Questions disputées

 
 
Charte du forum
 
agrandir
 Nouveau sujet  |  Remonter au début  |  Retour au sujet  |  Rechercher  |  S'identifier   Nouveau sujet  |  Anciens sujets 
 Droite classique
Auteur: Stagire 
Date:   26-03-2018 01:42

Guillaume Bernard signale une montée de l'aristo-thomisme à la minute 13:29 :

https://www.youtube.com/watch?v=6nM7_nnFVZM&index=10&list=PLmw86LJJV47HcVf5GajtO_s-wcJRq27j0

Répondre à ce message
 
 Re: Droite classique
Auteur: Olivarus 
Date:   27-03-2018 08:11

Avec l'assimilation, pour faire simple, de la droite classique aux idées "réactionnaires", avec toute l'ambiguité du terme, appliqué à l'Aristotélo-thomisme; par opposition à la droite moderne qui est sous magistère de la gauche.

A chaque mot, il faudrait déverminer les objections usuelles, les pièges sémantiques, mais l'oral impose des raccourcis un peu dangereux.

Répondre à ce message
 
 Re: Droite classique
Auteur: Stagire 
Date:   27-03-2018 18:50

Cher Olivarus,

Vous écrivez :
> Avec l'assimilation, pour faire simple, de la droite classique
> aux idées "réactionnaires", avec toute l'ambiguité du terme,
> appliqué à l'Aristotélo-thomisme; par opposition à la droite
> moderne qui est sous magistère de la gauche.

Guillaume Bernard est un jeune homme de 45 ans qui enseigne à l’ICES, un établissement d’enseignement catholique dont je ne connaissais pas l’existence, pas plus que celle de cet auteur. Je l’ai découvert par hasard au cours d’une navigation sur la Toile. Évidemment, j’en fus et j’en demeure heureux.

Vous ajoutez :
> A chaque mot, il faudrait déterminer les objections usuelles,
> les pièges sémantiques, mais l'oral impose des raccourcis un
> peu dangereux.

En une telle matière, comme vous le dites, il importe de ne pas tomber dans des «pièges sémantiques».

Spontanément, j’aurais assimilé l’Aristotélo-thomisme, non pas à une droite classique, mais à un centrisme, celui du juste milieu que la vertu de prudence dite royale doit découvrir et appliquer selon la vertu de justice à des citoyens vivant selon la vertu dite simplement prudence politique. En ce sens, l’Aristotélo-thomisme est un extrême centre ;-)

Il existe un rapprochement à faire entre le discours de Guillaume Bernard et celui de Roger Scruton dans : De l’urgence d’être conservateur. Roger Scruton commente la célèbre phrase de Margaret Thatcher : «There is no such thing as society.» Elle a donné lieu à une imprécision.

Ainsi, à https://iea.org.uk/blog/there-is-no-such-thing-as-society, on relève :

Un commentaire d'une interview de Woman's Own en 1987 est souvent répété, mais rarement dans son contexte: «La société n'existe pas». Sa pertinence a été explicitée avec la publication du deuxième volume de l'autobiographie de Margaret Thatcher en 1993:

"Ils n'ont jamais cité le reste. J'ai continué en disant: Il y a des hommes et des femmes, et il y a des familles. Et aucun gouvernement ne peut faire quoi que ce soit, sauf par l'intermédiaire des gens, et les gens doivent d'abord se regarder eux-mêmes. C'est notre devoir de prendre soin de nous-mêmes et ensuite de prendre soin de notre voisin. Ma signification, claire à l'époque mais déformée par la suite par la reconnaissance, était que la société n'était pas une abstraction, séparée des hommes et des femmes qui la composaient, mais une structure vivante d'individus, de familles, de voisins et d'associations volontaires."

Ce détail provient du travail de Friedrich Hayek, qui a été beaucoup admiré par Margaret Thatcher. Le thème unificateur de l'écriture extensive de Hayek est que les institutions sociales les plus durables sont façonnées par l'évolution spontanée, plutôt que par le design intellectuel. Le fait que «la société n'existe pas» reflète l'idée que les systèmes et institutions sociaux interdépendants apportent un ordre naturel aux affaires humaines. Ses détails sont évidents dans la common law, dans les rituels et dans les coutumes et pratiques transmises aux générations. Cet ordre évolutif permet aux individus d'exprimer leurs choix personnels; et, par ces choix, les systèmes et les institutions sont façonnés par une adaptation continue.

De telles structures «naturelles» sont dénigrées par les intellectuels de centre-gauche qui sentent que l'humanité peut atteindre un ordre plus rationnel de conception. Ou, comme l'écrit Hayek, «la première surprise de constater que les gens intelligents ont tendance à être socialistes diminue quand on se rend compte que, bien sûr, les gens intelligents tendront à surévaluer l'intelligence.

Toute considération pratique des intérêts les plus larges de la «société» a disparu avec l'émergence d'une économie mondiale structurée sur la division du travail, le libre accès aux marchés et les choix individuels. Nos dispositions ataviques à la moralité de la tribu, où les individus sont liés par des relations personnelles, n'auraient jamais pu soutenir l'ordre socio-économique étendu qui a apporté des avantages matériels inégalés. Au-delà de la tribu, il est impossible pour quiconque de viser directement le bien-être de la communauté, car il est impossible de comprendre le vaste réseau d'obligations interactives et les conséquences de toute action humaine. Toute tentative d'imposer un ordre créé par la conception rationnelle serait minée par une complexité de détail qui ne peut pas être comprise globalement comme «société». Pour ces raisons, Hayek a conclu que la «société» est un terme déployé lorsque les gens «ne savent pas très bien de quoi ils parlent».
(Traduction Google)

Une certaine convergence du discours de Ayek avec celui de Guillaume Bernard est évidente. Une certaine seulement, parce que la convergence n’est pas parfaite. Elle existe autour de : «un ordre naturel aux affaires humaines».

Pour Ayek, comme pour Simonnot, l’économique est la reine des sciences. Personnellement, je préfère la thèse que Karl Polyani expose dans : La grande transformation. En gros, la politique d’abord.

Fondamentalement, le problème tourne autour d’une définition du bien commun et du bien propre, d’une part, et de leur division, d’autre part. Tout n’est pas une marchandise.

Cordialement

Répondre à ce message
 Liste des forums  |  Vue en arborescence   Nouveau sujet  |  Anciens sujets 


 Liste des forums  |  Besoin d'un identifiant ? Enregistrez-vous ici 
 Connexion
 Nom utilisateur:
 Mot de passe:
 Retenir mon login:
   
 Mot de passe oublié ?
Veuillez saisir votre adresse e-mail ou votre identifiant ci-dessous, et un nouveau mot de passe sera envoyé à l'e-mail associé à votre profil.