociaux près de chez moi, allez je vais voter Marine ! ». Ben voyons comme si la Marine pouvait y faire quelque chose. Elle va péter les logements sociaux et faire dégager la racaille ?

Oh que c’est beau la démocratie…

Moi j’ai toujours considéré que la démocratie repose sur le principe le plus stupide qui soit : la force du nombre.

Nous n’avons ni force raison, ni force morale, oui mais nous avons la force du nombre. Et alors quoi ? Et alors si tu nous fait chier on vient te péter la gueule… Le niveau de la démocratie est le niveau des cours de récréation : il faut être dans une bande pour se sentir fort, et généralement le chef de bande est le plus mauvais élève…



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   24-03-2017 13:41

.


Le moindre mal pour Poutine sachant que pour Fillon it is the end of the haricot !!!

Que c'est "triste" tout ce spectacle.


Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Jean-Marie Brodin 
Date:   25-03-2017 11:23

Un article analysant les conséquence d'un succès de Macron à l'élection présidentielle, ainsi que la supercherie concernant l ' "affaire Fillon" :

https://blogs.mediapart.fr/regisdesmarais/blog/010317/le-vote-macron-ou-un-suicide-francais-annonce?utm_source=facebook&utm_medium=social&utm_campaign=Sharing&xtor=CS3-66

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   25-03-2017 14:49

!!!



Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   26-03-2017 08:36

Pécresse itou !!!


Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Stagire 
Date:   27-03-2017 02:50

Cher Alcor,

> Les catholiques intégraux de Vatican I...

Je vis dans le diocèse de Trois-Rivières où, à l'époque de Mgr Louis-François Laflèche, cette doctrine fut au cœur d'une controverse qui s'est mal terminée avec Léon XIII.

http://crc-canada.net/eglise-au-canada/eglise-19e-siecle/mgr-lafleche/

Cordialement



Message modifié (27-03-2017 02:55)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Alcor 
Date:   31-03-2017 15:43

Cher Stagire,

Quand je songe que l’on a osé faire un procès à l’Église pour « influence indue ».

Lorsque le corps politique subit l’influence bénéfique de l’Église, les libéraux crient à l’ingérence.

Lorsque le corps politique subit l’influence d’une clique d’oligarques dépravés, répandant leurs mœurs perverses par tout l’univers, les mêmes libéraux applaudissent à tout rompre.

Je me suis tué à essayer de faire comprendre cela à mon ancien curé : si l’Église d’elle-même accepte que le corps politique soit soustrait à son influence, alors immédiatement il sera soumis à d’autres influences.

Peut-être que pour les individus d’élite il est possible de se situer par-delà toute influence, mais pour les masses, ces masses femelles et puériles, c’est impossible. Il faut donc partir de l’axiome que l’individu moyen sera toujours et en tout lieu sous influence, le tout est de savoir par quoi et par qui.

Tout ce que nous vivons actuellement donne raison a posteriori à tous ces vaillants catholiques intégraux.



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Jean-Marie Brodin 
Date:   01-04-2017 09:13

Quand l' "affaire Caton" ressurgit dans le débat sur la morale en politique :

Non seulement François Hollande s'est rendu coupable de mensonge (déjà !) dans cette histoire, mais en plus, on peut se demander quel magistère moral permet à la gauche d'accuser Fillon d'emplois fictifs, quand elle s'est permis d'utiliser des fonds publics pour des manoeuvres purement politiciennes :



"Jacques Attali, conseiller de François Mitterrand, reconnaîtra plus tard qu’il s’agissait d’une manœuvre politique orchestrée par sa cellule à l’Elysée."

http://www.20minutes.fr/politique/235573-20080606-quand-francois-hollande-faisait-passer-leader-droite



Message modifié (01-04-2017 09:14)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Jean-Marie Brodin 
Date:   01-04-2017 09:23

La Guyane, ou la preuve que le souverainisme n'est pas du racisme :

http://observers.france24.com/fr/20170327-france-guyane-collectif-500-freres-cagoules-interpeller-autorites-greve-social

"Afin de lutter contre l’insécurité, nous pensons que les autorités devraient davantage contrôler les frontières [avec le Suriname et le Brésil, NDLR], car tout le monde peut entrer en Guyane. En soi, ce n’est pas un problème, sauf que l’on est incapable de gérer les personnes "hors système", comme les délinquants.

De plus, nous souhaiterions qu’il y ait davantage de policiers et qu’une deuxième prison soit construite. Actuellement, il y a beaucoup trop de détenus dans l’unique prison de Guyane par rapport à sa capacité d’accueil. [Le taux de surpopulation carcérale y est de 143 %, NDLR] Par ailleurs, les juges d’instruction sont débordés...

Il faudrait également que la Guyane coopère avec ses voisins sur le plan policier et judiciaire, afin que l’on puisse renvoyer les étrangers ayant commis des crimes dans leur pays d’origine, puisque nous n’avons plus de place en prison et que la moitié des détenus sont des étrangers…"

(Collectif des "500 frères")

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Delaporte 
Date:   01-04-2017 12:38

... Dernière minute : il semblerait que Fillon jette l'éponge !

Caton

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   01-04-2017 18:48

Caton.


Poisson



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Jean-Marie Brodin 
Date:   01-04-2017 18:51

N'oubliez pas qu'on est le 1er Avril !

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Jean-Marie Brodin 
Date:   01-04-2017 23:04

Aux dernières nouvelles Macron se serait désisté au profit de Jean Lassalle. On l’aurait entendu dire « j’ai réalisé qu’un caniche ne fait pas le poids devant un Berger des Pyrénées ».



Message modifié (01-04-2017 23:10)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Alcor 
Date:   07-04-2017 10:54

Je lisais l'Encyclique de Saint Pie X sur la condamnation du Sillon, et je n'en reviens toujours pas de constater à quel point elle est actuelle:

"Certes, proclamait-on, "les chefs du Sillon mettent leur foi religieuse au-dessus de tout. Mais peuvent-ils ôter aux autres le droit de puiser leur énergie morale là où ils peuvent ? En revanche, ils veulent que les autres respectent leur droit, à eux de la puiser dans la foi catholique. Ils demandent donc à tous ceux qui veulent transformer la société présente dans le sens de la démocratie de ne pas se repousser mutuellement à cause des convictions philosophiques ou religieuses qui peuvent les séparer, mais de marcher la main dans la main, non pas en renonçant à leurs convictions, mais en essayant de faire sur le terrain des réalités pratiques la preuve de l'excellence de leurs convictions personnelles. Peut-être sur ce terrain de l'émulation entre âmes attachées à différentes convictions religieuses ou philosophiques l'union pourra se réaliser. "Et l'on déclara en même temps (comment cela pouvait-il s'accomplir?) que le petit Sillon catholique serait l'âme du grand Sillon cosmopolite. "



Message modifié (07-04-2017 10:56)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   14-04-2017 16:46

Il dit autre chose aussi !!!


Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   18-04-2017 20:17

Il en remet une couche !!!


Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Stagire 
Date:   24-04-2017 02:03

Cher Alcor,

> maintenant c’est chose faite

Et Fillon votera Macron.

Cordialement

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   24-04-2017 08:09

Ite missa est.

On a évité le pire un duel Le Pen contre Melenchon la bouse va applaudir c'est déjà cela de gagné ;-))


Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Alcor 
Date:   24-04-2017 11:12

Cher Stagire,

Sur ce coup Mélenchon m'est apparu plus digne que Fillon.

Le néo-FN ne vaut pas grand chose, mais cette droite de traitres et de capitulards ne vaut vraiment plus rien du tout.

L'histoire bégaie: de nouveau un homme de Rothschild, comme en 69 avec Pompidou, celui qui ouvrit la funeste marche...

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Stagire 
Date:   25-04-2017 05:55

Cher Alcor,

J'aime bien : «Or, donc, le candidat des Républicains, LE vote utile, celui dont il fallait glisser le bulletin pour faire rempart à « l’imposteur » Macron, a appelé à voter… pour Macron. Enfin, jusqu’aux législatives, car évidemment, une fois le second tour passé et Macron couronné avec son aide, il mobilisera ses électeurs… contre Macron. Comprenne qui pourra, bon courage.»

http://www.bvoltaire.fr/saluons-courage-de-christine-boutin-de-francoise-hostalier/

Cordialement

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Alcor 
Date:   25-04-2017 10:01

Si l'on fait le compte:

Il y a:

22% de Lepenistes qui ne peuvent pas blairer Macron,

20% de Fillonistes qui ne peuvent pas blairer Macron,

20% de Mélenchonistes qui ne peuvent pas blairer Macron,

5% de Dupont-Aignanistes qui ne peuvent pas blairer Macron,

donc en tout et au moins 67% du corps électoral (sans compter les petits candidats) qui vomit le Macron de toutes ses tripes.

Et devinez quoi? c'est lui qui va être l'élu du peuple! quelle blague!

Que c'est beau la démocratie ou comment baiser 70% du peuple l'air de rien...



Message modifié (25-04-2017 10:02)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   25-04-2017 15:37

L'assistance inutile aux effondrés.

Même insultés et méprisés, quand on fait un effort dans leur direction pour sauver quelques meubles et les aider malgré leurs infamies, ils retournent très vite à leur abjection.

Ne rien faire avant le dépôt de bilan , c'est sain pour une entreprise mais pour un pays ?

Ploncard d'Assac appelait à voter Fillon contre Macron. L'intérêt du pays passant avant toute considération d'affection.

Dès l'annonce des résultats Fillon se rallie à Macron.

Soutien inutile aux déshonorés.


Dans l'ignominie on est toujours dépassé par les politiques.


(Cela me fait penser à juin 40 où le gouvernement voulait s'exonérer de toute responsabilité dans la catastrophe en poussant l'armée à capituler sans conditions au lieu de demander l'armistice; l'armistice obtenu relativement avantageux et qui fut une faute stratégique majeure de Hitler, fut le résultat de l'opposition absolue des autorités militaires françaises à la capitulation malgré leur gouvernement.)

A l'époque il y avait encore une armée...


Il faut donc résister malgré la nullité des autorités en place. Mais dès que cela ira mieux, ils retourneront à leurs vomissures.


Il y a un enfermement satanique dans le système.


Depuis....



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   25-04-2017 21:53

Presque 1 mois et demi d’absence c'est un record Olivier et tout cela pour "pleurer" sur le soutien de Fillon à Macron avec en toile de fond votre Assac !!!

Il faudrait peut-être vous pencher sur le pourquoi dés le premier tour il vote Fillon et non Le Pen ... une réponse dans cette phrase :

"l'équipe dirigeante qui entoure Marine Le Pen est constitué de 22 homosexuels." "Ce parti doit disparaitre car c'est une voie de garage".

Bref si je suis d'accord avec lui sur la finalité de ce parti je ne partage pas ses raisons ... donc votez Macron et non Le Pen.

Maintenant à analyser les raisons de l'exclusion de Fillon du deuxième tour ... elles sont multiples ... mais indéniablement les "affaires" entourant le personnage à fait son travail de sape ... puis sa "droitisation" via Sens Commun et autre Assac n'a pas donner une image claire à son profil ... et la cause finale viens du maintien de Dupond Aignan qui pète plus haut que son ...


Cordialement, Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   25-04-2017 22:13

Epsilon/2 a écrit:

> Presque 1 mois et demi d’absence c'est un record Olivier





40 jours de carême et de mépris du monde.

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Alcor 
Date:   26-04-2017 09:14

Cher Olivarus,

Pire que Fillon, ad nauseam :

«Estrosi demande l'exclusion des membres LR qui appellent à voter Le Pen ou refusent de faire barrage au FN »

Quelle erreur et quelle horreur celui-là !

Le prochain gouvernement sera le cirque Barnum, les pires aberrations de l’espèce politique y prendront place.

Allez on va se consoler en lisant le communiqué de la CEF :

« Ainsi, n’appelle-t-elle pas à voter pour l’un ou l’autre candidat mais, en rappelant les enjeux de l’élection, elle souhaite donner à chacun des éléments pour son discernement propre.

Elle redit l’importance du vote : acte citoyen, acte responsable dans une démocratie. »

Ouais pas franchement clair et très jésuitique : pas de consigne de vote mais on va vous expliquer comment bien voter.

« Nous croyons en une société où l’être humain est plus qu’un élément du processus économique ou technologique. La dignité de notre société se reconnait au respect des plus faibles de ses membres depuis le début de leur vie jusqu’à leur fin naturelle. »

Intéressant, voilà que l’extrême gravité de l’avortement est remise au centre des préoccupations politiques par nos chers évêques, mais dans ce cas-là il ne faut pas voter puisque les deux sont en abomination sur ce point précis.

« L’État doit intégrer la solidarité dans la construction du projet de société et mettre en œuvre concrètement sa préoccupation des plus pauvres, des personnes âgées, des personnes handicapées, des chômeurs. Négliger les plus fragiles revient à diviser la société ».

Je vois mal comment le banquier de Rothschild, peut satisfaire à un tel critère (*), donc là on pencherait plutôt du côté national-social de Le Pen.

(*) « Le directeur de programme d’Emmanuel Macron reconnait que les retraités seront les grands perdants »

« Quand certains pays accueillent des millions de réfugiés, comment notre pays pourrait-il reculer devant la perspective d’accueillir et d’intégrer quelques dizaines de milliers de ces victimes ? Notre volonté de solidarité ne peut pas se réduire au cadre restreint de notre pays. »

Ah là on penche plutôt du côté libéral-immigrationiste du banquier de Rothschild.

« C’est une véritable adhésion des peuples d’Europe au projet européen qu’il faut favoriser»

Donc un point pour le banquier de Rothschild, puisqu’il est pan-européiste et antinational.

« cette adhésion suppose de respecter davantage le fait historique et culturel des nations qui composent le continent. »

Un point pour Le Pen puisqu’elle est en faveur de la nation et de la culture française.

« nous avons une responsabilité commune envers l’humanité et les générations à venir sur le plan écologique. »

Le couplet écolo : ce serait plutôt du Macro.

« Aujourd’hui, le risque principal serait de renoncer à lutter pour l’avenir et de céder à la tentation du fatalisme. »

Ouais pas franchement concret, et d’ailleurs « lutter pour l’avenir » ça veut dire quoi ça ? si vous aviez dit « lutter pour nos familles, nos enfants, notre patrie notre foi » j’aurais compris, mais là c’est du pipeau, et cela semble plutôt aller dans le sens du bonimenteur de Rothschild, qui jusqu’à présent n’a vendu que du vent.

« Notre foi chrétienne nous appelle à l’Espérance : les difficultés que nous rencontrons ne sont pas un appel au renoncement. Au contraire, elles nous invitent à investir toutes nos capacités pour construire une société plus juste, plus fraternelle dans ses diversités et plus respectueuse de chacun. »

Absolument grotesque, le formel de l’Espérance, vertu théologale, est Dieu comme souverain bien, et certainement pas un projet séculier type millénariste, qui constitue une hérésie.

Donc voilà merci la CEF, vous auriez pu tout aussi bien ne rien dire, nous n’en serions pas moins avancés…



Message modifié (26-04-2017 09:17)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Jean-Marie Brodin 
Date:   26-04-2017 20:12

Pour la "France Insoumise", le report des voix vers Macron, c'est pas gagné.

Beaucoup en ont compris la manipulation oligarchique, utilisant cette peur irrationnelle d'un danger d' extrême-droite. Voter blanc ou Marine, c'est pour eux l'occasion de faire un pied-de-nez au système.

Encore plus vers l'extrême gauche, certains envisagent même de voter Marine pour déclencher un processus révolutionnaire.

C'est peut-être pas encore gagné pour le bourgeois plus préoccupé de ses économies en euros que du sort de la Nation.

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   26-04-2017 20:59

Le "sort de la Nation" dans les mains de Le Pen ???

Vous voulez rire ou quoi ... à la rigueur que l'on vote Le Pen c'est votre problème mais nous sortir que le "sort de la Nation" est entre ses mains ... c'est vraiment opter pour un "sort" tristement funeste malheureusement.

NON franchement NON ... voter Le Pen pour ceux qui résident en France, comme Itou, c'est quasiment un risque de guerre civile, d’ailleurs vous en êtes conscient puisque vous soulignez "déclencher un processus révolutionnaire" voila votre "sort" !!!

"On" a mit aux oubliettes Mélechon alors SVP arrêtons les frais !!!


Cordialement, Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Alcor 
Date:   27-04-2017 08:58

>NON franchement NON ... voter Le Pen pour ceux qui résident en France,
>comme Itou, c'est quasiment un risque de guerre civile, d’ailleurs
>vous en êtes conscient puisque vous soulignez "déclencher un processus
>révolutionnaire" voila votre "sort" !!!

Ce type d’argument est de la même veine que celui des conseillers de Charles VII, alors « petit roi de Bourges » dans son château de Chinon : « Sire n’écoutez pas cette pucelle ensorcelée ou ce sera la guerre ! ».

Les bourges d’aujourd’hui sont comme les bourges d’antan.

Disons que vous avez des millions de moutons sur une aire d’abattage, donc voués à une mort certaine, quelques moutons ont aperçu un trou dans la clôture et proposent de s’évader et tous les autres de s’exclamer : « Ah non alors ! dehors il pourrait y avoir le loup ! ».

Lâcheté et bêtise insondable des masses, comme disait Olivier Delamarche l’abattoir paraît toujours plus confortable qu’un saut dans l’inconnu…



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   27-04-2017 09:40

Le message d'Olivier est parti in the trappe !!!

Bon en gros si mes souvenirs sont bons ... il souhaite un "bon score" à Le Pen tout en refusant son élection à la Présidence ... why not tant qu'elle n'est pas Présidente cela me convient.


Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   27-04-2017 11:04

C'est une question de maturité de l'opinion et de compromis nationaliste.


Un duel Fillon-Le Pen eut été préférable pour la paix civile.


Je m'autocensure, par esprit en suspens, car je n'aime pas trop comme beaucoup ce duel avec un personnage immature qui va se planter tout seul élu ou pas.

Trop jeune, sans caractère.

Cordialement



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Jean-Marie Brodin 
Date:   27-04-2017 23:47

A Epsilon/2 :

Vous dites : "Le "sort de la Nation" dans les mains de Le Pen ???"

J'avais écrit :

"C'est peut-être pas encore gagné pour le bourgeois plus préoccupé de ses économies en euros que du sort de la Nation."

Donc, vous me faites dire ce que je n'ai pas dit. Je fustige ces gens, dont il me semble que vous faites partie, vu votre remarque sur la Bourse, pour lesquels la question principale est le sort de leur patrimoine, et non celui de la Nation.

Vous dites : "NON franchement NON ... voter Le Pen pour ceux qui résident en France, comme Itou, c'est quasiment un risque de guerre civile, d’ailleurs vous en êtes conscient puisque vous soulignez "déclencher un processus révolutionnaire" voila votre "sort" !!!

Je vous rappelle qu'officiellement nous sommes en guerre, car ce sont le Président et le Premier Ministre qui l'ont dit. Et à ma connaissance, ils n'ont pas signalé que cette guerre était finie. Et cette guerre a une dimension de guerre civile puisqu'un certain nombre de djihadistes viennent de chez nous.

En ce qui concerne le "déclenchement du processus révolutionnaire", je ne fais que reporter les propos de personnes que je connais et qui appartiennent à la mouvance d'extrême gauche, ce ne sont sont pas mes propos. Là encore, SVP ne me prêtez pas des choses que je n'ai pas dites.

Sans doute pensez-vous qu'avec Macron, vous et vos sous seront en sécurité, mais c'est très probablement le contraire :

- Les risques de guerre extérieure sont nettement plus élevés avec Macron qui est porté au pouvoir par le lobby qui sème systématiquement le chaos au Moyen-Orient depuis 15 ans, qui a créé et soutenu Daesh, qui a semé le chaos en Lybie, et provoqué de ce fait la guerre au Mali, qui soutient les Néo-Nazis Ukrainiens contre les Russes, et qui provoquent ces derniers par des mouvements de troupes de l'OTAN dans les pays Baltes et en Pologne

- Les risques de conflit intérieur sont plus élevés avec Macron qu'avec le FN, car si Marine Le Pen est élue, elle sera contrainte à la cohabitation, tandis que Macron pourra dégager une majorité à l'assemblée. Hollande n'a tenu aucune de ses promesses, et en particulier pas celle d'introduire de la proportionnelle aux législatives. La prochaine assemblée sera donc élue au scrutin majoritaire, et le FN n'aura que un ou deux députés. Par contre Macron pourra faire passer ses lois anti-sociales, et là vous verrez la gauche et l'extrême gauche exprimer toute leur colère et leur frustration de ne pas avoir été au deuxième tour. Marine Le Pen devra se contenter de la politique extérieure et de l'armée, et encore une fois, ses positions dans ces domaines sont beaucoup plus rassurantes que celles du lobby qui a porté Macron au pouvoir.

Vous noterez que je ne parle pas du point de vue de Macron lui-même, puisque sa technique, consistant à dire tout et son contraire ne permet pas de connaître sa position. Je me réfère donc au groupe qui l'a soutenu, c'est-à-dire, toute l'aile "sociétale" du PS.

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Stagire 
Date:   28-04-2017 00:05

Jean-Marie Brodin a écrit:

> - Les risques de guerre extérieure sont nettement plus élevés
> avec Macron qui est porté au pouvoir par le lobby qui sème
> systématiquement le chaos au Moyen-Orient depuis 15 ans, qui a
> créé et soutenu Daesh, qui a semé le chaos en Lybie, et
> provoqué de ce fait la guerre au Mali, qui soutient les
> Néo-Nazis Ukrainiens contre les Russes, et qui provoquent ces
> derniers par des mouvements de troupes de l'OTAN dans les pays
> Baltes et en Pologne.

La France est la 5e puissance mondiale (?), et elle remettrait son destin à un jeune homme. Un peu inquiétant, me semble-t-il ! Heureusement, sa conjointe...

Au Canada, Justin a 42 ans. Mais, cet État est un joueur géopolitique mineur, comme lui. Et sa Sophie envoie des bisous.

;-))

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Alcor 
Date:   28-04-2017 16:02

Ce qui me tracasse le plus dans tout ça ce n’est pas tant la décadence de la civilisation française, car après tout ce sont des choses qui arrivent (voir l’Empire romain), que l’attitude des chrétiens et surtout de l’épiscopat.

Lorsque l’Empire romain s’effondra, d’abord du fait de sa propre déchéance morale, puis physiquement sous le coup des barbares, les chrétiens furent accusés par les païens d’être les responsables de cette décadence.

Or les chrétiens et les évêques d’alors défendirent vaillamment l’honneur, la morale et la foi chrétienne pour que jamais l’on ne puisse dire que christianisme rimait avec décadence, bien au contraire.

Or aujourd’hui les chrétiens et surtout l’épiscopat, semblent se situer dans une logique d’accompagnement de ce mouvement de décadence, parfois même jusqu’à le cautionner, et en aucun cas de s’en dissocier et encore moins de le dénoncer.

«Une problématique dépassée :

À l’intérieur de l’Église, la publication en 1972 du rapport Matagrin, « Pour une pratique chrétienne de la vie politique », souligne le caractère légitime du pluralisme parmi les croyants.

L’Église n’étant plus prescriptrice au plan politique, la problématique même de chrétien de gauche est aujourd’hui dépassée, estime Mgr Hippolyte Simon. Il s’agit plutôt de permettre à des catholiques, par ailleurs engagés en politique, de réfléchir à des questions qui dépassent les clivages, comme l’environnement ou l’écologie humaine. » (La Croix)

Je pourrais citer d’autres articles d’ecclésiastiques et communiqués de la CEF, qui ne laissent planer aucun doute sur le fait que désormais seuls comptent les problèmes socio-économiques.

Et ce qui est encore plus surprenant c’est la justification qu’elle en donne : il faut éviter les clivages.

« Il faut réduire la pauvreté » : cela fait l’unanimité.

« Il faut respirer un air pur, boire une eau pure et se promener dans des forêts verdoyantes» : cela fait l’unanimité.

« Il faut espérer en l’avenir » etc… c’est tellement creux que la nausée sartrienne vous monte au nez.

Donc l’Église s’enfonce toujours un peu plus dans des lieux communs, avec le résultat que l’on sait.

Et qu’en est-il de la royauté sociale du Christ, de la foi catholique, de la loi naturelle, etc…

Cela ne fait pas l’unanimité, c’est clivant, donc on expurge tout cela du débat public, ou alors on trafique pour rendre la chose acceptable.

Nous sommes dans une imposture totale, la même imposture qui conduisit à la crucifixion du Christ : car, comme nous le rappelait un prêtre, la mort du Christ arrangeait bien tout le monde.

C’est assez ahurissant quand on y pense : car autant je comprends que le « Non serviam » se donne à lui-même ses propres priorités, mais le « Serviam » ne devrait tenir compte que des priorités de Dieu, et pas des foutaises des décadents…



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   28-04-2017 16:46

Alcor a écrit:

> Ce qui me tracasse le plus dans tout ça ce n’est pas tant la
> décadence de la civilisation française, car après tout ce sont
> des choses qui arrivent (voir l’Empire romain), que l’attitude
> des chrétiens et surtout de l’épiscopat.


Il faudrait distinguer entre les chrétiens et à l'intérieur des épiscopats ceux qui luttent contre l'hérésie moderniste et plus généralement contre l'apostasie et la dévastation liturgique et ceux qui s'en font les complices et s'y vautrent; ou encore les infiltrés de la conjuration antichrétienne pour paraphraser Mgr Delassus.


la plupart de nos coreligionnaires subissent un pouvoir qui est sournoisement hostile à la doctrine pérenne et ce depuis fort longtemps.

C'est cette apostasie intérieure qui est apocalyptique...

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   30-04-2017 15:58





Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Jean-Marie Brodin 
Date:   30-04-2017 19:52





Message modifié (30-04-2017 19:54)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Jean-Marie Brodin 
Date:   30-04-2017 19:55



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   30-04-2017 21:48



Allons allons Melenchon n'est pas un Dupont le tombeur de Fillon !!!


Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   02-05-2017 16:55

N'en déplaise à certains !!!


Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Stagire 
Date:   02-05-2017 20:08

Le Collectif d’Antioche

http://www.medias-presse.info/ces-eveques-et-pretres-qui-rompent-le-front-republicain-mgr-rey-en-tete/73302/?utm_source=OxiMailing&utm_medium=e-mail&utm_campaign=mpi%5F190

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   02-05-2017 20:29

C'est un franc-maçon et "copain" de Marion bon au moins de je suis d'accord avec lui quand il dit : « Il n'y a pas de modèle de société chrétienne, livrée clef en main, en alternative au libéralisme » ... bon c'est un drôle de loustic.


Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   03-05-2017 06:59

Pauvreté de l'argumentaire.

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   07-05-2017 20:33




Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Stagire 
Date:   07-05-2017 23:59

Cher Epsilon/2,

> C'est un franc-maçon et "copain" de Marion bon au moins de je
> suis d'accord avec lui quand il dit : « Il n'y a pas de
> modèle de société chrétienne, livrée clef en main, en
> alternative au libéralisme » ... bon c'est un drôle de
> loustic.

«Mon royaume n'est pas de ce monde.»

Dans le vôtre, le roi, c'est maintenant Macron, pour cinq ans.

Sera-ce long ? ;-))

Cordialement



Message modifié (08-05-2017 00:18)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   08-05-2017 11:30

Non évidemment ... il nous donne un tel coup de "vieux" qu'il peut bien rempiler encore une fois et faire un petit tour pour revenir ;-))


Cordialement, Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   08-05-2017 11:38

Et n'en déplaise à Rey et consort les fidèles de l'Eglise Catholique étaient au rendez-vous de l'Histoire.


Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Alcor 
Date:   09-05-2017 10:03

Dimanche dernier: jour des vocations. (hasard du calendrier)?

Pour la première fois depuis longtemps le clergé a dressé le bilan: catastrophique.

Et pour la première fois depuis des années: la courbe de l'effondrement des vocations est mise en regard de celle de l'effondrement des familles catholiques.

Y a du progrès dans l'analyse des causes: "Les prêtres ne tombent pas du ciel" comme nous a dit le prêtre.

Ou dit autrement "Dieu agit ordinairement et préférentiellement par les causes secondes plutôt que par voie extraordinaire".

Allons patience, le clergé commence à prendre conscience de l'influence déterminante du milieu familial, encore un petit effort il commencera à prendre conscience de l'influence déterminante des choix politiques.

Et là ils pourront rapprocher une autre courbe: celle du vote des catholiques, plus ils votent et moins ils sont nombreux, le prix du ralliement...



Message modifié (09-05-2017 10:04)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   16-05-2017 10:17

En attendant la chute du Micron, le "a" ne passe pas.


ici


L'abaissement de la France par les évêques prévaricateurs.

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Zorglub 
Date:   16-05-2017 23:20

Un point de vue intéressant de Jacques Sapir (sous forme de réponse à Eric Zemmour) sur les trois composantes du souverainisme :

https://russeurope.hypotheses.org/6002

- souverainisme social
- souverainisme politique
- souverainisme identitaire

pourquoi, même si c'est difficile, la "ligne Philippot" et le retour à la souveraineté monétaire ne doivent pas être abandonnés

Cordialement,
Zorglub

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Stagire 
Date:   18-05-2017 02:19

Cher Olivarus,

> En attendant la chute du Micron, le "a" ne passe pas.

Pouvez-vous expliquer à l'étranger que je suis ce que signifie : «le "a" ne passe pas».

> L'abaissement de la France par les évêques prévaricateurs.

L'étranger que je suis est plutôt,,, disons perplexe devant le spectacle que donnent les «évêques» de la France ;-)

Cordialement

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Zarbor Zarvaj 
Date:   18-05-2017 07:42

Zorglub a écrit:


> la "ligne Philippot" et le
> retour à la souveraineté monétaire ne doivent pas être
> abandonnés


La bonne blague ! Les frontistes n'ont jamais tenu cette ligne ! Pas étonnant qu'ils l'abandonnent.

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   18-05-2017 09:34

Stagire a écrit:

> Cher Olivarus,
>
> > En attendant la chute du Micron, le "a" ne passe pas.
>
> Pouvez-vous expliquer à l'étranger que je suis ce que signifie
> : «le "a" ne passe pas».


Je n'arrive pas à taper Macron sans réticence, Micron me paraît plus réaliste.


Il faut un peu de temps au vain peuple pour s'en rendre compte.



Pourtant vous êtes malicieux à vos heures.

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Stagire 
Date:   18-05-2017 18:38

Cher Olivarus,

> Je n'arrive pas à taper Macron sans réticence, Micron me paraît
> plus réaliste.

Excellente !

> Pourtant vous êtes malicieux à vos heures.

Encore une preuve que je vieillis de plus en plus vite ;-))

Cordialement

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   18-05-2017 21:54

Surtout depuis MAcron ;-))


Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Delaporte 
Date:   19-05-2017 14:15

... Vous me direz si vous avez reçu ce message. Si oui, vous pourrez peut-être récupérer votre mot de passe. L'hébergeur vérouille souvent la fonction "mail" afin de minimiser le spamming.

Cordialement

L'animateur

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: ouiouioui 
Date:   23-05-2017 17:57

Il est même Micron par rapport à sa femme.

Désolé, je n'ai pas pu m'en empêcher...

D.

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Stagire 
Date:   24-05-2017 01:47

Cher Alcor,

> Ou dit autrement "Dieu agit ordinairement et préférentiellement
> par les causes secondes plutôt que par voie extraordinaire".

Autrement dit, pas de surnaturel sans naturel, et ce, même si, avant le naturel ne fut, il y avait un «sur» : la cause première.

Lorsque notre pape actuel s'exprime sur un naturel comme le politique, et ce, au nom du surnaturel, il s'impose à lui de ne pas l'oublier.

Cordialement

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Stagire 
Date:   24-05-2017 01:56

Epsilon/2 a écrit:

> Et n'en déplaise à
> Rey
> et consort les fidèles de l'Eglise Catholique étaient au
> rendez-vous de l'Histoire.

«Vous pousseriez le pays à un embrasement général dont personne ne voit le bout», avait dit Mélanchon.

Un vote pour le FG-PCF exposait-il aussi à une telle menace ?

;-))

Cordialement

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Zorglub 
Date:   24-05-2017 09:50

Non.

La France est un pays dissymétrique. Le "pays réel" est plutôt à droite. Le "gouvernement réel" est carrément à gauche.

On ne peut pas imaginer, sans une réaction immédiate et violente de la part des autorités réelles de ce pays :

- Un "mur des cons" réalisé par un syndicat de magistrats de droite, affichant des visages de personnalités de gauche.
- Des mouvements terroristes d'extrême-droite pratiquant l'assassinat politique ou le lancement de cocktails Molotov sur les forces de l'ordre, sans être aussitôt noyautés par les services de renseignement intérieurs et dissous.
- Un parti d'extrême-gauche diabolisé, avec lequel toute alliance serait interdite.
- Des "professeurs" de droite politisés qui organisent leurs cours entièrement en fonction de leurs idées politiques personnelles

etc. etc.

Cdlt

Zorglub

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Alcor 
Date:   24-05-2017 10:26

Cher Stagire,

>Lorsque notre pape actuel s'exprime sur un naturel comme le politique,
>et ce, au nom du surnaturel, il s'impose à lui de ne pas l'oublier.

Oui, eh bien là nous avons un sérieux problème :

« Pèlerins avec Marie… Quelle Marie ? Une Maîtresse de vie spirituelle, la première qui a suivi le Christ sur la “voie étroite” de la croix, nous donnant l’exemple, ou au contraire une Dame “inaccessible” et donc inimitable ? La “Bienheureuse pour avoir cru” toujours et en toutes circonstances aux paroles divines (cf. Lc 1, 42.45), ou au contraire une “image pieuse” à laquelle on a recours pour recevoir des faveurs à bas coût ? La Vierge Marie de l’Evangile, vénérée par l’Eglise priante, ou au contraire une Marie affublée d’une sensibilité subjective qu’on voit tenir ferme le bras justicier de Dieu prêt à punir : une Marie meilleure que le Christ, vu comme un juge impitoyable ; plus miséricordieuse que l’Agneau immolé pour nous ? » (Méditation du Pape lors de la Veillée mariale à Fatima, 13 mai 2017)

Passons sur le mépris affiché pour la foi des simples, c’est devenu une constante dans l’Église moderne, il n’en demeure pas moins que la voyante de Fatima canonisée justement par le Pape François, avait livré ce message au sujet de la Sainte Vierge :

« Notre Dame ne peut plus retenir le bras de son Fils bien-aimé sur le monde»

Donc c’est tout simplement hallucinant : parce que le message de la voyante ne colle pas avec son néo-miséricordisme, François le révoque comme une donnée subjective, alors qu’il est quand même venu à Fatima pour canoniser ladite voyante, parce que justement elle était voyante et que sans cela personne n’en aurait jamais entendu parler !

Ça se passe comme ça avec François : ce message-là me plaît il est objectif, ce message-là me déplaît, donc il est subjectif.

Version théologique du tri sélectif selon François l’écologiste de la foi…

C’est vraiment très fort, ce serait comme un officiel qui viendrait honorer une certaine personne, parce que cette personne a délivré un message de la plus haute importance que le monde doit connaître, et qui dans le même temps dirait «ce message c’est de la connerie, voilà comment il faut voir les choses… » François ou le jésuitisme à la puissance 10…

Je vous avouerais que je n’aime pas être pris pour un con, que ce soit par un vulgum pecus ou par le Pape.

Or lorsque je me penche, en toute objectivité, sur les messages de Fatima et les visions, la dominante est celle de la Justice et non de la Miséricorde, ou alors il faut considérer que la Miséricorde consiste justement à alerter, à prévenir les hommes de ce qui va leur tomber sur la gueule, comme œuvres de Justice, s’ils ne se repentent pas :

« Notre Dame a dit que, dans le monde, il y a trop de guerres et de discordes. Les guerres ne sont que le châtiment des péchés du monde. »

« Notre Dame ne peut plus retenir le bras de son Fils bien-aimé sur le monde. »

« Il faut faire pénitence. Si les gens se corrigent, Notre Seigneur viendra encore secourir le monde ; mais s'ils ne se corrigent pas, le châtiment viendra ».

« Pauvre Notre Dame! Ah ! j'ai tant de peine de Notre Dame ! tant de peine ! »

« Marraine, priez beaucoup pour les pécheurs ! Priez beaucoup pour les prêtres ! Priez beaucoup pour les Religieux ! Les prêtres devraient s'occuper seulement des choses de l'Église. Les prêtres doivent être purs, très purs. La désobéissance des prêtres et des Religieux à leurs Supérieurs et au Saint-Père offense beaucoup Notre Seigneur. »

« Marraine, priez beaucoup pour les gouvernements ! Malheur à ceux qui persécutent la Religion de Notre Seigneur ! Si le gouvernement laissait en paix l'Église, et s'il donnait la liberté à la sainte Religion, il serait béni de Dieu. »

(Jacinthe Marto)

Venons-en aux visions :

13 mai 1917 :
«(…) Lucie demanda au sujet de deux jeunes filles mortes depuis peu : Maria, 16 ans, fille de José das Neves, et Amélia, 19 ans, qui allaient chez elle apprendre à tisser :
- Est-ce que Maria est déjà au Ciel ?
- Oui, elle y est.
- Et Amélia ?
- Elle sera au Purgatoire jusqu'à la fin du monde.(…) »

Œuvre de Justice.

13 juin 1917 :
Lucie demanda la guérison d'un malade, ce en quoi Notre-Dame répondit :
- S'il se convertit, il sera guéri durant l'année.
- Je voudrais vous demander de nous emmener au Ciel, dit la petite fille.
- Oui, Jacinthe et François je les emmènerai bientôt, mais toi, tu resteras ici pendant un certain temps. Jésus veut se servir de toi afin de me faire connaître et aimer. Il veut établir dans le monde la dévotion à mon Cœur Immaculé. À qui embrassera cette dévotion, je promets le salut ; ces âmes seront chéries de Dieu, comme des fleurs placées par Moi pour orner Son trône.

Œuvre de Miséricorde.

13 juillet 1917 :
« Vous avez vu l'enfer où vont les âmes des pauvres pécheurs. Pour les sauver, Dieu veut établir dans le monde la dévotion de mon Cœur Immaculé. Si l'on fait ce que Je vais vous dire, beaucoup d'âmes se sauveront et l'on aura la paix.
La guerre va finir, mais si l'on ne cesse d'offenser Dieu, sous le règne de Pie XI commencera une pire encore. Quand vous verrez une nuit illuminée par une lumière inconnue, sachez que c'est le grand signe que Dieu vous donne qu'Il va punir le monde de ses crimes, par le moyen de la guerre, de la famine et des persécutions contre l'Eglise et le Saint-Père. »

Œuvre de Justice.

19 août 1917 :
Saint Joseph viendra avec l'Enfant-Jésus pour donner la paix au monde. Notre Seigneur viendra bénir le peuple. Viendra aussi Notre-Dame du Rosaire et Notre Dame des Douleurs. »
Priez, priez beaucoup et faîtes des sacrifices pour les pécheurs, car beaucoup d'âme vont en enfer parce qu'elles n'ont personne qui se sacrifie et prie pour elles. »

Œuvre de Miséricorde et Œuvre de Justice.

13 septembre 1917 :
« une demande de guérison pour une petite fille sourde et muette, Notre-Dame répondit :
« D'ici un an, elle se trouvera mieux. »
Puis, à d'autres demandes Elle dit :
« Je guérirai les uns, mais les autres non, parce que Notre Seigneur ne se fie pas à eux. »

Œuvre de Miséricorde et Œuvre de Justice.

13 octobre 1917 :
Là encore, de nombreuses demandes de guérison étaient demandé à Notre-Dame.
« Les uns guérirons, les autres non, car il faut qu'ils se corrigent, qu'ils demandent pardon de leurs péchés. [et prenant un air plus triste] : Il faut cesser d'offenser davantage Dieu Notre Seigneur, car Il est déjà trop offensé », dit Notre-Dame.

Œuvre de Miséricorde et Œuvre de Justice.

Alors évidemment en Dieu Miséricorde et Justice ne font qu’une, mais si l’on regarde de notre point de vue, je dénombre (au moins) 5 Œuvres de Justice et 4 Œuvres de Miséricorde, sans même parler des messages des voyants…

Donc il est impossible de faire l’impasse sur la Justice, pas à Fatima, ou alors c’est carrément de la malhonnêteté intellectuelle.

Et puis en plus il faut voir le contexte de l’époque : la boucherie de 14/18, les massacres de masse du communisme de guerre, et puis dans les années à venir les horreurs du nazisme, encore les horreurs du communisme, l’holocauste nucléaire d’Hiroshima et j’en passe et des pires…

Donc se focaliser exclusivement sur la Miséricorde, c’est vraiment du grand n’importe quoi, c’est du néo-miséricordisme, c’est de l’hérésie : « Tiens voilà de l’hérésie, pour les apostats et les païens, y en a pas pour les chrétiens… » (libre adaptation du chant de la Légion…)

« On commet une grande injustice contre Dieu et contre sa grâce quand on affirme en premier lieu que les pécheurs sont punis par son jugement sans placer avant – comme le manifeste l’Evangile – qu’ils sont pardonnés par sa miséricorde ! » dixit François.

Ben voyons, mais c’est faux et archi-faux, cher François, avant que le Christ n’advienne en notre monde, la chute des anges et des hommes fut, et le prix à payer fut la mort et la souffrance :

« Stipendia peccati mors ».

Sans entrer dans les grands débats théologiques, faisons un peu de pédagogie :

On voit parfois des enfants qui balancent des caillasses sur les voitures, pour s’amuser. (une fois je m’en suis pris une à 130 à l’heure sur l’autoroute, alors que je roulais avec ma famille, grâce à Dieu le pare-brise a tenu le coup)

Que penser d’un père de famille, qui sachant cela, dirait à son enfant : « Pour commencer je ne vais pas te corriger, mais je vais te pardonner car je t’aime très fort .»

Bon eh bien un tel père de famille serait un con fini.

Son gamin a mis en danger la vie d’autrui, il mérite d’abord une claque dans la gueule, le pardon vient après.

Et il faut bien comprendre qu’aujourd’hui avec toutes les abominations contre Dieu, contre la loi naturelle et contre la vie, qui se commettent légalement et étatiquement, nous ne sommes pas à l’heure de la Miséricorde mais à celle de la Justice, en tout cas collectivement, car collectivement et sociétalement c’est Sodome et Gomorrhe

Encore une autre de notre cher François, elle est bien bonne celle-là :

«Des deux candidats politiques, je ne connais pas l’histoire. Je sais que l’un représente la droite forte, mais l’autre, je ne sais pas d’où il vient, alors je ne peux pas donner d’avis» (au moment des présidentielles)

Non vous y croyez ?

Rappelons tout de même que le Pape est un chef d’état et que la France, même si elle n’a plus le titre de fille aînée de L’Église, reste quand même une puissance mondiale.

Cela fait sérieux encore : le péquin de base qui surfe sur internet, en sait plus que le chef d’État du Vatican et de ses services de renseignement, sur un évènement politique majeur.

Les bras m’en tombent, c’est vraiment charlot et compagnie.



Message modifié (24-05-2017 10:32)

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Olivarus 
Date:   24-05-2017 11:21

Alcor a écrit:


"Les bras m’en tombent, c’est vraiment charlot et compagnie."


Certains dans leurs audaces y voient l'Antéchrist. D'autres restent silencieux, sans doute pour ménager des portes de sortie honorables à l'intéressé... cela devient très délicat.


Je viens de lire les cardinaux Burke et Sarah. Ils rivalisent de gentillesse et d'irréprochable urbanité en direction d'une autorité qui ne pèche pas par excès dans ce domaine.

Cela exaspère le camp d'en face...

Cela fait penser à Thomas More face à Henri VIII, même son silence lui était reproché...

La fidélité dans le silence est une force qui finit par faire exploser de colère les hérétiques qui voudraient une adhésion totale sans opposition à leurs erreurs.

Tu te tais.

Ce silence devient oppressant.



La Force du silence. Du cardinal Sarah.

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: ouiouioui 
Date:   24-05-2017 13:16

Alcor a écrit:


> « Pèlerins avec Marie… Quelle Marie ? Une Maîtresse de vie
> spirituelle, la première qui a suivi le Christ sur la “voie
> étroite” de la croix, nous donnant l’exemple, ou au contraire
> une Dame “inaccessible” et donc inimitable ? La “Bienheureuse
> pour avoir cru” toujours et en toutes circonstances aux paroles
> divines (cf. Lc 1, 42.45), ou au contraire une “image pieuse” à
> laquelle on a recours pour recevoir des faveurs à bas coût ? La
> Vierge Marie de l’Evangile, vénérée par l’Eglise priante, ou au
> contraire une Marie affublée d’une sensibilité subjective qu’on
> voit tenir ferme le bras justicier de Dieu prêt à punir : une
> Marie meilleure que le Christ, vu comme un juge impitoyable ;
> plus miséricordieuse que l’Agneau immolé pour nous ? »
> (Méditation du Pape lors de la Veillée mariale à Fatima, 13 mai
> 2017)
>
> Passons sur le mépris affiché pour la foi des simples, c’est
> devenu une constante dans l’Église moderne

Malheureusement si les simples sont trop simples ils tombent facilement dans la superstition. Cela se voit trops souvent, surtout en nos temps où la philosophie a perdu l'empire qu'elle devrait avoir sur les esprits, et particulièrement les esprits croyants. C'est contre cette superstition que se dresse le pape.

D.

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Stagire 
Date:   24-05-2017 19:29

Cher Alcor,

> Les bras m’en tombent, c’est vraiment charlot et compagnie.

Il en est de même pour moi.

Cordialement

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Stagire 
Date:   13-06-2017 16:30

https://www.youtube.com/watch?v=k40RpYZlvkQ

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Zorglub 
Date:   13-06-2017 23:54

Le problème d'Attali c'est d'être un aigri qui semble vouer une haine à l'humanité toute entière. Doté paraît-il d'une intelligence hors du commun, qu'aura-t-il fait de sa vie ? Il n'y aura pas de théorème d'Attali ni en Mathématiques ni en Physique. Il aura été le conseiller du président le plus catastrophique de la 5ème république, celui sous lequel la dette de l'état est passée de 11% à plus de 60% du PIB en 14 ans. Je ne pense pas qu'il ait laissé un souvenir impérissable à Air France ou à la Berd.

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Stagire 
Date:   14-06-2017 01:35

Cher Zorglub,

> Je ne pense pas qu'il ait laissé un souvenir impérissable
> à Air France ou à la Berd.

S'il faut le croire, il aura laissé Macron à la France.

Cordialement

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Stagire 
Date:   18-06-2017 02:03

Cher Epsilon/2,

> Bon revenons à l'essentiel à savoir Fillon

Ainsi qu'il l'a recommandé :
http://institut-iliade.com/avec-lelection-demmanuel-macron-les-deconstructeurs-prennent-la-tete-de-letat/

Cordialement

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Epsilon/2 
Date:   18-06-2017 08:03

Cher Stagire

Mon premier choix était Fillon et bien sûr après il ne restait, pour moi, que Macron ... advienne que pourra ... les bobos qui profitent de tout et de n'importe quoi pour faire l’aumône ne doivent pas compter sur moi ... j'espère que Macron aura haut la main la majorité absolue qu'il soit "déconstructeur" ou pas l'avenir nous appartient.


Cordialement, Epsilon



Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Zorglub 
Date:   18-06-2017 08:38

La dictature pseudo-libérale se met en place.

Mais la résistance s'organise :

https://www.youtube.com/watch?v=jgVFB_eA_jA

L'opportunisme ne constitue pas une idéologie.

On attend de voir comment vont cohabiter les députés Macron à l'assemblée.

Entre des gens du niveau de Cédric Villani et ceux-là :

https://www.contrepoints.org/2017/06/16/292227-pires-prestations-candidats-marche-aux-legislatives

... c'est vraiment le grand écart, ahahah !

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Zorglub 
Date:   18-06-2017 11:39

Macron est un faux jeune entouré de vrais vieux

Son approche des problèmes économiques et sociaux n'est pas un progrès mais un retour au 19ème siècle. Il n'est pas en phase avec son époque.

Il va se planter majestueusement, et il faut penser dès à présent à construire l' "après-Macron".

bref, il faut "penser été"

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Stagire 
Date:   19-06-2017 01:28

Cher Epsilon/2,

> L'avenir nous appartient.

L'avenir le dira ;-)

Cordialement

Répondre à ce message
 
 Re: Un bon filon?
Auteur: Zorglub 
Date:   19-07-2017 22:08

Si je comprends bien le dernier vote, les députés Macroniens ont voté que le gouvernement pouvait se passer de leur avis...

Répondre à ce message
 Liste des forums  |  Vue en arborescence   Nouveau sujet  |  Anciens sujets 


 Liste des forums  |  Besoin d'un identifiant ? Enregistrez-vous ici 
 Connexion
 Nom utilisateur:
 Mot de passe:
 Retenir mon login:
   
 Mot de passe oublié ?
Veuillez saisir votre adresse e-mail ou votre identifiant ci-dessous, et un nouveau mot de passe sera envoyé à l'e-mail associé à votre profil.