Questions disputées

 
 
Charte du forum
 
agrandir
 Nouveau sujet  |  Remonter au début  |  Retour au sujet  |  Rechercher  |  S'identifier   Nouveau sujet  |  Anciens sujets 
 Intelligence et QI
Auteur: Neophyte 
Date:   17-04-2018 16:35

Bonjour aux utilisateurs de ce forum,

Avez-vous entendu parler de la notion de QI - Quotient Intellectuel ?

L'intelligence, selon St Thomas d'Aquin, dans sa somme Ia-IIae Q57 correspond à «considérer le vrai».
Je n'ai malheuresement pas eu le temps de lire son De Veritate et peut-être faudra-t-il le faire pour avoir une meilleure idée de ce qu'il en retourne...

Le QI est à la base un chiffre dont la moyenne se situe autour de 100 et dont la valeur peut fluctuer autour de cette moyenne à la façon d'une loi normale. https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_normale

Ce chiffre est devenu depuis peu un critère prépondérant pour mesurer l'intelligence humaine, surtout chez les anglos-saxons qui, entre parenthèse, rêvent par obsession de quantifier tout ce qu'ils appréhendent.

Le QI, donc, est un chiffre qui se remet après un examen d'une série de problèmes dont la plupart de leur résolution demande une capacité d'analyse et d'abstraction (distinction de formes et de relations) et puis une capacité d'induction (inférence d'une logique acceptable). La logique permet ainsi de trouver le "puzzle manquant" par une règle de déduction.

Dans un problème typique simple, nous avons une image à gauche d'une main, à sa droite cette main inversée; une image, plus bas, d'une maison, à sa droite d'une maison inversée; enfin, une image, encore plus bas, d'un nuage. Le candidat doit choisir entre plusieurs images qui lui sont montrées, la bonne image correspondant au nuage inversé en vertu de la règle "à gauche, nous avons une image et à droite nous avons cette image inversée".

Avez-vous un avis sur le sujet ? Notamment sur ce que pourrait dire Aristote ou Thomas d'Aquin s'ils étaient encore en vie ?

Cordialement.



Message modifié (17-04-2018 16:41)

Répondre à ce message
 
 Re: Intelligence et QI
Auteur: Olivarus 
Date:   19-04-2018 05:35

Neophyte a écrit:


> Avez-vous entendu parler de la notion de QI - Quotient
> Intellectuel ?

Oui, comme tout le monde.

Pour répondre à votre question je me suis amusé à passer un test de QI sur internet.

J'ai de bons résultats car le test est orienté vocabulaire français et logique mathématique. Donc le français qui a une culture littéraire et mathématique aura de bons résultats.
Mais cela ne veut pas dire que l'intelligence peut se mesurer comme un absolu mathématique, l'intelligence de la réalité qui nous entoure est la possession tout à fait partielle de l'immensité des choses à savoir et des causes qui relient les réalités. Autant dire que tout homme est débile par rapport à l'immensité de la science divine telle que nous la découvrons dans l'intelligibilité du réel.

Le quotient intellectuel est donc très critiqué pour son aspect orienté vers la connaissance livresque, alors que l'intelligence pratique de celui qui n'a pas forcément fait des études très longues dans le système mais s'est perfectionné dans un métier ou un art n'est pas facilement mesurable. Il pourra être considéré comme débile dans le système des QI et dominer complètement les autres dans un domaine non académique.



>
> L'intelligence, selon St Thomas d'Aquin, dans sa somme Ia-IIae
> Q57 correspond à «considérer le vrai».
> Je n'ai malheuresement pas eu le temps de lire son De Veritate
> et peut-être faudra-t-il le faire pour avoir une meilleure idée
> de ce qu'il en retourne...

Pour faire très court:

La vérité comme adéquation entre l'intellect et la chose. Est vrai ce qui est accord entre l'intelligence et la chose considérée. Le réalisme modéré par la critique est au fond de la pensée de Thomas avec les premiers principes de l'intelligence comme axiomes incontournables: les principes d'identité et de non contradiction sans lesquels la pensée s'enfonce inéluctablement dans l'absurde.


Un homme simple qui dit le vrai en adéquation avec le réel est plus intelligent qu'un intellectuel coupé du réel. Beaucoup de modernes intellectualisés sont en fait stupidement idéalistes, en divorce permanent avec le concret et idéologues impénitents. leur pensée peut éventuellement être en accord avec elle-même mais déconnecté du réel qui s'échappe de tous les côtés. Ils peuvent aller jusqu'à nier la possibilité d'accéder à la vérité et finir dans l'autisme (Kant) ou se faire prince de l'absurdité comme Hegel en prêchant l'identité des contradictoires.

Il y a mariage heureux entre l'intelligence et la réalité. la vérité est le bien propre de l'intelligence.


>
> Le QI est à la base un chiffre dont la moyenne se situe autour
> de 100 et dont la valeur peut fluctuer autour de cette moyenne
> à la façon d'une loi normale.
> https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_normale

Encore faut-il considérer les paramètres d'âges car il est logique que celui qui a lu 800 volumes soit plus initié aux tests que celui qui sort de l'oeuf. Logiquement la maturité intellectuelle est un paramètre discriminant.

Nous naissons avec le cerveau vide de toute connaissance. Nous mourons plus savant si nous avons un peu travaillé.

>
> Ce chiffre est devenu depuis peu un critère prépondérant pour
> mesurer l'intelligence humaine, surtout chez les anglos-saxons
> qui, entre parenthèse, rêvent par obsession de quantifier tout
> ce qu'ils appréhendent.
>
> Le QI, donc, est un chiffre qui se remet après un examen d'une
> série de problèmes dont la plupart de leur résolution demande
> une capacité d'analyse et d'abstraction (distinction de formes
> et de relations) et puis une capacité d'induction (inférence
> d'une logique acceptable). La logique permet ainsi de trouver
> le "puzzle manquant" par une règle de déduction.

L'intelligence ne se réduit pas à la logique. Il y a même délégation à nos membres de nos acquis par automatisme. Le vieux conducteur a l'esprit libéré par rapport au jeune. Idem pour le peintre, le sculpteur etc... Nous déléguons les fonctions subalternes à nos automatismes acquis. le retour d'expérience perfectionne notre capital à condition de l'entretenir. Nous admirons l'aisance chez l'autre, en oubliant souvent les années de travail pour passer de la balourdise à l'aisance.
Je doute fortement que l'on puisse recenser et hiérarchiser les intelligences sans analyses pluri-disciplinaires et donc sans remettre en cause ces tests réducteurs de la complexité du réel, réel que nous intégrons dans notre être spirituel et corporel pas seulement par connaissance mais aussi par nos actions qui nous font être expérimentés sans forcément être capables de l'expliciter.


>
> Avez-vous un avis sur le sujet ? Notamment sur ce que pourrait
> dire Aristote ou Thomas d'Aquin s'ils étaient encore en vie ?

Ce serait pécher par anachronisme; faute la plus grave en histoire.

Cordialement.



Message modifié (19-04-2018 11:46)

Répondre à ce message
 Liste des forums  |  Vue en arborescence   Nouveau sujet  |  Anciens sujets 


 Liste des forums  |  Besoin d'un identifiant ? Enregistrez-vous ici 
 Connexion
 Nom utilisateur:
 Mot de passe:
 Retenir mon login:
   
 Mot de passe oublié ?
Veuillez saisir votre adresse e-mail ou votre identifiant ci-dessous, et un nouveau mot de passe sera envoyé à l'e-mail associé à votre profil.