Questions disputées

 
 
Charte du forum
 
agrandir
 Nouveau sujet  |  Remonter au début  |  Retour au sujet  |  Rechercher  |  S'identifier   Nouveau sujet  |  Anciens sujets 
 Castellani
Auteur: Pschiiiiiiiiiiiiiiit 
Date:   28-03-2018 12:09

(A ne pas confondre avec Castaldi)

J'ai assisté à la conférence suivante, laquelle fut de bonne facture.

« Penser l’apocalypse avec René Girard et Léonardo Castellani »

http://erickaudouard.com/castellani-cure-maudit/

"Pour la première fois traduit et présenté au public francophone, LEONARDO CASTELLANI (1899-1981) est l’une des plus grandes figures des lettres argentines et l’un des auteurs les plus originaux de la littérature du XXe siècle.

– Prêtre catholique et écrivain argentin de génie, auteur d’une œuvre immense comme philosophe, poète, romancier, conteur, essayiste, théologien, exégète, critique littéraire et journaliste.

– Exclu de l’ordre des Jésuites et persécuté toute sa vie par ses coreligionnaires parce qu’il dénonçait les maux dont souffraient les chrétiens bien avant le Concile Vatican II et les catastrophes qui s’ensuivirent.

– Oubliée dans son propre pays, inconnue partout ailleurs, son œuvre est aujourd’hui presque introuvable : elle a été expulsée de la bibliothèque universelle.

Qui est Leonardo Castellani, dit le « Curé Fou » ?

Auteur de plus de 50 livres et plus de 1000 articles dans la presse, pourfendeur des idéologies et des fausses gloires du XXe siècle, pratiquant 8 langues, doté d’une érudition prodigieuse et d’une curiosité insatiable (littérature, politique, psychologie, éducation, métaphysique, etc.,).

Incapable de mentir, Castellani possédait une ironie féroce. Considéré comme un jésuite rebelle parce qu’il critiquait la lâcheté du clergé et ses dérives dans le monde moderne, il refusa de démissionner comme le lui demandait sa hiérarchie. Il accepta la réclusion en Espagne, puis s’évada au bout de deux ans, en 1949. De retour en Argentine, brisé et réduit à la misère, il vécut en Ermite Urbain à Buenos Aires. Il ne récupéra son ministère sacerdotal qu’en 1966 et continua son combat pour la vérité jusqu’à son dernier souffle, endossant le surnom de « Curé fou» dont l’affublaient ses ennemis.

Ce livre est la toute première traduction française de ses textes. Force d’esprit, humour implacable et puissance visionnaire caractérisent le style inimitable de ce choix d’articles réunis en volume pour la première fois."

Christian de Leon, vous connaissez ?



Message modifié (28-03-2018 12:12)

Répondre à ce message
 
 Re: Castellani
Auteur: Olivarus 
Date:   28-03-2018 14:27

Le curé fou

On connaissait Davila avec "Les horreurs de la démocratie", nous voilà avec un jésuite argentin qui fait contrepoids à l'autre...

Répondre à ce message
 
 Re: Castellani
Auteur: Pschiiiiiiiiiiiiiiit 
Date:   28-03-2018 14:50

Olivarus a écrit:

>
> Davila


" Le Progrès se réduit finalement à voler à l'homme ce qui l'ennoblit, pour pouvoir lui vendre au rabais ce qui l'avilit. "

Serais-je réac ? mdr ;)

Répondre à ce message
 
 Re: Castellani
Auteur: Olivarus 
Date:   28-03-2018 15:04

"Ceux qui dénoncent la stérilité du réactionnaire oublient la noble fonction qu'exerce la proclamation claire et nette de notre dégoût"

Gomez Davila (pensée 247, in les horreurs de la démocratie).



En attendant de lire le curé fou.

Répondre à ce message
 
 Re: Castellani
Auteur: Pschiiiiiiiiiiiiiiit 
Date:   29-03-2018 08:26

Pas mal, pas mal ;)

A l'évidence, le traducteur de Castellani est un homme à style :

"Allant plus loin, se posera pour eux le problème de la compatibilité entre vision artistique et vision religieuse : l’écrivain qui prétend les accorder ne peut être qu’une chimère, un hybride improbable, sorte de chauve-souris littéraire voletant dans une zone indéterminée, à l’angle mort des matricules, ni tout à fait artiste, ni tout à fait homme de foi."

Répondre à ce message
 
 Credo de l'incroyant
Auteur: Olivarus 
Date:   06-04-2018 10:43

par Leonardo Castellani



Credo de l'incroyant




Je crois au Néant Tout-puissant d’où sortirent et le Ciel et la Terre.

Et en l’Homo Sapiens, son fils unique Roi et Seigneur,

qui fut conçu par Evolution du Singe et de la Guenon.

Il naquit de la Sainte Matière,

lutta dans la noirceur du Moyen-Age,

souffrit l’Inquisition et fut mis au bûcher.

Il tomba dans la Misère,

il inventa la Science.

Il est parvenu jusqu’à l’ère de l’Intelligence et de la Démocratie,

et voilà qu’il se prépare à faire du monde un Paradis Terrestre.

Je crois à la Libre Pensée,

à la Civilisation de la Machine,

à la Confraternité Humaine,

à l’Inexistence du péché,

au Progrès inévitable,

à l’Amélioration du corps,

et à la Vie Confortable.

Amen.



Extrait de « Oh incrédules, crédules, crédules! » (« Les idées de mon oncle curé« ).



Répondre à ce message
 
 Re: Castellani
Auteur: Cristian de Leon 
Date:   10-04-2018 06:54

Pschiiiiiiiiiiiiiiit a écrit:

> Christian de Leon, vous connaissez ?

Excusez le retard, j'avais des obligations d'ordre domestiques sur la planche. Pour vous répondre, non, je ne le connaissais pas cet argentin. Je me sens, pour vous dire, selon ce que je connais maintenant de lui, plus en confiance qu'avec un autre argentin dont les contacts ne me semblent pas sains, autre manière de dire qu'une certaine communauté a, semble-t-il, prit ses initiatives et s'impose avec une sorte d'universalisme local si j'ose dire. Le catholicisme va bien mal, à tel point qu'il se fait instruire avec du vieux et ce à tel point, que l'ancien prend le dessus sur le nouveau. Ça va mal !

Pour finir, je lis du Louis Ferdinand Céline depuis un mois et cela me fait du bien.

Saludos !

CdL

Répondre à ce message
 Liste des forums  |  Vue en arborescence   Nouveau sujet  |  Anciens sujets 


 Liste des forums  |  Besoin d'un identifiant ? Enregistrez-vous ici 
 Connexion
 Nom utilisateur:
 Mot de passe:
 Retenir mon login:
   
 Mot de passe oublié ?
Veuillez saisir votre adresse e-mail ou votre identifiant ci-dessous, et un nouveau mot de passe sera envoyé à l'e-mail associé à votre profil.