Questions disputées

 
 
Charte du forum
 
agrandir
 Nouveau sujet  |  Remonter au début  |  Retour au sujet  |  Rechercher  |  S'identifier   Nouveau sujet  |  Anciens sujets 
 Jean Bricmont et Jacques Arnould disputent
Auteur: Stagire 
Date:   19-11-2018 02:59

https://www.youtube.com/watch?v=6bihgdYpLTc

La réponse de Thomas : De veritate Q. 10 A. 12 Ad 6 :
Et inde est quod de his quae sunt fidei, potest motus dubitationis insurgere in credente.
Et de là vient qu’un mouvement de doute peut s’élever dans le croyant sur les choses qui sont de foi.

Répondre à ce message
 
 Re: Jean Bricmont et Jacques Arnould disputent
Auteur: Alcor 
Date:   22-11-2018 10:07

Cher Stagire,

Malheureusement ce Jean-Bricmont, ne fait qu'exprimer l'opinion commune actuelle: « la religion a changé sous les coups de boutoirs des sciences positives (et autres…) l’obligeant à faire son aggiornamento avec la modernité. »

Nous y voilà : la locomotive de tête c’est la science, c’est la modernité, c’est le consensus inter-religieux, c’est l’écologie, c’est l’humanitaire etc… et la religion est à la remorque.

Du coup nos contemporains crient à l’imposture et désertent l’Église : À quoi bon cette assemblée qui n’est plus qu’une caisse de résonnance de la sensibilité moderne ?

À Propos :

« Le grand tournant : L’an 1 de la révolution du pape François » de Mgr Dubost. (c’est un évêque qui écrit ça !, enfin vous me direz, depuis on en a vu d’autres…)

« Un frère promis à un destin unique. «Oui, je pense qu'il fera la révolution», assure Maria Elena (sa sœur), précisant que le changement dans l'Église est une étape :«Il faut que nous changions tous. Si on ne fait pas tous un effort pour commencer le changement, tout cela ne servira à rien. Mon frère a toujours inculqué une culture du dialogue, pas du désaccord». «La meilleure chose de François, c'est qu'il continue à être Jorge», prévient sa sœur. «S'il parvient à changer l'Église, il pourra changer le monde», confie aussi Alicia Oliveira, ex sénatrice qui doit la vie à Jorge Mario Bergoglio. »

Et comme nous ne sommes pas complètement débiles, nous savons où cela mène : hérésies, apostasie de masse, jusqu’à l’extinction totale du christianisme. Le processus « révolutionnaire » est en marche…

Tant que l’exigence de vérité n’aura pas été remise au premier plan, c’est-à-dire : « Je crois parce que c’est vrai » et non pas « Je crois parce que cela me fait plaisir ou me console», et tant que l’efficacité pratique de la vérité n’aura pas été de nouveau proclamée. (« Les paroles de la vie éternelle », celles qui sauvent de l’Enfer) , alors c’est foutu, foutu pour l’humanité, qui suivra, en masse et inexorablement, le chemin de la réprobation, celui qui mène à la damnation éternelle.

« Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné. » (Marc 16)

L’exigence de vérité avant tout… sur le pectoral du grand prêtre de l’ancien Israël étaient gravés ces mots « La Doctrine et la Vérité ». Il n’y a d’ailleurs pas d’amour et de charité sans vérité.

Mon curé parle de « guimauve mystico-sentimentaliste », écœurante à souhait, chaque fois qu’un ecclésiastique part « en live » et nous sert sa jolie « barbe à papa » toute rose, les fidèles devraient se mettre à gueuler dans l’église : « Doctrine et Vérité, pour le Salut ! », « Doctrine et Vérité, pour le Salut ! »…

Répondre à ce message
 
 Re: Jean Bricmont et Jacques Arnould disputent
Auteur: Delaporte 
Date:   22-11-2018 10:56

Chers amis,

Petite précision que Jacques Arnould ne donne pas de lui-même. C'est un dominicain défroqué. Il ne peut donc guère se poser comme l'interprète de la vision catholique de la science, ni de quoi que ce soit d’autre de catholique, d’ailleurs.

Dans les conclusions scientifiques, deux choses sont à considérer : la cohérence des démarches de science et la “vision du monde” qui s’en dégage. Les scientifiques sont parfaitement aptes à l’auto critique quant au premier point, en revanche, ils manquent totalement de légitimité et de sens critique quant au second.

Par exemple, la vision du monde qui se dégageait de la démarche newtonienne, c’est un univers infini, vide, à trois dimensions rectilignes. C’est d’ailleurs aussi cette vision qui était au principe de sa démarche, comme il l’explique parfaitement dans ses “Principia”, où il distingue deux visions de l’espace, l’une dite commune, pleine, sphérique, limitée, qu’il rejette, et l’autre dite scientifique infinie, rectiligne et vide, qu’il adopte. D’où il établit tous ses calculs qui ont indéniablement permis de développer grandement les sciences et les techniques. L’intéressant, c’est qu’une théorie comme celle de la Relativité d’Einstein, reste en pleine continuité avec celle de Newton, pour ce qui regarde les calculs (du moins aux dires des scientifiques, car je suis impuissant à en juger), mais aboutit à une vision du monde radicalement opposée à celle de Newton, beaucoup plus proche de celle que ce dernier jugeait “commune”, et assez compatible avec celle d’Aristote. Il y aurait beaucoup d’autres exemples à donner sur ce schéma, notamment concernant la théorie de l’Évolution, dont la vision du monde est aujourd’hui très différente de celle de Darwin. La théorie darwinienne d’origine n’est plus soutenue par aucun scientifique car elle a le défaut d’être macro biologique, alors que les savants retiennent aujourd’hui encore une analyse génétique, elle-même d’ailleurs remise en cause par l’épigénétisme.

Rationalité de la science, donc, oui à un certain niveau, non dès qu’on s’élève.

Cordialement

L'animateur

Répondre à ce message
 
 Re: Jean Bricmont et Jacques Arnould disputent
Auteur: Stagire 
Date:   22-11-2018 18:29

Cher Alcor,

> Malheureusement ce Jean-Bricmont, ne fait qu'exprimer l'opinion
> commune actuelle: « la religion a changé sous les coups de
> boutoirs des sciences positives (et autres…) l’obligeant à
> faire son aggiornamento avec la modernité. »
> Nous y voilà : la locomotive de tête c’est la science, c’est la
> modernité, c’est le consensus inter-religieux, c’est
> l’écologie, c’est l’humanitaire etc… et la religion est à la
> remorque.

Bricmont est un physicien de gauche formé à Louvain (???). Comme vous le dites, il «exprime l'opinion commune actuelle».

> Tant que l’exigence de vérité n’aura pas été remise au premier plan...

Je suis d'accord avec vous.

Cordialement



Message modifié (22-11-2018 20:53)

Répondre à ce message
 
 Re: Jean Bricmont et Jacques Arnould disputent
Auteur: Stagire 
Date:   22-11-2018 18:37

Cher animateur,

> Petite précision que Jacques Arnould ne donne pas de lui-même.
> C'est un dominicain défroqué. Il ne peut donc guère se poser
> comme l'interprète de la vision catholique de la science, ni de
> quoi que ce soit d’autre de catholique, d’ailleurs.

Vous avez raison de souligner que cet Arnould fut et n'est plus dominicain. Le point de vue qu'il exprime est néanmoins intéressant : il se place du point de vue du bien (et du vrai pratique), alors que Bricmont se place du point de vue du vrai théorétique.

Thomas d'Aquin, à De veritate Q. 10 A. 12 Ad 6, propose la solution au problème ici abordé.

Cordialement

Répondre à ce message
 Liste des forums  |  Vue en arborescence   Nouveau sujet  |  Anciens sujets 


 Liste des forums  |  Besoin d'un identifiant ? Enregistrez-vous ici 
 Connexion
 Nom utilisateur:
 Mot de passe:
 Retenir mon login:
   
 Mot de passe oublié ?
Veuillez saisir votre adresse e-mail ou votre identifiant ci-dessous, et un nouveau mot de passe sera envoyé à l'e-mail associé à votre profil.